Duo in carne una. Le corps marié dans Ingénue Saxancour

Résumé : Le débat sur le mariage, sur son indissolubilité, sur les devoirs des époux, sur l’autorité maritale, n’a pas attendu la Révolution française, ni la loi sur le divorce. Ingénue Saxancour (1789), déploie aux yeux du lecteur le drame d’une déviance, celle de la conjugalité des corps, qui par une perversion diabolique contredit le plan divin défini par le verset de Genèse 2 « et erunt duo in carne una », et substitue au couple harmonieux la grimaçante image du corps soumis au désir déréglé de l’autre. Plaidoyer en faveur du divorce, cette fiction est aussi un plaidoyer en faveur des pères. La violence est la conséquence d’une défaillance symbolique : quand la loi du père ne s’exerce plus, les digues sociales cèdent au flot tumultueux des passions, le désordre gagne les fondements de la société, la filiation est atteinte dans son principe.
Type de document :
Article dans une revue
Etudes rétiviennes Revue de la Société Rétif de La Bretonne, Société Rétif de La Bretonne, 2012, pp.175-185
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01482937
Contributeur : Ecritures Ul <>
Soumis le : lundi 13 mars 2017 - 15:31:58
Dernière modification le : jeudi 13 avril 2017 - 11:25:49
Document(s) archivé(s) le : mercredi 14 juin 2017 - 12:31:16

Fichier

BRUCKER - Article1_Duo in carn...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01482937, version 1

Collections

Citation

Nicolas Brucker. Duo in carne una. Le corps marié dans Ingénue Saxancour. Etudes rétiviennes Revue de la Société Rétif de La Bretonne, Société Rétif de La Bretonne, 2012, pp.175-185. 〈hal-01482937〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

89

Téléchargements de fichiers

37