« Charles de Villers et le magnétisme animal »

Résumé : Charles de Villers, officier artilleur lorrain, lieutenant du marquis Armand Jacques de Chastenet de Puységur, alors major au régiment royal de Metz, publie en 1787 un roman didactique, assorti de notes, Le Magnétiseur amoureux, qui connaît le sort des livres interdits : il est saisi et détruit en presque totalité. Dans ce roman, il défend la thèse d’un magnétisme animal débarrassé de toute détermination physique : le fluide mesmérien ne subsiste que pour offrir un support matériel à l’imagination du patient. La donnée psychique seule subsiste, tant dans l’examen des fonctions de l’âme du malade, que dans la relation que lui impose le soignant, par la double opération du transport et de l’ascendant. L’originalité de Villers est d’avoir traité du thème amoureux en le liant étroitement à la théorie magnétique, mais aussi en exploitant les ressources du genre dans lequel il a choisi de s’exprimer.
Mots-clés : magnétisme mesmérisme
Type de document :
Article dans une revue
Mémoires de l'Académie nationale de Metz, Académie nationale de Metz, 2013, 26, pp.195-206
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01482981
Contributeur : Ecritures Ul <>
Soumis le : lundi 13 mars 2017 - 15:28:06
Dernière modification le : jeudi 13 avril 2017 - 11:25:49
Document(s) archivé(s) le : mercredi 14 juin 2017 - 12:46:33

Fichier

BRUCKER - Article2_Magnetisme ...
Accord explicite pour ce dépôt

Identifiants

  • HAL Id : hal-01482981, version 1

Citation

Nicolas Brucker. « Charles de Villers et le magnétisme animal ». Mémoires de l'Académie nationale de Metz, Académie nationale de Metz, 2013, 26, pp.195-206. 〈hal-01482981〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

92

Téléchargements de fichiers

64