Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Vices et vertus d’un détournement méthodologique : l’application de l’analyse schenkérienne a la musique de Francis Poulenc

Résumé : L’idée d’analyser la musique de Francis Poulenc à l’aide de la méthode schenkérienne peut sembler a priori plutôt incongrue, cette dernière ayant été le plus souvent appliquée par son auteur à la musique instrumentale germanique des 19e et 19e siècles. Pourtant, l’éventualité d’une extension de la théorie concernée hors de ses frontières naturelles a été envisagée dès les années 1950 par Felix Salzer, un élève de Heinrich Schenker. Si la musique de Poulenc a donné lieu récemment à d’assez nombreuses études analytiques, les outils schenkériens y sont peu représentés. Cette situation s’explique-t-elle par une inadéquation patente de la méthode au corpus, ou plutôt par une résistance instinctive à ce qui peut être ressenti comme un détournement méthodologique ? L'objectif de ce travail est de mesurer l’écart, en partant de la réduction schenkérienne d’un mouvement d’une œuvre instrumentale de Poulenc (l’Allegro malincolico de la Sonate pour flûte et piano de 1957), entre le résultat obtenu et les structures canoniques du Mittelgrund et de l’Hintergrund schenkériens, mais aussi de déterminer ce que cet écart révèle des distorsions que Poulenc fait subir au modèle classique auquel il se réfère.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01553702
Contributor : Crulh Ul <>
Submitted on : Monday, July 3, 2017 - 4:46:39 PM
Last modification on : Friday, November 27, 2020 - 2:32:54 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01553702, version 1

Citation

Marc Rigaudière. Vices et vertus d’un détournement méthodologique : l’application de l’analyse schenkérienne a la musique de Francis Poulenc. Francis Poulenc, analyse et diffusion de l'oeuvre, Jan 2013, Paris, France. pp.61-78. ⟨hal-01553702⟩

Share

Metrics

Record views

205