Etre frère ou sœur d’une personne autiste

Résumé : Les auteurs proposent une réflexion sur le vécu des fratries de personnes autistes, et s’interrogent sur l’empreinte de ce contexte autistique au niveau du processus de subjectivation à l’adolescence. L’analyse est centrée sur la structuration de l’image du corps et sur l’évolution des investissements narcissico-objectaux en fonction des possibilités de différenciation subjective eu égard à l’environnement familial. Des pistes de recherche et perspectives de prévention sont énoncées en conclusion.
Type de document :
Article dans une revue
Adolescence, GREUPP, 2015, 33 (2), pp.429 - 437. 〈10.3917/ado.092.0429〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01585846
Contributeur : Interpsy Ul <>
Soumis le : mardi 12 septembre 2017 - 10:15:15
Dernière modification le : mardi 28 novembre 2017 - 11:16:03

Identifiants

Collections

Citation

Stéphanie Claudel, Philippe Claudon. Etre frère ou sœur d’une personne autiste. Adolescence, GREUPP, 2015, 33 (2), pp.429 - 437. 〈10.3917/ado.092.0429〉. 〈hal-01585846〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

39