Formation initiale et continue des professionnels exerçant en établissement de santé aux risques liés à l’exposition aux agents anticancéreux : création et modalités de mise à disposition d’outils dans le cadre du réseau lorrain de cancérologie ONCOLOR

Résumé : L’exposition professionnelle aux anticancéreux est reconnue comme danger potentiel depuis les années 1970. De multiples référentiels ont été créés pour protéger le personnel travaillant au contact de ces molécules. Cependant, une étude menée en Lorraine en 2015 a clairement montré un besoin évident de sensibiliser le personnel hospitalier au risque cytotoxique. L’objectif était tout d’abord réaliser un état des lieux de la formation initiale des préparateurs, des internes et des externes en pharmacie de la région sur le risque cytotoxique. Le second objectif était de créer des outils de formation continue sur le risque cytotoxique, ceci passant par l’étape de rédaction de recommandations en termes d’équipements de protection individuelle (EPI). Pourfinir, le but était l’élaboration d’une base de données sur les durées de précautions pour la manipulation des excreta des patients sous chimiothérapies. Un questionnaire spécifique à chaque catégorie de personnel a été rédigé, validé puis diffusé. Unesynthèse de la littérature a été réalisée afin de rédiger les recommandations régionales en termes d’EPI et a ensuite servi de base pour la création des diaporamas de formation. Enfin, la base de données sur les excreta a été élaborée à partir d’une synthèse bibliographique et des réponses fournies par les laboratoires pharmaceutiques contactés. La majorité des professionnels interrogés avaient un réel manque de connaissances sur les risques professionnels liés à l’exposition aux anticancéreux, ceci révélant la nécessité de mettre en place une formation spécifique dans les établissements assurant la formation initiale des préparateurs et des futurs pharmaciens. Des recommandations en termes d’EPI ont été proposées. Deuxdiaporamas de formation continue ont été réalisés, pour le personnel des PUI et les services de soins. Une base de données sur les excreta a été créée, les durées de précaution pour la manipulation variant de 48 heures à au moins une semaine.L’ensemble de ce travail, réalisé en lien avec le réseau ONCOLOR constitue une étape clé dans l’harmonisation des pratiques au niveau régional et il est primordial de conserver cette dynamique. Ainsi, l’élaboration en cours d’un site dédié aux risques professionnels liés aux anticancéreux s’inscrit dans ce travail et permettra de mettre à disposition du plus grand nombre un panel d’informations sur le sujet. Par ailleurs, il serait important d’initier le même élan en ville avec, par exemple, une enquête sur les connaissances des professionnels de santé sur les risques liés à l’exposition aux anticancéreux, pour ensuite leur proposer des outils de formation quipourraient permettre, par la suite, de dispenser des conseils aux patients traités et à leur entourage, sur les problématiques liées au risque cytotoxique et à la contamination.
Type de document :
Mémoire / Rapport de stage
Sciences pharmaceutiques. 2016
URL du fichier :
http://docnum.univ-lorraine.fr/prive/BUPHA_T_2016_GALLOIS_XAVIER.pdf
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01669069
Contributeur : Colette Orange <>
Soumis le : mercredi 20 décembre 2017 - 15:08:26
Dernière modification le : mercredi 20 décembre 2017 - 15:08:27

Identifiants

  • HAL Id : hal-01669069, version 1

Collections

Citation

Gallois Xavier. Formation initiale et continue des professionnels exerçant en établissement de santé aux risques liés à l’exposition aux agents anticancéreux : création et modalités de mise à disposition d’outils dans le cadre du réseau lorrain de cancérologie ONCOLOR. Sciences pharmaceutiques. 2016. 〈hal-01669069〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

14