Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

L’autoportrait comme art de l’oblique : Gide face à ses modèles (Dostoïevski, Stendhal)

Résumé : La très lente maturation du projet autobiographique de Gide tient à des causes complexes : à la difficulté de dire l’homosexualité s’ajoute le constat de l’impossibilité de rendre d’un moi dont on n’aperçoit jamais que la surface lumineuse et trompeuse. Gide a donc développé une stratégie de contournement du genre autobiographique, en tentant de dire la vérité de son moi dans des écrits relevant de la critique littéraire. Il s’intéresse notamment au roman de Stendhal, Armance, dont il rédige une préface en 1921. À travers le cas d’Octave, l’impuissant, Gide, l’homosexuel, évoque secrètement ce sur quoi il a bâti son équilibre personnel : l’impossibilité supposée de concilier l’amour spirituel et l’élan sexuel. Il insiste aussi sur l’implicite qui est le ressort même de l’écriture de Stendhal dans ce roman, afin de définir l’écriture de soi comme une quête orphique, un jeu de « qui perd gagne ». Quant aux conférences sur Dostoïevski, en 1923, elles reprennent en l’approfondissant cette démarche de confession directe assortie d’une réflexion sur l’écriture de soi. Gide y esquisse entre les lignes un véritable autoportrait psychologique, qui insiste sur la notion d’inconséquence, afin de signifier l’impossibilité de décrire le moi, sauf à tomber dans le piège du miroir aux alouettes que représente l’idée classique d’un moi stable. Cette stratégie d’écriture indirecte du moi postule donc l’incapacité pour le sujet de se dire sans recourir à autrui… étant entendu qu’autrui, c’est à la fois l’objet (Stendhal ou Dostoïevski) et lecteur à qui l’on s’adresse. Le premier permet de se cacher de la lumière pour mieux esquisser, négativement, la part d’ombre qui est la vérité du sujet. Le second, appelé à « collaborer » à la création de l’œuvre et à révéler ce que l’auteur y a mis inconsciemment, révèle et la vérité profonde du texte, et celle de son auteur.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01700454
Contributor : Jean-Michel Wittmann <>
Submitted on : Sunday, February 4, 2018 - 4:03:53 PM
Last modification on : Tuesday, June 22, 2021 - 3:51:59 AM
Long-term archiving on: : Thursday, May 3, 2018 - 9:08:25 AM

File

Gide Stendhal Dostoïevski_JMW...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01700454, version 1

Collections

Citation

Jean-Michel Wittmann. L’autoportrait comme art de l’oblique : Gide face à ses modèles (Dostoïevski, Stendhal) . Autoportrait et altérité, 2009, Le Havre, France. ⟨hal-01700454⟩

Share

Metrics

Record views

113

Files downloads

129