Infection à clostridium difficile à l'HIA Legouest-Metz : étude descriptive rétrospective de 42 cas - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2015

Clostridium difficile infection in Legouest Army Hospital: retrospective descriptive study about 42 cases

Infection à clostridium difficile à l'HIA Legouest-Metz : étude descriptive rétrospective de 42 cas

Abstract

INTRODUCTION : l’épidémiologie des infections à Clostridium difficile (ICD) a été modifiée au cours de la dernière décennie avec un accroissement de leur fréquence et morbi-mortalité et l’émergence de cas communautaires chez des patients jeunes sans exposition préalable à une antibiothérapie. Des nouveautés diagnostiques et thérapeutiques ont récemment été publiées. Notre objectif était de décrire les aspects épidémio-cliniques, diagnostiques et thérapeutiques des patients hospitalisés pour une ICD à l’HIA Legouest du 01.01.2010 au 31.08.2013.PATIENTS ET METHODES : étude rétrospective monocentrique incluant tous les cas présentant un tableau clinique compatible avec une ICD associé à la preuve microbiologique de la présence d’une souche toxinogène dans les selles ou à la preuve endoscopique d’une colite pseudomembraneuse (CPM). Recueil des données démographiques, facteurs de risque, symptomatologie clinique et modalitésdiagnostiques et thérapeutiques.RESULTATS : 42 cas étaient inclus, dont 33 premiers épisodes d’ICD (PEICD) (ratio H/F 0,73, âge moyen 65,5 ± 18,3 ans) et 9 récidives. Prescription au long cours d’inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) dans 43 % des cas. Origine communautaire dans 11 cas des PEICD, dont 64 % âgés de moins de 65 ans et 3 cas survenus sans exposition préalable à une antibiothérapie. Analyse bactériologique avec une recherche immunoenzymatique des toxines libres A et B dans tous les cas, de l’antigène Glutamate Déshydrogénase 37 fois et mise en culture 5 fois. Sept endoscopies digestives réalisées. Six aspects de CPM retrouvés dont 2 cas aux résultats bactériologiques discordants. Stratégie diagnostique actuelle basée sur des algorithmes dont la fiabilité n’est pas absolue : manque de sensibilité des testsbactériologiques ou aspect de CPM associé à tort à une ICD (seulement 95 % dues à CD). Traitement par métronidazole dans 90,9 % des cas de PEICD et par vancomycine dans 83,3 % des récidives. Guérison d’un patient avec récidives multiples par fidaxomicine.CONCLUSION : Ce travail souligne les modifications épidémiologiques récentes de la population cible, l’émergence de cas communautaires et le rôle favorisant des IPP
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2015_DOUTRE_MARINE.pdf (1.99 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01731859 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731859 , version 1

Cite

Marine Doutre. Infection à clostridium difficile à l'HIA Legouest-Metz : étude descriptive rétrospective de 42 cas. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01731859⟩
92 View
274 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More