Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Disjonction acromioclaviculaire : ligamentoplastie au semitendineux pour stabilisation mixte acromiovasculaire et coracoclaviculaire. A propos de 13 cas

Résumé : Introduction. L'échec d'une intervention de stabilisation acromio-claviculaire, pour disjonction aigue ou chronique, conduit souvent à un désastre fonctionnel d'autant plus important que la clavicule distale a été réséquée. Les auteurs proposent une technique de stabilisation mixte, coracoclaviculaire et acromio-claviculaire, utilisant une autogreffe de semi-tendineux. Au début de notre expérience nous avons utilisé cette technique lors de la chirurgie de révision après échec d'une ou plusieurs chirurgies stabilisatrices. Devant la bonne évolution radio-clinique, cette technique a été étendue aux cas de disjonctions anciennes symptomatiques. Ils en présentent les résultats.Matériel et méthode. Treize patients (3 femmes et de 10 hommes) d'un âge moyen de 35 ans ont été opérés d'une ligamentoplastie au semi-tendineux ; six dans la cadre d'une disjonction chronique et sept d'une reprise chirurgicale. La réintervention a eu lieu à un délai moyen de 25 mois après le premier geste stabilisateur. Tous se plaignaient de douleurs et d'une saillie claviculaire invalidante. L'originalité de la technique proposée est qu'elle utilise la longueur du transplant de semi-tendineux pour reconstruire, au-delà des ligaments coraco-claviculaires, la chape delto-trapézienne et les ligaments acromio-claviculaires supérieurs, pour une fixation distale dans l'acromion. Résultats. A un recul moyen de 13 mois, nous ne déplorons qu'une complication ; une fracture en timbre-poste de l'extrémité distale de la clavicule à 2 mois de la réintervention qui a nécessité une ostéosynthèse et compromis le résultat. Tous les autres patients ont retrouvé une épaule fonctionnelle, indolore, avec une articulation acromio-claviculaire alignée et stabilisée. Tous les patients se disent très satisfaits ou satisfaits du résultat ; 85% ont repris au même niveau le sport qu'ils pratiquaient avant leur disjonction.Discussion-conclusion. La chirurgie stabilisatrice de l'articulation acromio-claviculaire ne fait pas l'unanimité ; cette série renforce notre conviction qu'une réintervention, en cas d'échec, doit comporter une réfection ligamentaire coraco-claviculaire et acromio-claviculaire supérieure. Cette technique donne de bons à d'excellents résultats, pouvant être une solution en cas de reprise chirurgicale ou de luxation chronique.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [44 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733410
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:51:02 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:36:15 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 6:57:55 AM

File

BUMED_T_2012_BLOCK_DAMIEN.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733410, version 1

Citation

Damien Block. Disjonction acromioclaviculaire : ligamentoplastie au semitendineux pour stabilisation mixte acromiovasculaire et coracoclaviculaire. A propos de 13 cas. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01733410⟩

Share

Metrics

Record views

135

Files downloads

616