Grossesse et consommation de drogues licites et illicites: justifications épidémiologiques à une prise en charge durant la grossesse - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2008

Epidemiological justification of taking in charge pregnant women with a consumption of legal and illegal drugs

Grossesse et consommation de drogues licites et illicites: justifications épidémiologiques à une prise en charge durant la grossesse

Abstract

With a multicenter cohort study in Lorraine including 749 patients, the authorcompares the declared and the real consumption of psychoactive products by pregnant women and their spouses, before and during the pregnancy. The study is about legal drugs (tobacco and alcohol) but also illegal drugs (cannabis, cocaine, heroin, ecstasy, methamphetamines, Methadone and Buprenorphine). For some of them, the negative impact on the foetus is known (low birth weight, premature birth and malformations). This study is in contradiction with the American epidemiologic,al data about the consumption ofcannabis in pregnant women. The difference is made between the declared and the real consumption. The lack of support of the spouses by changing their habits is also emphasized. The prevention by informing the patients of the negative effects of these drugs is mostly done by the gynaecologists and less by the general physicians.
Par une enquête de cohorte prospective multicentrique lorraine de 749 cas, l'auteur étudie en déclaratif et en réel, la consommation de substances psychoactives des gestantes et de leur conjoint, avant et durant la grossesse. La comparaison évolutive des habitus peut être ainsi réalisée pour les deux membres du couple. L'interaction entre les deux membres du couple est également envisagée. L'étude porte sur des substances licites (tabac et alcool) mais aussi illicites (cannabis, cocaïne, héroïne, ecstasy, méthamphétamines, Méthadone* et Subutex*). Il est vérifié, pour certaines d'entre elles, l'impact négatif de ces substances sur le foetus (retard de croissance intra-utérin, prématurité et malformations). Cette étude contredit aussi les données épidémiologiques nord-américaines quant à la consommation de cannabis chez la gestante. Le différentiel entre le taux déclaré et le taux retenu est confirmé. Le peu de contribution de l'attitude du conjoint quant à la modification du comportement de la gestante est mis en exergue. L'information de prévention donnée aux patientes procède essentiellement des gynéco-obstétriciens et moins des médecins généralistes. Nocivité, consommation zéro et dangerosité sont les trois principaux messages retenus par la patiente.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2008_ZIAI_MARYAM.pdf (10.92 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01733547 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733547 , version 1

Cite

Maryam Ziai. Grossesse et consommation de drogues licites et illicites: justifications épidémiologiques à une prise en charge durant la grossesse. Sciences du Vivant [q-bio]. 2008. ⟨hal-01733547⟩
224 View
699 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More