. Fig, Au milieu, la tombe de Legouest au cimetière Montparnasse à Paris, division 27, ligne 1Ouest, le long de l'Avenue de l'Est, p.25

. Ouvrage-collectif, Hôpital Militaire Legouest, 100 ans d'histoire à Metz. Editions Lavauzelle Graphic, 2012.

C. Jules, M. L. Eloge-de, and . Legouest, Bulletin et mémoires de la Société de Chirurgie. tome XVI -1890, pp.22-34

L. Venant and A. Léon, De la pneumonie traumatique, p.1845

L. Venant and A. Léon, Observation d'épanchement purulent de la plèvre

L. Venant and A. Léon, De la Désarticulation coxo-fémorale au point de vue de la chirurgie d'armée. Mémoires de la Société de Chirurgie, p.1855

L. Venant and A. Léon, Des Congélations observées à Constantinople pendant l'hiver de 1854 à 1855, Revue médico-chirurgicale de Paris, tome XVIII, pp.270-335

L. Venant and A. Léon, Études sur les amputations partielles du pied et de la partie inférieure de la jambe, Recueil des mémoires de médecine, de chirurgie et de pharmacie militaires. 2° série, tome XVII, pp.316-1856

L. Venant and A. Léon, Notice sur M. l'Inspecteur Bégin, Gazette hebdomadaire de médecine et de chirurgie, pp.255-1859

L. Venant and A. Léon, Notice sur les titres, les services et les travaux scientifiques (1863), pp.110133-110172

J. Patrick, Histoire des plaies par armes à feu TH. D. Faculté de Marseille, 1981.

L. Venant and A. Léon, Le service de santé des armées américaines pendant la guerre des Etats-Unis, 1861-1865, J-B Baillière et fils, pp.36-1866

L. Venant and A. Léon, Conférence sur le service de santé en campagne, Librairie Militaire de J. Dumaine, Joseph_Lister, vol.5017, p.1868

R. Librairie-de-la-médecine,-de-la-chirurgie-et-de-la-pharmacie-militaires, L. De, L. Thèse-venant-antoine-léon, . Est-un-chirurgien-militaire-né, and . Metz, Après des études secondaires menées à Nancy, il suit une formation d'élève chirurgien à l'hôpital militaire de Strasbourg en 1839, 1883.

. De-retour-en-france, Paris où il soutient sa thèse De la pneumonie traumatique en 1845 Il effectue un second séjour en Algérie de 1845 à 1848 en tant que chef d'ambulance à Alger. A partir de 1851, il entame un cycle hospitalo-universitaire qui le conduit à l'agrégation de chirurgie en 1853. Il sert pendant la Guerre de Crimée (1854-1855) dans les hôpitaux de Constantinople. A son retour en métropole, il publie plusieurs articles : De la désarticulation coxofémorale du point de vue de la chirurgie d'armée (1855, Des congélations observées à Constantinople pendant l'hiver de 1854 à Etudes sur les amputations partielles du pied et de la partie inférieure de la jambe, p.1855, 1856.

. En-poste-au-val-de-grâce, Armée en 1863, oeuvre majeure issue de son expérience tirée d'une décennie de campagnes. Il est élu à l'Académie de Médecine en 1867, et préside la Société de Chirurgie en 1868