Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Utilisation de l'azathioprine à doses optimisées dans le traitement de la maladie de Crohn de l'enfant : efficacité, tolérance. Etude de 86 cas de la cohorte de l'Hôpital d'Enfants du CHU de Nancy

Résumé : Introduction : L'incidence de la maladie de Crohn augmente, particulièrement en pédiatrie. Parmi les traitements disponibles, l'azathioprine est fréquemment utilisé pour le maintien en rémission. L'objectif de notre étude est d'étudier l'efficacité de l'azathioprine dans la prise en charge de la maladie de Crohn de l'enfant plus particulièrement en fonction de la posologie, ainsi que les facteurs d'échec du traitement.Matériel et méthodes : Il s'agit d'une étude rétrospective unicentrique portant sur 86 enfants suivis entre juillet 1993 et juillet 2012 à l'hôpital d'enfants du CHU de Nancy pour une maladie de Crohn et traités par azathioprine.Résultats : Les taux de rémission sont respectivement de 76%, 57%, 44% et 35% à 6, 12, 18 et 24 mois sous azathioprine avec une dose moyenne de 1,8 mg/kg/j à 6 mois. L'utilisation de l'azathioprine a évolué au cours du suivi dans notre cohorte la posologie moyenne a augmenté passant de 1,67 mg/kg/j durant la période 1993-2007 à 2, 43 mg/kg/j durant la période 2008-2012. Dans le même temps le délai d'introduction de l'azathioprine a diminué. Le principal facteur d'échec de l'azathioprine identifié dans notre étude était une dose d'azathioprine inférieure à 1,1mg/kg/j à 6 mois (p<0,0001, HR 3, IC 95% 1,74 à 5,3). Une dose d'azathioprine inférieure à 1,7 mg/kg/j était corrélée avec une augmentation des hospitalisations toutes causes confondues (p=0,0074, HR 4,2; IC 95% 1,48 à 12,1). La survenue d'une intervention chirurgicale était associée à un phénotype B2 (p=0,02, HR 9,7 ; IC 95% 1,4 à 69). La posologie d'azathioprine n'est pas un facteur influençant la survenue de chirurgie dans notre étude. Au total, 31% des patients ont présenté un effet secondaire, celui-ci a imposé l'arrêt du traitement chez 17% des patients. En étude de survie, la dose d'azathioprine n'est pas un facteur augmentant la survenue d'effets secondaires.Conclusion : L'utilisation de l'azathioprine a évolué au fil des années, son utilisation est plus précoce et les posologies prescrites plus élevées. Notre étude montre que de faibles posologies augmentent le risque d'échec du traitement et le nombre d'hospitalisations. La prescription de posologies plus élevées à 2,5mg/kg/j ne semble pas majorer, dans cette étude, les effets secondaires du traitement. L'azathioprine est un traitement efficace dans plus de la moitié des cas, pour le maintien en rémission dans la maladie de Crohn de l'enfant.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [36 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733881
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:13:40 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:27 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 8:04:11 AM

File

BUMED_T_2012_GUIOT_EMELINE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733881, version 1

Citation

Emeline Guiot. Utilisation de l'azathioprine à doses optimisées dans le traitement de la maladie de Crohn de l'enfant : efficacité, tolérance. Etude de 86 cas de la cohorte de l'Hôpital d'Enfants du CHU de Nancy. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01733881⟩

Share

Metrics

Record views

31

Files downloads

350