Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Le syndrome hyperéosinophilique idiopathique : à propos de trois observations

Résumé : L'éosinophile est une cellule aux multiples facettes qui entretient avec la peau des rapports privilégiés. Au cours des dernières années, les connaissances sur l'éosinophile se sont énormément accrues et ont permis de mettre en évidence son rôle de cellule effectrice dans la réponse immunitaire. Ainsi, il est maintenant établi que les éosinophiles, cellules cytotoxiques, pro-inflammatoires, sécrétrices decytokines, attirées au niveau de la peau par divers facteurs chimiotactiques, participent à la réaction inflammatoire.Le syndrome hyperéosinophilique ou SHE représente un modèle d'étude privilégié des éosinophiles. Il a été défini par Chusid comme une entité caractérisée par une hyperéosinophilie élevée et prolongée, sans étiologie détectable, accompagnée d'anomalies viscérales, en particulier cardiaques, qui font toute la gravité de la maladie. Cette définition a ses limites et peut actuellement être critiquée.Le SHE est un diagnostic d'exclusion qui nécessite d'avoir éliminé de très nombreuses étiologies d'hyperéosinophilie chronique.Il s'agit d'une affection rare de cause inconnue. Dans certains cas, l'hyperplasie éosinophilique pourrait être sous-tendue par la production de cytokines et notamment d'interleukine 5 par une population clonale de lymphocytes Th2. Dans d'autres cas, elle pourrait s'intégrer à une hématopoïèse clonale.La classification des SHE a un intérêt pronostique. Les formes « allergiques» ont un bon pronostic et répondent mieux aux traitements que les formes « prolifératives », Le pronostic s'est nettement amélioré : 80% de survie à 5 ans et 42% à 10 et 15 ans. Les traitements classiques reposent sur la corticothérapie générale et l'hydroxyurée. L'interféron-[alpha], la vincristine et l'étoposide représentent des alternatives intéressantes.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733960
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:17:27 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:36:06 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 11:17:53 AM

File

SCDMED_T_2001_DORNIER_CHRISTOP...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733960, version 1

Citation

Christophe Dornier. Le syndrome hyperéosinophilique idiopathique : à propos de trois observations. Sciences du Vivant [q-bio]. 2001. ⟨hal-01733960⟩

Share

Metrics

Record views

54

Files downloads

3466