Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Les gynécomasties médicamenteuses: mise au point en 2003

Résumé : La gynécomastie se définit comme une hyperplasie uni ou bilatérale du tissu mammaire. Ses principales étiologies sont physiologiques, pathologiques et idiopathiques parmi lesquelles on classe les gynécomasties iatrogéniques médicamenteuses. Les médicaments incriminés dans la littérature sont nombreux. Les principaux responsables sont les estrogènes, les diurétiques et les anti-ulcéreux.Un parallèle entre les molécules incriminées dans la littérature et celles répertoriées dans la Banque Française de Pharmacovigilance a été effectué. On y retrouve les principales molécules de la littérature mais plus de la moitié des cas concernent les antirétroviraux qui sont des molécules récentes. La Banque Française de Pharmacovigilance étant un système de recueil instantané, l'imputabilité de ces molécules dans la genèse d'une gynécomastie sera probablement confortée par des publications à venir.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01734266
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:31:18 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:16 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 12:42:10 PM

File

SCDPHA_T_2003_GOEURY_SOPHIE.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01734266, version 1

Citation

Sophie Goeury. Les gynécomasties médicamenteuses: mise au point en 2003. Sciences pharmaceutiques. 2003. ⟨hal-01734266⟩

Share

Metrics

Record views

46

Files downloads

5870