Diagnostic phytopathologique des dépérissements de cerisier (Prunus avium) et prunier (Prunus domestica) - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2015

Diagnostic phytopathologique des dépérissements de cerisier (Prunus avium) et prunier (Prunus domestica)

Abstract

The decline of Prunus in arboreal experimental unit at Bourran has remarkably increased in the last years. The causes of numerous expressed symptoms are unknown. The aim of this study is to make a rapprochement between the phytosanitary status of the orchards and the possible causes of dieback. We have followed the status of four genetic resources plots: one plot of plum (Prunus domestica) and three of sweet cherry (Prunus avium). Two hypotheses have been made i) the origin of the diebacks is abiotic, ii) the origin of the diebacks is parasitic. A diagnostic procedure has been adopted in order to verify these assumptions, starting by a visual observation followed by a detection analysis in the laboratory. The zones of diebacks are localized by juxtaposing the location of symptoms in plan of each parcel. Most of the diebacks areas correspond to the wetter parts of the plots, and to the most sunexposed plots. These factors suggest that the majority of the decline symptoms are abiotic.The bacterial genera Pseudomonas and Xanthomonas were not detected in the samples analyzed. Fungal analyzes showed a majority presence of saprophytic fungi that can become secondary pests. The fungus Phoma macrostoma recognized as apple pathogen was isolated from two samples of cherry; however it has not been reported on cherry or on other species of Prunus. This result encourages us to perform other advanced analyzes to determine the impact and effect of Phoma macrostoma on Prunus species especially cherry.
Le dépérissement constaté sur Prunus à l’unité expérimentale arboricole de Bourran, a remarquablement augmenté lors de ces dernières années. Les symptômes observés sont nombreux et les causes sont méconnues. L’objectif de cette étude est de réaliser un rapprochement entre l’état phytosanitaire des vergers et les éventuelles causes de dépérissement. Les travaux ont porté sur quatre parcelles de ressources génétiques : une de prunier (Prunus domestica) et trois de cerisier (Prunus avium). Deux hypothèses ont été émises i) les dépérissements sont d’origine abiotique, ii) les dépérissements sont d’origine parasitaire. Une démarche de diagnostic a été adoptée afin de vérifier ces hypothèses, en partant d’un relevé visuel sur le terrain complété d’une analyse de détection au laboratoire. Des zones de dépérissement ont été distinguées en juxtaposant la localisation des symptômes sur le plan de chaque parcelle. La plupart de ces zones correspondent aux parties les plus humides des parcelles, et aux bordures les plus exposées au soleil. Ces éléments suggèrent que la majorité des symptômes de dépérissement sont d’origine abiotique. Les genres bactériens Pseudomonas et Xanthomonas n’ont pas été détectés dans les échantillons analysés. Les analyses fongiques ont montré une présence majoritaire de champignons saprophytes qui peuvent devenir parasites secondaires. Le champignon Phoma macrostoma reconnu comme pathogène de pommier a été isolé sur deux échantillons de cerisiers ; néanmoins il n’a pas été décrit sur cerisier ni sur les autres espèces de Prunus. Ce résultat nous encourage à réaliser d’autres analyses plus poussées afin de déterminer l’incidence et l’effet de Phoma macrostoma sur les espèces de Prunus surtout le cerisier.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUS_M_2015_MENAD_OMAR.pdf (1.57 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01834431 , version 1 (10-07-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01834431 , version 1

Intranet access

Cite

Omar Menad. Diagnostic phytopathologique des dépérissements de cerisier (Prunus avium) et prunier (Prunus domestica). Microbiologie et Parasitologie. 2015. ⟨hal-01834431⟩
211 View
1430 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More