.. Aide-apportée-dans-la-mise-en-place-du-lien, 32 2.3.4. Évolution depuis l'ouverture de l'unité

A. , , p.33

.. Rapport-À-la-famille, , p.34

L. and P. , ., p.37

.. Éléments-À-améliorer-et-propositions-d-'amélioration and .. Unité-kangourou, 37 2.6.1. Améliorations de la prise en charge en suites de couches, p.39

R. Analyse-des, , p.43

L. and P. , , p.44

A. Améliorations-À, , p.46

H. , , p.47

C. , , p.49

B. , 50 charge ? Quelles améliorations peuvent lui être apportées

. Oui and . Oui, Tous les problèmes sont soulevés, comment cela est dans la famille, le retour. Permet d'aborder plus facilement la patiente, c'est plus facile pour tout le monde

@. Au-terme-de-cet-entretien, pensez-vous qu'il y a des améliorations à mettre en oeuvre ? Si oui lesquelles ? On fait déjà pas mal de choses. Quand on n'a pas le temps, chacun est dans son coin et cela ne va pas en s'améliorant

, ? Avez-vous de solutions pour faciliter la communication avec l'équipe de l'unité kangourou ?

, Se retrouver la sage-femme, l'assistante social, l'unité kangourou, voir si tout est au clair pour la sortie, staff. Transmission si on se voit si problème, c'est moins bien pour la globalité des soins

, ? Que pensez-vous d'une fiche de transmission ?

, Voir si tous les points ont été ciblés. Trace avec feuille pour voir si tout a été abordé

, ? Que pensez-vous d'un mini staff dédié à ces patientes ? (Déjà abordé avant)

, Je souhaiterais connaître votre point de vue sur la prise en charge des patientes toxicomanes et de leurs enfants et sur son évolution depuis l

, Nous évoquerons tour à tour l'évolution des prises en charge en ce qui concerne la mère, l'enfant, le lien entre les deux, l'étayage familial et enfin les liens entre professionnels

. Concernant-la-mère,

, ? Quelles observations particulières faites vous concernant les symptômes de manques ? Agressivité verbale, tremblement, sueur, logorrhéique

, ? Le protocole de traitement de substitution a-t-il évolué ? Vous paraît-il adapté ? Non, moins de papier. Oui

, ? Comment repérez-vous les difficultés psychologiques (angoisse, culpabilité, perte d'estime de soi) ?

, Enfant qui passe beaucoup de temps en pouponnière, femme isolée qui n'a pas de visite. ? Comment répondez-vous à ces difficultés ? En discutant, voir ce que l'on peut faire pour elle, proposer suivi psy

, une évolution dans votre prise en charge depuis l'ouverture de l'unité kangourou ? Non, plus de facilité pour les femmes de sortir, apport du portage et de l'emmaillotement par l'uk, uk a plus de temps pour ne s

. Concernant-le-nouveau-né,

, ? Quelles surveillances particulières faisiez-vous par rapport à la toxicomanie maternelle ? Score de Lipsitz item du protocole, pp.lien mère-enfant

, ? A quel moment faisiez-vous le score de Lipsitz ? 1h30 après tétée

, XXXV

, ? Depuis l'ouverture de l'unité kangourou, continuez-vous ces surveillances ? Plus les scores mais observations de l'enfant

, ? Donniez-vous des consignes particulières concernant les soins de nursing du nouveau-né (bain enveloppé

, Dire à la mère de beaucoup porter, câliné, envelopper, dire que l'enfant a le droit de pleurer

. Concernant-le-lien, ? Dans quelles circonstances observiez-vous le lien mère-enfant ?

, Au moment d'un soin de nursing

, ? En quoi étiez-vous plus attentives aux interactions mère-enfant ?

. Enfant-qui-pleure-beaucoup-avec-une-mère-démuni, autre bout de la chambre, si elle lui parle, si elle porte, s'il est la nuit à l'uk. ? Comment aidiez-vous la mère dans son lien avec l'enfant ? Déculpabiliser, guider avec des choses simples

, ? Pouvez-vous le faire de la même façon depuis l'ouverture de l'unité kangourou ? Oui ? Surveillez-vous la présence de la mère dans la chambre ?

. Oui, des fois ils font la nuit complète à l'uk

, ? Encouragez-vous l'allaitement maternel quand cela est possible ? Pas plus qu'une autre, respect du choix Concernant l'étayage familial

, famille, s'il existe, est-il une difficulté pour vous dans votre prise en charge ? Non, il faut en discuter avec la patiente, faire attention à qui est là

, ? En quoi le père ou les grands-parents sont-ils une aide dans la construction du lien mèreenfant ?

, Il apporte de monde autour de lui (bébé), un chemin de parentalité, qu'il ne soit pas tout seul

, Concernant les liens entre professionnels

, ? Utilisez vous les ressources suivantes et comment (systématiquement, sur demande

, ? L'ufatt Appel s'ils ne savent pas

, Le médecin traitant

?. La and P. Systématiquement,

?. Systématiquement,

, XXXVI

?. La,

?. La-sage-femme-référente,

, Je préviens de la présence de la patiente

, Document staff de parentalité : le connaissez-vous ? Vous aide-t-il dans votre prise en charge ? Quelles améliorations peuvent lui être apportées ?

. Oui and . Oui,

@. Au-terme-de-cet-entretien, pensez-vous qu'il y a des améliorations à mettre en oeuvre ? Si oui lesquelles ? Elles sont déjà bien suivies, j'ai l'impression que les femmes sont contentes

, ? Avez-vous de solutions pour faciliter la communication avec l'équipe de l'unité kangourou ?

, Je travaille tout le temps avec l'uk, il n'y a pas de problème au contraire on se complète, transmission entre la sage-femme et l'auxiliaire

, ? Que pensez-vous d'une fiche de transmission ?

, Il y a déjà des fiches de liaison

, ? Que pensez-vous d'un mini staff dédié à ces patientes ? Permet discussion

, Je souhaiterais connaître votre point de vue sur la prise en charge des patientes toxicomanes et de leurs enfants et sur son évolution depuis l

, Nous évoquerons tour à tour l'évolution des prises en charge en ce qui concerne la mère, l'enfant, le lien entre les deux, l'étayage familial et enfin les liens entre professionnels

. Concernant-la-mère,

, ? Quelles observations particulières faites vous concernant les symptômes de manques ?

. Moite, transpire, agressive, douleurs, n'en a pas trop si substituée, sinon demande un

, ? Le protocole de traitement de substitution a-t-il évolué ? Vous paraît-il adapté ? Non

, ? Comment repérez-vous les difficultés psychologiques (angoisse, culpabilité, perte d'estime de soi) ?

, En les écoutants, elles s'ouvrent moins, sont un peu plus menteuses, des fois difficile à cerner, comme pour les autres. ? Comment répondez-vous à ces difficultés ?

D. Rassurer and . Confiance,

, ? Y a-t-il eu une évolution dans votre prise en charge depuis l'ouverture de l'unité kangourou ?

. Concernant-le-nouveau-né,

, XXXVII

, ? Quelles surveillances particulières faisiez-vous par rapport à la toxicomanie maternelle ? Recherche toxique urinaire, score de Lipsitz. ? A quel moment faisiez-vous le score de Lipsitz ? 1h30 après alimentation mais pas de réveil de l'enfant pour faire le score la nuit

, ? Depuis l'ouverture de l'unité kangourou, continuez-vous ces surveillances ? Non mais si je remarque quelque chose je fais le lien avec l'uk

, ? Donniez-vous des consignes particulières concernant les soins de nursing du nouveau-né (bain enveloppé

. Le-portage-est-instinctif-souvent,

. Concernant-le-lien, ? Dans quelles circonstances observiez-vous le lien mère-enfant ?

. Soin-de-nursing and . De-nourriture,

, ? En quoi étiez-vous plus attentives aux interactions mère-enfant ?

, Comportement de l'enfant en manque, s'il irrite sa mère, elle peut être vite excéder, comment elle lui parle, peut s'énerver. ? Comment aidiez-vous la mère dans son lien avec l'enfant ?

, En lui expliquant l'état de l'enfant, parce que si elle comprend pourquoi elle peut essayer de le rassurer

, ? Pouvez-vous le faire de la même façon depuis l'ouverture de l'unité kangourou ? Oui, elles posent des questions

, ? Surveillez-vous la présence de la mère dans la chambre ? Pas plus que chez les autres

, ? Encouragez-vous l'allaitement maternel quand cela est possible ? Oui pour un sevrage plus en douceur

, Concernant l'étayage familial

, famille, s'il existe, est-il une difficulté pour vous dans votre prise en charge ? Non, ça ne pose pas de problème, je fais sortir les visites, on se met d'accord avec la maman sur ce qu

, ? En quoi le père ou les grands-parents sont-ils une aide dans la construction du lien mèreenfant ?

. Souvent-le-père-n, est pas une aide, il est souvent toxicomane, ils ont plus de mal que les mères à gérer, les grands parents aident si ils sont au courant, ce sont souvent des femmes isolées

, Concernant les liens entre professionnels

, ? Utilisez vous les ressources suivantes et comment (systématiquement, sur demande

?. ,

, Le médecin traitant Pas de contact ne faisant que des nuits

X. La and P. ,

, Les assistantes sociales Pas de contact ne faisant que des nuits

?. , unité kangourou Transmission ? la psychologue, la psychiatre Non, noté pour passer la voir

?. La-sage-femme-référente,

. Prévenue-le-jour,

, Document staff de parentalité : le connaissez-vous ? Vous aide-t-il dans votre prise en charge ? Quelles améliorations peuvent lui être apportées ?

. Oui and . Oui,

, entretien, pensez-vous qu'il y a des améliorations à mettre en oeuvre ? Si oui lesquelles ?

, Je suis des fois moyennement satisfaite de la prise en charge, c'est difficile

. Ne-sait-pas,

, ? Avez-vous de solutions pour faciliter la communication avec l'équipe de l'unité kangourou ? Pas de problèmes

, ? Que pensez-vous d'une fiche de transmission ? Un papier en plus

, ? Que pensez-vous d'un mini staff dédié à ces patientes ?

, Ce sont souvent des cas similaires, pas utile ou pour quelques cas complexes mais on peut les aborder au staff habituel

, Je souhaiterais connaître votre point de vue sur la prise en charge des patientes toxicomanes et de leurs enfants et sur son évolution depuis l

, Nous évoquerons tour à tour l'évolution des prises en charge en ce qui concerne la mère, l'enfant, le lien entre les deux, l'étayage familial et enfin les liens entre professionnels

. Concernant-la-mère,

, ? Quelles observations particulières faites vous concernant les symptômes de manques ? Tremblement, agitation, transpire

, substitution a-t-il évolué ? Vous paraît-il adapté ? Non. Il faudrait enlever de la rigidité il est un peu trop systématique. (Horaire) ? Comment repérez

, XXXIX ? Comment répondez-vous à ces difficultés ? La psychologue vient, il y a beaucoup de personnes, professionnels pluridisciplinaire sont autour

, ? Y a-t-il eu une évolution dans votre prise en charge depuis l'ouverture de l'unité kangourou ?

. Concernant-le-nouveau-né,

, ? Quelles surveillances particulières faisiez-vous par rapport à la toxicomanie maternelle ?

. Lien-mère-enfant, brazelton, encadrer allaitement maternel comme pour les autres femmes, surveiller les tremblements, succion, pleurs. ? A quel moment faisiez-vous le score de Lipsitz ?

, Je ne sais pas

, ? Depuis l'ouverture de l'unité kangourou, continuez-vous ces surveillances ? Non

, ? Donniez-vous des consignes particulières concernant les soins de nursing du nouveau-né (bain enveloppé

. Emmailloter,

. Concernant-le-lien, ? Dans quelles circonstances observiez-vous le lien mère-enfant ?

, Allaitement maternel, soins, alimentation, sommeil

, ? En quoi étiez-vous plus attentives aux interactions mère-enfant ?

, enfant ne manque de rien, qu'elle réponde aux attentes de l'enfant, qu'elle est une réponse adaptée. ? Comment aidiez-vous la mère dans son lien avec l'enfant ? En donnant des explications, des informations, réponse à la mère

, ? Pouvez-vous le faire de la même façon depuis l'ouverture de l'unité kangourou ? Non on s'occupe plus que d'un coté

, ? Surveillez-vous la présence de la mère dans la chambre ? Oui

, ? Encouragez-vous l'allaitement maternel quand cela est possible ? Oui

, Concernant l'étayage familial

, famille, s'il existe, est-il une difficulté pour vous dans votre prise en charge ?

, ? En quoi le père ou les grands-parents sont-ils une aide dans la construction du lien mèreenfant ?

, La présence dépend des liens avec leurs parents, si dans le secret ils ne vont pas pouvoir l'aider. XL Concernant les liens entre professionnels

, ? Utilisez vous les ressources suivantes et comment (systématiquement, sur demande

?. , ufatt Pour des renseignements sur le traitement

, Le médecin traitant Non ? La PMI Oui par rapport à la sortie, elles sont connues, elle vient dans le service ? Les assistantes sociales Systématiquement ? L'

?. La-psychologue,

, Systématique ? Document staff de parentalité : le connaissez-vous ? Vous aide-t-il dans votre prise en charge ? Quelles améliorations peuvent lui être apportées ?

. Oui and . Oui,

, entretien, pensez-vous qu'il y a des améliorations à mettre en oeuvre ? Si oui lesquelles ?

. Ne-sait-pas, Problème du temps dans conjoncture actuelle, de moins en moins de temps

, ? Avez-vous de solutions pour faciliter la communication avec l'équipe de l'unité kangourou ? Non, on communique beaucoup

, ? Que pensez-vous d'une fiche de transmission ? Papier en plus (si on veut des infos on va les chercher)

, ? Que pensez-vous d'un mini staff dédié à ces patientes ?

, Peut être bien pour une meilleure prise en charge de la sortie ; si l'enfant est en hospitalisation, cela fera plus de lien

, Je souhaiterais connaître votre point de vue sur la prise en charge des patientes toxicomanes et de leurs enfants et sur son évolution depuis l

, Nous évoquerons tour à tour l'évolution des prises en charge en ce qui concerne la mère, l'enfant, le lien entre les deux, l'étayage familial et enfin les liens entre professionnels

. Concernant-la-mère,

, ? Quelles observations particulières faites vous concernant les symptômes de manques ? Tremblement, sueur, éternuement

, XLI

, ? Le protocole de traitement de substitution a-t-il évolué ? Vous paraît-il adapté ? Non

, ? Comment repérez-vous les difficultés psychologiques (angoisse, culpabilité, perte d'estime de soi) ?

, Par la discussion quand on les rencontre. ? Comment répondez-vous à ces difficultés ?

, Lien avec psychologue et assistantes sociales

, ? Y a-t-il eu une évolution dans votre prise en charge depuis l'ouverture de l'unité kangourou ? On ne peut plus rentrer dans les soins, difficile

. Concernant-le-nouveau-né,

, ? Quelles surveillances particulières faisiez-vous par rapport à la toxicomanie maternelle ? Score de Lipsitz. ? A quel moment faisiez-vous le score de Lipsitz ?

, ? Depuis l'ouverture de l'unité kangourou, continuez-vous ces surveillances ? Si on note quelque chose d'anormal, on transmet à l'uk

, ? Donniez-vous des consignes particulières concernant les soins de nursing du nouveau-né (bain enveloppé

. Portage, allaitement maternel suivant les femmes elles ne sont pas réceptive de la même manière aux techniques

. Concernant-le-lien, ? Dans quelles circonstances observiez-vous le lien mère-enfant ?

, Soins de nursing

, ? En quoi étiez-vous plus attentives aux interactions mère-enfant ?

. La-façon-d, être avec bébé, si elles sont attentives à leur bébé. ? Comment aidiez-vous la mère dans son lien avec l'enfant ?

. Soin-de,

, ? Pouvez-vous le faire de la même façon depuis l'ouverture de l'unité kangourou ? Non, à une femme qui demande oui mais pas proposer de la même façon

, ? Surveillez-vous la présence de la mère dans la chambre ? Elles donnent le nouveau-né à l'uk très facilement, encore plus qu'avant

, ? Encouragez-vous l'allaitement maternel quand cela est possible ?

, Oui Concernant l'étayage familial

, famille, s'il existe, est-il une difficulté pour vous dans votre prise en charge ? Non. XLII ? En quoi le père ou les grands-parents sont-ils une aide dans la construction du lien mèreenfant ? Les grands parents ne sont pas vus souvent

, Concernant les liens entre professionnels

, ? Utilisez vous les ressources suivantes et comment (systématiquement, sur demande

?. La, P. Systématiquement-appelée, ?. Les-assistantes-sociales-fait-le-lien-avec-la, and P. ,

?. La-psychologue,

?. La-sage-femme-référente and . Informé,

, Document staff de parentalité : le connaissez-vous ? Vous aide-t-il dans votre prise en charge ? Quelles améliorations peuvent lui être apportées ?

. Oui, Oui aide à mieux connaître les patientes

, entretien, pensez-vous qu'il y a des améliorations à mettre en oeuvre ? Si oui lesquelles ?

, Oui, on peut toujours améliorer. Ne sait pas

, ? Avez-vous de solutions pour faciliter la communication avec l'équipe de l'unité kangourou ? Non transmission orale faite

, ? Que pensez-vous d'une fiche de transmission ? Un papier de plus

, ? Que pensez-vous d'un mini staff dédié à ces patientes ?

, Pourquoi pas pour anticiper, faire le point avant la sortie

, Université de Lorraine -Ecole de sages-femmes A

, Mémoire de fin d'études de sage-femme de DROITCOURT Gwennaëlle -Année 2013 LIEN MERE-ENFANT EN CAS DE TOXICOMANIE Évaluation de la prise en charge Enquête auprès des sages-femmes du

. Directeur-de-mémoire:-pichon-marie-laure, sage-femme enseignante Expert : ROTHENBURGER Sophie, psychiatre Les femmes enceintes dépendantes aux substances psycho-actives sont des patientes à risques tant sur le plan obstétrical que psychosocial. Une prise en charge spécifique est mise en place en anténatal afin de prévenir les risques obstétricaux et d'améliorer le lien mère enfant

, Les problèmes rencontrés par les sages-femmes dans cette prise en charge sont explicités. La prise en charge par les sages-femmes est devenue moins importante depuis l

L. Toxicomane, maternité Pregnant women addicted to psychoactive substances are patients at risk both obstetric and psychosocial. A specific treatment is set up in order to prevent prenatal obstetric risks and improve the bond between mother and child. Care in puerperium by midwives is presented. The problem faced by midwives in this care are explained. Care by midwives has become less important since the opening of the unit Kangourou

, Addict, mother-child bond, maternity