, En effet, en cas d'hétérozygotie chez les deux parents le risque d'avoir un enfant atteint de forme homozygote de drépanocytose est de 25% à chaque grossesse. Ainsi une consultation de génétique et de diagnostic prénatal doivent être proposées aux couples à risque tout en

, Elle doit informer et sensibiliser le reste du personnel soignant sur ses modalités. Après avoir recueilli leur consentement, ce dépistage est obligatoire quand les parents sont originaires d'un pays à forte prévalence pour la drépanocytose : Les DOM : Antilles, Guyane, Réunion Tous les pays d'Afrique Noire, Une attention toute particulière doit être apportée à la réalisation du dépistage néonatal de la drépanocytose et la sage-femme en est le principal acteur

. Le-moyen and . Orient,

, Si l'un des deux parents a connaissance de l'existence d'une anomalie de l'hémoglobine chez lui ou dans sa famille

M. A. Seoud, C. Cantwell, G. Nobles, and D. L. Levy, Outcome of pregnancies complicated by sickle cell and sickle C hemoglobinopathies, Am J Perinat, vol.11, 1994.

Y. Leborgne-samuel, Y. Janky, F. Vanditelli, J. Salin, J. B. Daijardin et al., Sickle cell anemia and pregnancy :review of 68 cases in Guadeloupe, J Gynecol Obstet Biol Reprod, vol.29, pp.86-93, 2000.

N. Berkane, D. Stefanescu, B. Haddad, E. Mathieu, and S. Uzan, Complications et prise en charge de la grossesse chez la femme drépanocytaire, pp.237-245, 2003.

R. J. Howard, C. Lillis, and M. S. Tuck, Contraceptives,conselling and pregnancy in women with sickle cell disease, Br Med, vol.306, pp.1735-1742, 1993.