Potentiation of the virucidal activity of sterilized natural waters

Abstract : Après la chaleur, la conductivité semble être le deuxième meilleur facteur d'inactivation des virus dans les eaux de surface. Cette étude montre qu'avec le poliovirus-1 on obtient une relation linéaire très significative entre le taux d'inactivation virale et la conductivité de l'eau, pour différents échantillons d'eau stérilisée. L'utilisation de solutions salines stériles permet de montrer que cette relation n'est qu'apparente: le taux d'inactivation virale n'est pas affecté par la seule conductivité de l'eau. Dans l'hypothèse d'une potentialisation par les sels de certains produits d'origine microbiologique et capables d'inactiver les virus et que nous pensons trouver dans les échantillons testés, il sera possible d'expliquer cette relation apparente observée dans cette étude et dans des études similaires. En conséquence, un traitement de l'eau efficace pourrait conduire à l'élimination des virus mais aussi à celle des facteurs inactivants pour les virus. Parallèlement, la capacité d'inactivation virale d'une ressource en eau donnée devrait être favorisée par sa dureté ou son degré de minéralisation.Mots clés : enterovirus, inactivation, conductivité.[Traduit par la rédaction]
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01890569
Contributor : Christophe Gantzer <>
Submitted on : Monday, October 8, 2018 - 5:18:14 PM
Last modification on : Friday, October 12, 2018 - 9:38:07 AM

Identifiers

Collections

Citation

F Quignon, C. Gantzer, L Kiéné, L. Schwartzbrod. Potentiation of the virucidal activity of sterilized natural waters. Canadian Journal of Microbiology, NRC Research Press, 1998, 44 (2), pp.190 - 194. ⟨10.1139/w97-134⟩. ⟨hal-01890569⟩

Share

Metrics

Record views

19