Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Evaluation de la radiochimiothérapie concomitante adjuvante dans les sarcomes des tissus mous des membres de grade 2 et 3 : étude comparative rétrospective monocentrique

Résumé : Objectifs : Evaluer l’efficacité et la tolérance de la radio-chimiothérapie concomitante (RCC) en traitement adjuvant des sarcomes des tissus mous (STM) localisés des membres de grade 2 et 3, en comparant les résultats de deux séries de patients traités soit de façon standard par radiothérapie (RT) adjuvante seule soit par RCC. Patients et méthodes : Etude rétrospective observationnelle monocentrique portant sur les patients non pédiatriques (>16 ans) ayant reçu à l’Institut de Cancérologie de Lorraine entre 1990 et 2012 un traitement adjuvant par RT +/- chimiothérapie, après exérèse carcinologique et conservatrice d’un STM des membres, non récidivant, de grade 2 ou 3. Résultats : 80 patients ont été évalués, 29 ont bénéficié d’une RCC, 51 ont reçu une RT. Le protocole de chimiothérapie le plus utilisé en concomitant a été la doxorubicine monothérapie 75mg/m2 toutes les 3 semaines. Le groupe RCC comportait une proportion plus importante de grade 3 (p<0.001). La durée médiane de suivi a été de 75 mois (30-284). En analyse multivariée, la RCC a significativement amélioré le contrôle tumoral local (HR=0.082, IC 95% 0.011-0.321) ; l’exérèse chirurgicale incomplète était le facteur de risque majeur de récidive locale (HR = 19.530, IC 95% 4.383-87.031). Aucune différence n’a été objectivée entre les groupes RCC et RT en terme de survie sans récidive à distance (HR = 1.469, IC 95% 0.668-3.228), de survie sans évènement (HR = 1.096, IC 95% 0.519-2.315) ou de survie globale (HR = 1.378, IC 95% 0.498-3.814). En terme de survie globale, le grade 3 était un facteur pronostique défavorable (HR=3.11, IC 95% 1.04-9.32). En cas de RCC, il y a eu une augmentation du risque de radiodermite aigüe de grade ≥ 3 (OR = 6.99, IC95% 2.28-21.47) et une tendance à une majoration du risque de toxicité tardive (p=0.0572). Conclusion : Dans notre étude, la RCC a amélioré le contrôle tumoral local et pourrait ainsi éviter toute amputation de rattrapage en cas de récidive locale. Elle n’a pas induit d’effet sur le contrôle à distance ou la survie, mais a provoqué une majoration de la toxicité. Les avancées en biologie moléculaire devraient aboutir à des thérapies ciblées, qu’il faudra tester en association avec la RT.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [111 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01931894
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:31:47 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:38 PM

File

BUMED_T_2016_NESSELER_JEAN_PHI...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01931894, version 1

Citation

Jean Philippe Nesseler. Evaluation de la radiochimiothérapie concomitante adjuvante dans les sarcomes des tissus mous des membres de grade 2 et 3 : étude comparative rétrospective monocentrique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01931894⟩

Share

Metrics

Record views

32

Files downloads

89