Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Diagnostic des fractures vertébrales ostéoporotiques : le « Vertebral fracture assessment » ne suffit pas

Résumé : Les fractures vertébrales représentent une des complications sévères de l’ostéoporose bien que celles-ci soient souvent asymptomatiques. Leur mise en évidence représente une opportunité de prise en charge spécifique pour les patients. Des outils diagnostiques comme le « vertebral fracture assessment » ont été développés dans l’objectif d’améliorer le diagnostic de ces fractures. Notre étude était mono-centrique rétrospective réalisée à partir des données de patients du service d’endocrinologie du CHRU de Nancy. Chaque patient inclus avait bénéficié d’un scanner du rachis thoraco-lombaire et d’un examen de VFA appareillé dans le temps, dans le cadre d’un bilan d’ostéopathie fragilisante, durant la période de juin 2006 à juin 2016. Au total, 207 examens étaient inclus. Chaque scanner était analysé spécifiquement pour l’étude par un radiologue expérimenté et chaque examen de VFA analysé indépendamment par deux observateurs. Le diagnostic de fracture vertébrale était réalisé à l’aide de mesures morphométriques selon trois hauteurs vertébrales pour chaque vertèbre fracturée. La concordance entre les deux examens et observateurs était évaluée par test kappa et les paramètres intrinsèques de la VFA étaient calculés en prenant les résultats des scanners comme référence. On retrouvait une sensibilité de 0.73 et 0.71 pour l’analyse par patient et une spécificité de 0.95 et 0.88 pour chaque observateur de VFA. Pour l’analyse par vertèbre, la sensibilité était nettement inférieure à savoir 0.47 et 0.48 pour une spécificité de 0.97. Cette différence était corrélée au faible nombre de vertèbres analysées en VFA à l’étage thoracique haut, ainsi qu’à la faible concordance sur les grades, la morphologie et la sous-estimation de la sévérité des fractures. La justesse du diagnostic était surtout influencée par le niveau vertébral et on retrouvait des performances acceptables pour le rachis thoracique bas et lombaire uniquement. L’apport diagnostique du « vertebral fracture assessment » apparaît surtout qualitatif au vu de ses faibles performances diagnostiques mais représente une opportunité supplémentaire de détecter une fracture vertébrale prévalente non connue.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [26 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01931896
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 8:31:51 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:38 PM

File

BUMED_T_2018_MULLER_THIERRY.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01931896, version 1

Citation

Thierry Muller. Diagnostic des fractures vertébrales ostéoporotiques : le « Vertebral fracture assessment » ne suffit pas. Sciences du Vivant [q-bio]. 2018. ⟨hal-01931896⟩

Share

Metrics

Record views

36

Files downloads

566