Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Analyse des projets de santé des maisons et pôles de santé pluri-professionnels lorrains et de leur mise en œuvre

Résumé : Il y a une dizaine d’années, la France a amorcé un « virage ambulatoire » en optant pour le médecin traitant, perçu comme pilier du système des soins primaires sur le territoire. Pourtant les effectifs des médecins généralistes sont en nette diminution. Cette désertification touche également les autres professionnels de santé en zones rurales. Pour répondre à cette double problématique, les différents corps de métiers se sont regroupés pour créer des Maisons de Santé Pluri-Professionnelles ( MSP) dont les projets doivent être validés par l’ARS. Cette étude était de type descriptive. Elle portait, dans un premier temps, sur les objectifs des structures de santé lorraines (maisons et pôles de santé), énoncés dans les projets de santé initiaux. Dans un second temps, elle permettait de savoir ce qu’il en était de ces objectifs en Décembre 2014. Elle était basée sur deux recueils de données effectués auprès de 26 structures. Grâce à cette double sollicitation, 68% des structures ont fourni leur projet de santé et 72% ont rempli le questionnaire sur les structures ouvertes. Parmi les critères obligatoires qui étaient quasiment toujours envisagés dans les projets, la plupart ont été respectés. Le socle minimal obligatoire de 2 médecins et 1 paramédical est toujours présent. L’implantation est toujours justifiée par un besoin sur le territoire. 100% des structures proposent des réunions interprofessionnelles mais elles ne sont formalisées sous forme de Réunions de Concertation Pluri Professionnelles que dans 72% des cas. Toutes les structures sont informatisées et collaborent avec des acteurs de santé locaux. 94% des MSP et PSAP accueillent des étudiants. 100% participent à des missions de santé publique. 94% permettent à leurs patients de bénéficier d’une information sur les horaires d’ouverture, la permanence des soins et les tarifs. 67% ont des plages horaires étendues en dehors de la permanence des soins. Et enfin 100% ont au moins 1 médecin qui participe à la permanence des soins. Pour les critères facultatifs demandés par l’ARS, on constate que les maisons et pôles de santé ont globalement fait mieux que les objectifs qu’ils s’étaient fixés. Cette étude prouve que l’écriture et la validation de ces projets conduisent à une mise en pratique effective satisfaisante. Ces structures s’appuient sur des professionnels motivés mais qui se sentent souvent surmenés par une charge administrative importante et de lourds frais de fonctionnement. Elles pourraient être une réponse adaptée aux besoins de la population et à une volonté de changement chez les professionnels. Mais pour être pérennes, ces structures ont besoin de nouveaux modes de rémunération mieux adaptés à leur fonctionnement.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [35 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01932429
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Friday, November 23, 2018 - 9:09:27 AM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:36 PM

File

BUMED_T_2016_BERNARD_CAROLE.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01932429, version 1

Citation

Carole Bernard. Analyse des projets de santé des maisons et pôles de santé pluri-professionnels lorrains et de leur mise en œuvre. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01932429⟩

Share

Metrics

Record views

34

Files downloads

48