Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Maladies auto-immunes et tumeurs épithéliales thymiques, évaluation des caractéristiques cliniques et impact de la nouvelle classification OMS : étude d’une cohorte de 205 patients

Résumé : INTRODUCTION : Les Tumeur Épithéliales Thymiques (TET) sont des tumeurs malignes rares. Les patients peuvent présenter des manifestations auto-immunes diverses, avec en premier lieu la myasthénie. En 2015, une nouvelle classification a été proposée par l’OMS. Le but de cette étude est d’évaluer la relation entre les manifestations auto-immunes, les caractéristiques des patients et la lésion tumorale, en respectant la nouvelle classification. PATIENTS ET METHODE : Les dossiers consécutifs de tous les patients opérés dans un but curatif d’une TET entre Janvier 2000 et Décembre 2016, dans le centre hospitalier Paris Centre, ont été récupérés de façon rétrospective. Une relecture systématique de toutes les lames par deux experts anatomopathologistes a été réalisée, avec réattribution d’un type histologique et d’un stade selon les recommandations de l’ITMIG et de l’OMS 2015. Les données cliniques et les caractéristiques anatomopathologiques ont été corrélées à la survenue d’une myasthénie ou d’une autre maladie auto-immune. RESULTATS : La relecture anatomopathologique a été possible chez 205 des 215 patients opérés sur la période étudiée. On retrouvait la présence d’une maladie auto-immune chez 41.8% des patients, avec en particulier 27.3% de myasthénie. Après relecture, la présence d’une TET a été confirmée chez tous les patients, mais le type histologique ou le stade a été modifié respectivement chez 40 et 44 patients. Après relecture, nous avons constaté que la présence d’une maladie auto-immune était associée à des patients plus jeunes (p=0.0054), La présence d’une myasthénie était associée à des patients plus jeunes et un type histologique particulier (Le type B et AB étant majoritairement retrouvé, p=0.00022), et une taille de tumeur plus petite (p=0.0037), mais aucune association entre le stade tumoral et la présence d’une myasthénie n’a été retrouvée. La présence d’une maladie auto-immune (p=0.041), en dehors de la myasthénie (p=0.07), était associée de façon significative à la présence d’un diabète. CONCLUSION : Notre étude confirme le lien fort entre TET et maladie auto-immune. La présence d’une tumeur de type B et de petite taille est associée de façon plus fréquente à la présence d’une maladie auto-immune.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUMED_T_2017_PRIETO_MATHILDE.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01947184
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, December 6, 2018 - 3:22:56 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:35:49 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01947184, version 1

Citation

Mathilde Prieto. Maladies auto-immunes et tumeurs épithéliales thymiques, évaluation des caractéristiques cliniques et impact de la nouvelle classification OMS : étude d’une cohorte de 205 patients. Sciences du Vivant [q-bio]. 2017. ⟨hal-01947184⟩

Share

Metrics

Record views

56