Jouer pour pleurer – Lettre ouverte

Résumé : La première fois que j’ai pleuré devant une œuvre artistique, c’était devant le film « Jack » avec Robin Williams. La situation peut sembler ridicule mais je me souviens très bien de tous les détails. Alors âgé de 6 ou 7 ans, ma mère avait organisé une soirée « cinéma » pour moi et ma sœur. En réalité, il s’agissait d’un subtil stratagème pour nous faire travailler. A ce moment de nos vies, ma mère était responsable de communication d’une compagnie de théâtre et puisqu’en 1997, internet n’existait pas encore dans nos chaumières, il fallait timbrer à la main des centaines de lettres pour faire la promotion des spectacles : ancêtre du publipostage, je t’ai connu. Dans tous les cas, ce travail nous donnait le droit à moi et ma sœur de regarder un film après vingt heures, ce qui en soi n’était pas une mince victoire.
Document type :
Other publications (1)
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01990926
Contributor : Rudy Hahusseau <>
Submitted on : Wednesday, January 23, 2019 - 2:57:55 PM
Last modification on : Thursday, January 24, 2019 - 1:20:47 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01990926, version 1

Collections

Citation

Esteban Giner. Jouer pour pleurer – Lettre ouverte. 2019, https://www.chroniquesvideoludiques.com/jouer-pour-pleurer-lettre-ouverte/. ⟨hal-01990926⟩

Share

Metrics

Record views

17