Les messes rouges : une tradition judiciaire française exportée en Lorraine au XVIIIe siècle?

Abstract : Parmi les traditions judiciaires, il en est une fort ancienne : celle des rentrées solennelles. Le calendrier du Parlement de Paris présente ainsi trois temps forts : la rentrée ou ouverture, l’ouverture des audiences proprement dites et les mercuriales. Le premier élément : la rentrée, a lieu tous les ans après la Saint-Martin, donc après le 11 novembre. Elle se fait en plusieurs temps, la « rentrée » proprement dite, où paradoxalement le Parlement ne rentre pas vraiment, et « l’ouverture » des audiences, qui correspond à la rentrée effective1. La rentrée solennelle du Parlement se place sous le signe de la religion. Les membres du Parlement vont entendre une messe haute célébrée par l’évêque de Paris. Elle est appelée « messe rouge », parce que les membres de l’institution y assistent en robes rouges, symboles de leur autorité2. La messe rouge est marquée comme solennelle : elle est chantée, et la qualité de celui qui officie et que l’on invite officiellement soulignent son caractère cérémoniel. La rentrée du Parlement obéit à un rituel immuable. Elle a lieu dans la grande salle du Palais, ou salle des marchands...
Complete list of metadatas

Cited literature [4 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02172982
Contributor : François Lormant <>
Submitted on : Thursday, July 4, 2019 - 10:38:09 AM
Last modification on : Friday, July 5, 2019 - 1:36:08 AM

File

Les messes rouges.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02172982, version 1

Collections

Citation

François Lormant. Les messes rouges : une tradition judiciaire française exportée en Lorraine au XVIIIe siècle?. Stefano Simiz. La parole publique en ville, des réformes à la Révolution, Presses universitaires du Septentrion, pp.123-132, 2012, 978-2-7574-0382-2. ⟨hal-02172982⟩

Share

Metrics

Record views

19

Files downloads

20