La littérature russe du XVIIIe siècle et la Bible : traductions et réminiscence poétiques

Résumé : La Russie du XVIIIe siècle, libérée des canons de la tradition religieuse moscovite, assimile différents courants successifs : baroque, classicisme, sentimentalisme. La poésie s’impose comme le genre majeur, réservé à une élite cultivée, capable de comprendre des figures rhétoriques complexes, propres à une culture humaniste sécularisée, elle-même nourrie de l’héritage de l’Antiquité et de l’apport du Grand Siècle français. Mais, à ses débuts, les outils linguistiques et poétiques font défaut, d’où la place accordée à la transposition des psaumes, étape indispensable à la création d’une poésie nationale, tout comme cela avait été le cas en Europe, au XVIe siècle, avec C. Marot et G. Buchanan. Les écrivains russes s’emparent à leur tour des textes lyriques de la Bible pour façonner la langue. La vigueur du rythme et la précision des images qu’ils puisent dans les livres sapientiaux et prophétiques sont autant d’éléments utiles à l’élaboration d’une poésie lyrique à partir de sujets connus de tous, d’autant que leur morale pouvait se concilier avec la variante russe des Lumières et son idéal de perfectionnement éthique de l’homme.
Complete list of metadatas

Cited literature [10 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02409900
Contributor : Antoine Nivière <>
Submitted on : Friday, December 13, 2019 - 3:52:46 PM
Last modification on : Tuesday, December 17, 2019 - 2:29:19 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02409900, version 1

Collections

Citation

Antoine Nivière. La littérature russe du XVIIIe siècle et la Bible : traductions et réminiscence poétiques. Journée d'études La Bible dans la littérature russe, organisée par le CERCLE EA 4372, Mar 2015, Nancy, France. ⟨hal-02409900⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

9