Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Désenchanter la science allemande ? La réécriture de la mémoire de Carl Friedrich Gauß et d'Alexander von Humboldt par Daniel Kehlmann dans Die Vermessung der Welt (Les arpenteurs du monde)

Résumé : Die Vermessung der Welt de l'écrivain Daniel Kehlmann, paru chez Rowohlt en 2005, en était à sa 26 ème édition l'année suivante. Il a été édité en livre de poche en 2008 et a longtemps occupé la première place des ventes dans le classement des meilleures ventes opéré par l'hebdomadaire Der Spiegel. Il a contribué notablement à asseoir la réputation d'écrivain de son auteur. Traduit en 2006 par J. Aubert sous le titre Les Arpenteurs du monde, il a pu s'honorer d'un succès convenable en France et d'une critique largement élogieuse. Il met en scène deux savants allemands, Alexander von Humboldt (1769-1859) et Carl Friedrich Gauss (1777-1855), deux personnages historiques, contemporains l'un de l'autre, qui ont marqué leur époque et leurs sciences respectives, et qui sont tous deux loin d'être oubliés. Le roman cependant ne restitue guère l'image convenue des deux protagonistes, il affiche même sa légitimité à écrire son histoire, voire à réécrire l'histoire, bousculant ainsi sciemment les représentations ancrées dans la mémoire collective. Du récit surgissent un Humboldt et un Gauss pour le moins très différents de l'image encore familière véhiculée par les écrits savants ou populaires, voire par la transmission scolaire, suggérant à travers la modification de la perspective une nouvelle manière de comprendre ce dont les deux personnages sont aussi les symboles. En effet, Les Arpenteurs du monde superposent à l'image véhiculée par la tradition de deux héros de la science celle, remodelée, de deux hommes portés par leurs passions-la science en est une parmi d'autres-reflétant, c'est du moins l'hypothèse que l'on s'efforcera d'étayer, le désenchantement contemporain à l'égard de la science, à la faveur d'une charge portée avec humour et dérision. Cependant, pour montrer comment la fiction se substitue à la mémoire, il faut commencer par revenir à cette dernière, afin de distinguer quelques enjeux et effets de cette mutation.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02955849
Contributor : Appui Hal Cegil <>
Submitted on : Tuesday, October 6, 2020 - 5:34:31 PM
Last modification on : Wednesday, October 7, 2020 - 3:04:55 AM

File

4_willmann_corrige_45-57.pdf
Publisher files allowed on an open archive

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-02955849, version 1

Citation

Françoise Willmann. Désenchanter la science allemande ? La réécriture de la mémoire de Carl Friedrich Gauß et d'Alexander von Humboldt par Daniel Kehlmann dans Die Vermessung der Welt (Les arpenteurs du monde). e-CRIT Langues, Littératures, Images : Cahiers de Recherches Interdisciplinaires et Transculturelles, Centre de Recherches Interdisciplinaires et Transculturelles (CRIT) / EA3224 [Univ. de Franche-Comté], 2011, Transmissions.., pp.45-57. ⟨hal-02955849⟩

Share

Metrics

Record views

57

Files downloads

7