, Une autre difficulté au coeur de ce couple offense-préjudice se trouve, d'après Charles Girard, dans la tentative de savoir comment une offense pourrait se transformer en préjudice. Si l'offense est différente du préjudice dans la mesure où elle ne porte pas atteinte à des entités physiques, alors on pourrait se demander comment, malgré cela, se transforme-t-elle en tort. Si cette transformation a lieu alors de quel type de nuisance s'agit-il ?, Cela montre que la ligne qui est censée démarquer, distinguer l'offense du préjudice n'est pas totalement claire et mérite que l'on s'y attarde

, Quand bien même Ogien reconnaîtrait que les offenses se transforment en préjudices, parce que les premières sont « systématiques », elles « visent à nuire à des personnes particulières » ou parce que « leur intensité dépasse certaines limites » 130 , il ne précise pas par quel mécanisme se fait ce passage de l'un à l'autre. D'ailleurs, cette transformation de l'offense en préjudice contredit la thèse selon laquelle il y aurait une différence de nature car si c'était bien le cas, il n'y aurait pas de transformation puisqu'on aurait affaire à deux choses complétement opposées. Or, cette transformation laisse entendre que l'offense et le préjudice sont distincts d'un point de vue de degré

, ] suffirait-elle en elle-même à transformer les offenses en préjudices ? On comprendrait qu'elle suffise à transformer une offense légère en une offense grave, ou encore un préjudice léger en un préjudice grave, mais l'idée qu'elle puisse nous faire passer de l'offense au préjudice paraît suggérer une différence de degré, plutôt que de nature entre elle

, Charles Girard distingue une autre forme de préjudice qu'il nomme « psychologique », qui est tout à fait reconnu par le droit en tant que « préjudice moral » dans la mesure où il est lié à des « souffrances psychologiques infligées ». En effet, les mots peuvent altérer notre état d'esprit, notre psychologie, notre humeur et donc notre comportement

, Article Wikipédia sur la liberté

B. Christophe and J. Stuart-mill,

C. Sperber and M. , article Liberté d'expression et quête de la vérité, Revue Raisons Politiques 2016/3 (N°63), éditeur Presses de Sciences Po, pp.103-112

C. Hebdo-en-ligne,

, Code Pénal 2020 annoté, art. 421-2-5, illustration 3, p.1287

, European Court of Human Rights, issue.10

G. Charles, Offense et préjudice. La liberté d'expression selon Ruwen Ogien, Raisons politiques, vol.6, 2018.

H. Thomas, G. Léviathan, P. Mairet, and . Gallimard, , 2000.

J. Marlène,

K. Emmanuel, Métaphysique des moeurs, II, traduction par Alain Renaut, 1994.

, Le Figaro version en ligne, article accompagné de la caricature sur la mort

M. Stuart, De la liberté, traduction Laurence Lenglet, édition Gallimard, Folio Essais, 1990.

. Ogien-ruwen and . Hui, Maximalistes et minimalistes, Folio essais, 2007.

L. Ogien-ruwen and L. Liberté-d'offenser, L'attrape-corps, Collection dirigée par Sarah Chiche, La Musardine, p.15, 2007.

O. Ruwen, La panique morale, Editions Grasset et Fasquelle, 2004.

R. Jean-jacques, Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes, présentation par Jacques Roger, Nouvelle Edition, GF Flammarion (GF 243), 2018.

R. Jean-jacques, Du contrat social, présentation par Bruno Bernardi, GF Flammarion, 2012.

S. Jean-paul and L. Néant, Quatrième partie, chapitre 1 : la condition première de l'action, c'est la liberté, p.515, 1943.

S. Soren and L. Monde,

. Site-web-légifrance,

. Site-web-légifrance,

S. John, , 2006.

A. Tocqueville, De la démocratie en Amérique, choix de textes, introduction, notes, glossaire et bibliographie par Philippe Raynaud, 2010.