L’épuisement de la création : le coup de grâce heideggerien - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Revue philosophique de Louvain Year : 2014

L’épuisement de la création : le coup de grâce heideggerien

Abstract

Pour des raisons méthodologiques profondes, la phénoménologie husserlienne n'offre guère d'affinité avec le concept de création. Pour autant, la postérité de Husserl n'a pas dédaigné de renouer avec ce concept, comme on le voit chez Ingarden et Levinas. La réhabilitation d'une forme d'ontologie, en l'espèce d'une analytique existentiale, aurait pu, avec Heidegger, donner lieu également à des retrouvailles. Il semble plutôt que Heidegger ait instauré en philosophie une véritable Er-schöpfung, un épuisement de la création. Dans cet article, on se propose d'analyser les raisons au nom desquelles Heidegger disqualifie le concept de création (principalement, mais pas exclusivement, aux §§ 9-10 et 20 de Sein und Zeit).
No file

Dates and versions

hal-02975595 , version 1 (22-10-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02975595 , version 1

Cite

Paul Clavier. L’épuisement de la création : le coup de grâce heideggerien. Revue philosophique de Louvain, 2014, 112 (4), pp. 727-749 (23 p.). ⟨hal-02975595⟩
21 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More