Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Tumeurs à cellules géantes osseuses traitées par dénosumab : étude clinico-pathologique d'une série de 35 patients du Groupe Français de Pathologie Osseuse

Résumé : INTRODUCTION : Les tumeurs à cellules géantes osseuses sont des tumeurs osseuses primitives, ostéolytiques, de malignité intermédiaire. Le dénosumab, un anticorps monoclonal anti- RANKL, a récemment été introduit dans la prise en charge de ces lésions. L'objectif de ce travail était d'évaluer les modifications tumorales induites par le dénosumab sur une série multicentrique, rétrospective de 35 patients, issue du Groupe Français de Pathologie Osseuse (RESOS). MATÉRIELS ET MÉTHODES : Pour tous les patients, des prélèvements pré et post-dénosumab étaient disponibles. En immuno-histochimie, nous avons évalué l'expression de H3F3A G34W, RANKL, p63 et MIB1. En biologie moléculaire, nous avons recherché la présence de la mutation H3F3A G34W par séquençage. Nous avons confronté ces paramètres aux données clinico-radiologiques afin d'identifier des facteurs pronostiques et plus spécifiquement des facteurs prédictifs d'une réponse histologique complète au dénosumab (disparition de plus de 90% des cellules géantes, associée à une ossification et une fibrose). RÉSULTATS : Les principales modifications observées après dénosumab sont l'ossification immature (p=2.10⁻⁵) l'augmentation de la fibrose (p=3.10⁻¹¹), ainsi qu'une diminution significative des cellules géantes (p=6. 10⁻¹¹). Aucun changement significatif de la densité des cellules tumorales mononucléées n'a été mis en évidence par l'expression de H3F3A G34W (p=0.061) et RANKL (p=0.061). Pour la première fois, nous avons montré qu'une réponse histologique complète au dénosumab était corrélée à une meilleure survie sans progression (p=0.010 en analyse univariée et p=0.040 en analyse multivariée), et qu'un nombre élevé de cellules géantes sur le prélèvement initial était corrélé à une meilleure réponse histologique (p=0.016). CONCLUSION : Le dénosumab entraine de profondes modifications morphologiques de la tumeur. La réponse histologique dite complète, malgré l'absence de régression objective du contingent tumoral, est un indicateur d'une meilleure survie sans progression. Seule une forte densité de cellules géantes sur le prélèvement initial semble prédictive d'une réponse histologique complète au dénosumab
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297408
Contributor : Thèses d'Exercice Ul Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 1:50:01 PM
Last modification on : Thursday, November 18, 2021 - 3:45:46 AM

File

BUMED_T_2018_TREFFEL_MATHILDE....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297408, version 1

Citation

Mathilde Treffel. Tumeurs à cellules géantes osseuses traitées par dénosumab : étude clinico-pathologique d'une série de 35 patients du Groupe Français de Pathologie Osseuse. Médecine humaine et pathologie. 2018. ⟨hal-03297408⟩

Share

Metrics

Record views

2

Files downloads

4