Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Évaluation de l'impact d'une convention spécifique entre médecin traitant et coordonnateur d'EHPAD sur la possibilité de prescrire ou d'accepter une admission en HAD pour un résident : en Moselle, sur une durée d'un an

Résumé : CONTEXTE DE L'ÉTUDE : En 2007, un Arrêté autorisait la prise en charge en HAD dans les EHPAD. En 2017, un Arrêté lève les restrictions de l'HAD en EHPAD, afin de limiter les hospitalisations conventionnelles. Dans ce contexte, nous avons voulu expérimenter une convention médecin traitant – médecin coordonnateur d'EHPAD. Cette étude s'inscrit dans le cadre d'un projet de l'ARS du Grand-Est de 2016. OBJECTIFS : Evaluer si une convention spécifique médecin traitant – médecin coordonnateur d'EHPAD peut augmenter le taux de prise en charge d'HAD en EHPAD. Dans le cas contraire, déterminer les facteurs limitant l'utilisation de l'HAD en EHPAD. MÉTHODE : Après l'introduction d'un avenant dans le règlement intérieur de 3 EHPAD en Moselle, ayant eu leur Commission de Vie Sociale (CVS) en Janvier 2017, nous avons étudié les hospitalisations sur une durée d'un an, en comparaison avec les hospitalisations ayant eu lieu en 2016. RÉSULTATS : En 2016, l'HAD dans ces 3 EHPAD représentait 3,2 % des hospitalisations. Il y a eu 4 prises en charge en HAD pour 126 hospitalisations. En 2017, l'HAD représentait 9,9 % des hospitalisations. Il y a eu 7 HAD pour 71 hospitalisations. Les questionnaires de satisfaction montrent que les soignants de l'EHPAD sont satisfaits de leur collaboration avec l'HAD. Les prises en charge en HAD concernent essentiellement des prises en charge palliatives, des traitements antalgiques par voie intraveineuse et des pansements complexes. CONCLUSION : Malgré l'abrogation de l'Arrêté de 2007, levant les restrictions de l'HAD et la modification du règlement intérieur de ces 3 EHPAD, permettant au médecin coordonnateur d'EHPAD de prescrire une HAD pour un résident, sous couvert d'être validé dans les 48 h par le médecin traitant, les prises en charge d'HAD en EHPAD restent peu nombreuses.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/prive/BUMED_T_2018_MULLER_ESTELLE_AUDREY.pdf
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297410
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 1:50:04 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:39:52 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297410, version 1

Citation

Estelle Audrey Muller. Évaluation de l'impact d'une convention spécifique entre médecin traitant et coordonnateur d'EHPAD sur la possibilité de prescrire ou d'accepter une admission en HAD pour un résident : en Moselle, sur une durée d'un an. Sciences pharmaceutiques. 2018. ⟨hal-03297410⟩

Share

Metrics

Record views

2