Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Analyse du suivi ambulatoire des patients diagnostiqués maladie à corps de Lewy au CMRR de Lorraine entre 2012 et 2017 : étude auprès des médecins généralistes ou des médecins d'EHPAD

Résumé : INTRODUCTION : Le diagnostic de la Maladie à Corps de Lewy (MCL) repose sur des critères cliniques, neuropsychologiques et neuroradiologiques. Cette étude a pour but de décrire le suivi ambulatoire des patients diagnostiqués MCL au Centre Mémoire de Ressource et de Recherche de Lorraine entre 2012 et 2017. MÉTHODE : Il s'agit d'une étude descriptive, monocentrique et rétrospective. Nous avons utilisé la Banque National Alzheimer pour recueillir les données sociodémographiques des patients. Puis, dans les dossiers médicaux nous avons retrouvé les données cliniques au moment du diagnostic (l'âge, la présence d'hallucination, d'un syndrome parkinsonien, de fluctuations, de chutes, de troubles du comportement) et les traitements. Nous avons ensuite interrogé sur ces mêmes données cliniques les médecins généralistes ou coordinateurs d'EHPAD grâce à un questionnaire téléphonique afin de recueillir les données récentes. RÉSULTATS : Sur les 88 patients déclarés MCL par la BNA, nous avons pu recueillir les données par voie téléphonique pour 65 patients, inclus dans l'étude. L'âge moyen au diagnostic était de 78 ans (SD7.4 ans) [60;91], 53% étaient des hommes. La durée moyenne entre les premiers symptômes et le diagnostic était de 634 jours. Les symptômes qui entrainaient la consultation au CMRR étaient les troubles cognitifs à 26.5%, les hallucinations à 13.3% et le syndrome parkinsonien à 13.3%. Les patients ont été suivis pendant environ 3 ans sans différences significatives entre les patients vivants et décédés. Il existait une corrélation négative entre un DAT scan positif et la prescription de neuroleptique et les patients décédés ont eu plus de neuroleptiques que les patients vivants (p < 0.001). Les patients vivants à domicile étaient significativement plus souvent sous anticholinergiques (p = 0.029) que les patients en institution. CONCLUSION : Le diagnostic par imagerie semble permettre une diminution de la prescription des neuroleptiques et de la mortalité. Les anticholinestérasiques sont plus fréquemment introduits chez les patients vivants à domicile que ceux en institution.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/prive/BUMED_T_2018_ZIRABE_VALENTINE.pdf
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297461
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 1:51:24 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:39:52 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297461, version 1

Citation

Valentine Zirabé. Analyse du suivi ambulatoire des patients diagnostiqués maladie à corps de Lewy au CMRR de Lorraine entre 2012 et 2017 : étude auprès des médecins généralistes ou des médecins d'EHPAD. Sciences pharmaceutiques. 2018. ⟨hal-03297461⟩

Share

Metrics

Record views

2