Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

À quels patients atteints de fibrillation atriale persistante devrions-nous proposer une deuxième procédure d'ablation ?

Résumé : INTRODUCTION : L'ablation de fibrillation atriale est un traitement efficace et reconnu. Cependant, en dépit de multiples procédures d'ablation, le rythme sinusal ne peut pas être restauré chez certains patients atteints de fibrillation atriale persistante. L'identification des patients non-répondeurs à une seconde ablation après l'échec d'une première procédure permettrait d'éviter la réalisation de procédures inutiles. OBJECTIF : : L'objectif de cette étude est d'identifier des patients non-répondeurs à une seconde procédure d'ablation de fibrillation atriale persistante à travers la construction d'un model prédictif. Ce model repose sur l'analyse combinée de paramètres cliniques, électriques issus de l'ECG 12 dérivations et électriques endocardiques obtenus au cours de la première procédure d'ablation de fibrillation atriale persistante. ÉTUDE : 98 patients atteints de fibrillation atriale persistante ayant bénéficiés d'une première et d'une seconde procédure d'ablation au CHU de Nancy, entre janvier 2012 et mars 2017, ont été inclus rétrospectivement. 14 paramètres cliniques ont été inclus dans l'analyse. Un ECG 12 dérivations était réalisé avant la première procédure d'ablation pour chaque patient et la durée du cycle de la fibrillation atriale était mesurée par voie endocardique au début et à la fin de la première procédure d'ablation. Une étape de sélection des paramètres a été réalisée pour identifier ceux qui étaient le plus fortement reliés à la prédiction d'échec de seconde procédure d'ablation de fibrillation atriale persistante. 7 paramètres cliniques, 16 paramètres électriques issus de l'ECG 12-dérivation et 2 paramètres électriques endocardiques ont été sélectionnés et intégrés dans un modèle de prédiction multivarié non linéaire utilisant une technique de machine à vecteurs de support (Support Vector Machine – SVM). RÉSULTATS : 33 patients étaient en rythme sinusal à 1 an de suivi après la seconde procédure d'ablation. L'analyse multivariée non linéaire obtient une aire sous la courbe (Area Under the Curve-AUC) de 80%, une sensibilité de 82% et une valeur prédictive positive de 50% pour prédire l'échec d'une seconde procédure d'ablation de fibrillation atriale persistante. CONCLUSION : : Un modèle composite basé sur l'analyse de paramètres cliniques et électriques, semble capable d'identifier 82% des patients non-répondeurs à une seconde procédure d'ablation de fibrillation atriale persistante. L'utilisation de ce nouveau modèle prédictif permettrait de mieux sélectionner les patients pouvant bénéficier d'une seconde procédure d'ablation de fibrillation atriale persistante.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUMED_T_2019_DORE_GUILLOT_FANNY.pdf
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297744
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 2:00:59 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:39:59 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297744, version 1

Citation

Fanny Guillot. À quels patients atteints de fibrillation atriale persistante devrions-nous proposer une deuxième procédure d'ablation ?. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨hal-03297744⟩

Share

Metrics

Record views

1