Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Facteurs de risque, mortalité et insuffisance rénale chronique associés à l'insuffisance rénale aigüe post opératoire des endocardites infectieuses

Résumé : INTRODUCTION : Environ 50% des patients présentant une endocardite infectieuse (EI) nécessiteront une chirurgie valvulaire, compliquée d'insuffisance rénale aigue post-opératoire (POAKI) dans 5 à 20% des cas. OBJECTIF DE L'ÉTUDE : identifier des facteurs de POAKI et évaluer son impact pronostic sur la mortalité à 1 an de l'opération. PATIENTS ET MÉTHODE : Nous avons realisé une étude rétrospective, non interventionnelle, regroupant tous les patients hospitalisés à l'Hopital Universitaire de Nancy, entre Septembre 2014 et Septembre 2017, qui nécessitaient une chirurgie valvulaire dans le cadre d'une EI. Les patients ayant fait une IRA pré-opératoire avec un stade Kidney Disease Improving Global Outcomes (KDIGO) ≥ au stade KDIGO post-opératoire n'étaient pas inclus. Les patients présentant une POAKI étaient comparés aux patients n'ayant pas présenté de POAKI. Une régression logistique bivariée et multivariée était réalisée afin d'identifier des facteurs associés à la POAKI. La courbe de Kaplan-Meier et le test de Log Rank étaient utilisés pour analyser la survie. RÉSULTATS : Parmi les 85 patients qui réunissaient les critères d'éligibilité, 56 (65%) ont développé une POAKI. Après ajustement, les facteurs de risque de POAKI étaient l'âge (pour chaque année supplémentaire: OR : 1.1 ,IC 95% :1-1.2, p = 0.0021), la créatininémie de base élevée (pour chaque 1 mg/L : OR : 1.8, IC 95% : 1.1-3, p = 0.0181), les complications cérébrales (OR : 10 , IC 95% 1.8-54.8, p = 0.0078), l'indication chirurgicale autre que fuite/fistule isolée (OR : 11.6, IC 95% : 1.8-73.6, p = 0.0096), et l'anémie pré-opératoire (pour chaque 1 g/dl : OR 0.6, IC 95% 0.4, 0.9, p = 0.0184). La mortalité à 1 an était de 18.5% de la groupe POAKI vs 0% dans le groupe sans POAKI. Le stade KDIGO élevé était associé à une sur-mortalité à 1 an (33% chez les patients avec POAKI KDIGO 3 et 50% chez les patients nécessitant une épuration extra-rénale en post-opératoire). La POAKI était associée à une mortalité majorée et à une évolution vers l'insuffisance rénale chronique (IRC). CONCLUSION La POAKI semble être un facteur pronostic majeur chez les patients nécessitant une chirurgie vasculaire pour EI. Après une POAKI sévère, il apparait nécessaire de prévoir un suivi néphrologique pour limiter le risque d'évolution vers l'IRC et pour adapter les thérapeutiques.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/ulprive/BUMED_T_2019_BLANVILLAIN_JEAN_BAPTISTE.pdf
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03297747
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 2:01:08 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:40:00 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03297747, version 1

Citation

Jean-Baptiste Blanvillain. Facteurs de risque, mortalité et insuffisance rénale chronique associés à l'insuffisance rénale aigüe post opératoire des endocardites infectieuses. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨hal-03297747⟩

Share

Metrics

Record views

6