General practitioner and adapted physicalactivity (APA) : from initial training to prescription in practice - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2020

General practitioner and adapted physicalactivity (APA) : from initial training to prescription in practice

Le médecin généraliste et l'activité physique adaptée (APA) : de la formation initiale à la prescription en cabinet

(1) , (1)
1

Abstract

INTRODUCTION : La pratique d'une activité physique régulière a des effets bénéfiques à tous les âges de la vie et réduit le risque de survenue des principales maladies chroniques. Depuis la loi du 26 janvier 2016, le médecin généraliste peut prescrire une activité physique adaptée (APA) aux pathologies chroniques des patients. Mais de nombreuses études ont souligné la nécessité d'une meilleure formation des médecins généralistes en matière de prescription d'APA. L'objectif principal de notre travail était donc d'évaluer l'intérêt des internes de médecine générale quant à une formation à la prescription d'APA, puis de réaliser une plaquette informative à visée des médecins généralistes pour faciliter la prescription en pratique. MATÉRIEL ET MÉTHODE : Une enquête quantitative a été réalisée auprès des internes de médecine générale du Grand Est via un questionnaire, afin de recueillir leur avis quant à l'intérêt d'une formation initiale sur la prescription d'APA incorporée au cursus. Cette étude s'est déroulée d'octobre 2019 à mars 2020. Puis nous avons réalisé une revue narrative de la littérature, d'avril 2019 à avril 2020, en élaborant une synthèse qualitative descriptive des données actuelles sur la prescription d'APA, pour créer une plaquette informative à visée des médecins généralistes. RÉSULTATS : Un total de 355 réponses a été collecté sur les trois facultés, soit un taux de réponse global de 37,2%. Les résultats ont montré que 90,6% des internes non formés à la prescription d'APA étaient intéressés pour en suivre une, et 91,7% seraient favorables à l'intégration d'une formation initiale à ce sujet. Le rôle du médecin généraliste était considéré comme prioritaire par plus de la moitié des internes (58,5%). Une prise en charge financière semblait être un facteur influençant la prescription pour la majorité des répondants. 37 articles ont été inclus dans notre revue narrative. Pour prescrire de l'APA, une évaluation médicale minimale puis une consultation médicale d'APA permettent d'orienter le patient vers un professionnel en adéquation avec son phénotype fonctionnel. CONCLUSION : Notre étude a montré une volonté de formation des internes de médecine générale en matière de prescription d'APA. La plaquette informative issue de la synthèse de la revue de la littérature constitue un support pouvant aider les médecins généralistes à prescrire de l'APA à leurs patients ou les inciter à débuter ou poursuivre une activité physique.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_BONNET_VALENTINE_RISTOVSKI_MARIANNE.pdf (6.67 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03298100 , version 1 (23-07-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298100 , version 1

Cite

Valentine Bonnet, Marianne Ristovski. Le médecin généraliste et l'activité physique adaptée (APA) : de la formation initiale à la prescription en cabinet. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03298100⟩
234 View
208 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More