Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Place du médecin généraliste dans la prévention de l'exposition aux écrans chez les enfants de moins de trois ans en Lorraine : étude épidémiologique interrogeant 114 médecins généralistes installés en Lorraine

Résumé : INTRODUCTION : Malgré l'impact négatif des écrans et les recommandations existantes à ce sujet, les enfants de moins de 3 ans y sont beaucoup exposés. Les médecins généralistes ont un rôle à jouer; afin de prévenir cette exposition. OBJECTIFS :L'objectif principal était d'évaluer l'incidence de la prévention de l'exposition aux écrans chez les enfants de moins de 3 ans par les médecins généralistes lorrains, l'année suivant la recommandation de la Société Française de Pédiatrie (SFP) et la campagne d'information. L'objectif secondaire était d'évaluer la visibilité de ces moyens de prévention et la proportion de participation des facteurs limitants connus dans la littérature. MATÉRIEL ET MÉTHODE : Il a été réalisé une étude épidémiologique transversale quantitative et descriptive avec analyse statistique en aveugle. Pour cela, un questionnaire a été envoyé par email aux médecins généralistes installés en Lorraine de mars à avril 2019. Les données recueillies ont été analysées de façon descriptive puis de façon comparative grâce à des tableaux de contingence avec test exact de Fisher ou test du Chi2 et une significativité de P=0,05. RÉSULTATS :114 réponses ont été recueillies. Sur les 10 dernières consultations d'enfants de moin de 3 ans, 25,70% d'entre elles donnaient lieu à un message de prévention aux écrans et 33,33% des médecins n'avaient donné de message de prévention. 42,98% des médecins connaissaient la recommandation de la SFP et 67,35% d'entre eux ont répondu qu'elle leur avait permis de faire plus de prévention. Les facteurs limitants les plus cités étaient : le « Manque de temps durant les consultations », l' « Absence d'intérêt et de demande de la part des parents » et la « Difficulté d'aborder le sujet lorsque ce n'est pas le motif de consultation ». CONCLUSION : La prévention aux écrans chez les enfants de moins de 3 ans n'est pas encore intégrée par tous les médecins lors des consultations. La connaissance de la recommandation de la SFP et l'impact de la campagne restent insuffisants et les facteurs limitants cités par les médecins sont nombreux. La prévention aux écrans doit être améliorée avec des formations à l'attention des médecins mais aussi de l'ensemble des professionnels de la petite enfance.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03298571
Contributor : Thèses d'Exercice Ul <>
Submitted on : Friday, July 23, 2021 - 4:53:11 PM
Last modification on : Saturday, July 24, 2021 - 3:40:01 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298571, version 1

Citation

Hélène Toussaint François. Place du médecin généraliste dans la prévention de l'exposition aux écrans chez les enfants de moins de trois ans en Lorraine : étude épidémiologique interrogeant 114 médecins généralistes installés en Lorraine. Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨hal-03298571⟩

Share

Metrics

Record views

12