L’ organisation des médecins généralistes de premier recours de la Métropole du Grand-Nancy pour assurer la continuité des soins et la prise en charge des soins non programmés hors permanence des soins ambulatoires : étude quantitative transversale menée auprès de 182 médecins généralistes du territoire - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2020

The organization of primary care general practitioners of the Métropole du Grand-Nancy to ensure the continuity of care and the coverage of unscheduled care, except outpatient care

L’ organisation des médecins généralistes de premier recours de la Métropole du Grand-Nancy pour assurer la continuité des soins et la prise en charge des soins non programmés hors permanence des soins ambulatoires : étude quantitative transversale menée auprès de 182 médecins généralistes du territoire

Elise Frisch
  • Function : Author
  • PersonId : 1171962
  • IdRef : 258149752

Abstract

INTRODUCTION : Depuis plus de 20 ans, les services d’urgence connaissaient une fréquentation grandissante, responsable, in fine, d’une saturation de ces services. Une part non négligeable des consultations étaient qualifiées d’évitables. Suite à la crise des services d’urgence et plus globalement à la crise du système de santé français, le Plan Ma Santé 2022 était mis en place. Une restructuration territoiriale du système de santé était décidée. La Métropole du Grand-Nancy était un des territoires sélectionnés. La Communauté Professionnelle Territoriale de Santé (CPTS) du Grand-Nancy était créée et allait entrer en fonction. L’objectif principal de cette étude était de réaliser un état des lieux de l’organisation des médecins généralistes de premier recours sur le territoire de la CPTS du Grand- Nancy, pour assurer la continuité des soins et la prise en charge de soins non programmés hors PDSA, afin de pouvoir comprendre en quoi cette organisation pourrait être améliorée. MATÉRIEL ET MÉTHODES : Nous avons réalisé une étude quantitative transversale à l’aide d’un questionnaire remis à 222 médecins généralistes de premier recours du territoire étudié. Les médecins du Centre Médical de Soins Immédiats (CMSI) et de SOS Médecins n’étaient pas inclus dans l’étude. Des analyses descriptives simples et des analyses bivariées avec l’utilisation du test de Fisher et du test du Khi2 ont été réalisées. RÉSULTATS : L’enquête s’est étendue du 11 décembre 2019 au 24 janvier 2020. 182 réponses ont été analysées. 88,83 % des répondeurs ont déclaré ne pas exercer de 8 heures à 20 heures en semaine lors de leur journée d’exercice pleine la plus courte. 19,23 % de ces médecins ont répondu que leur cabinet n’était pas joignable les samedis matin. 25,82 % des participants ont déclaré que leur cabinet n’était jamais joignable en semaine de 8h00 à 20h00. Au moins 20 % des répondeurs déclaraient ne jamais exercer la médecine générale les samedis matin. Un peu plus de 30 % des interrogés ont répondu ne pas exercer cette activité les jeudis et mercredis après-midi. 5 % des participants affirmaient ne jamais prendre en charge de SNP. Le temps de travail moyen déclaré, concernant la plus courte journée d’exercice, était de 10 heures 39 minutes. Le temps d’exercice hebdomadaire moyen renseigné était de 8,4 demi-journées. 80,22 % des interrogés disaient réaliser régulièrement des visites à domicile. Le congé annuel moyen déclaré était de 6,07 semaines. 51,40 % des médecins disaient ne pas pouvoir recevoir des SNP supplémentaires. D’après les réponses, SOS Médecins et le CMSI étaient des structures sollicitées, de façon inégale, pour maintenir la continuité des soins et assurer la prise en charge des SNP pendant les absences programmées des participants. 79,1 % des participants affirmaient penser que la CPTS a au moins un probable rôle à jouer dans la gestion de ces problématiques. 68,02 % des répondeurs disaient se sentir concernés par l’organisation de la continuité des soins.
No file

Dates and versions

hal-03805707 , version 1 (07-10-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03805707 , version 1

Intranet access

Cite

Elise Frisch. L’ organisation des médecins généralistes de premier recours de la Métropole du Grand-Nancy pour assurer la continuité des soins et la prise en charge des soins non programmés hors permanence des soins ambulatoires : étude quantitative transversale menée auprès de 182 médecins généralistes du territoire. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03805707⟩
58 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More