Étude d’association par séquençage de l’exome clinique pour l’évaluation des variants génétiques rares et polymorphes potentiellement associés aux hyperferritinémies inexpliquées : analyse d’une cohorte d’un centre référent tertiaire - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2022

Exome-Wide Association Study Identifies Novel Loci Associated With Plasma Ferritin Levels and Highlights the Role of Mucin-Mobilferrin-Integrin Pathway (MUC13) in Iron Metabolism

Étude d’association par séquençage de l’exome clinique pour l’évaluation des variants génétiques rares et polymorphes potentiellement associés aux hyperferritinémies inexpliquées : analyse d’une cohorte d’un centre référent tertiaire

Jonas Callet
  • Function : Author
  • PersonId : 1240382
  • IdRef : 265102960

Abstract

L’hyperferritinémie est un désordre biologique fréquent aux étiologies nombreuses. Dans la majorité des cas, l’hyperferritinémie est réactionnelle (ex. étiologie inflammatoire, infectieuse, métabolique, toxique). Dans de rares cas, l’hyperferritinémie est d’origine génétique (primaire) et s’associera ou non à une surcharge martiale. En pratique clinique de routine, après l’exclusion des étiologies connues, il persiste une proportion non négligeable de patients pour lesquels l’étiologie de l’hyperferritinémie n’est pas univoque, voire non identifiée. L’objectif de la thèse était de réaliser une étude d’association de l’exome (exome-wide association study) afin d’évaluer les prédicteurs génétiques rares et fréquents potentiellement associés à la ferritinémie chez des patients pour lesquels les causes d’hyperferritinémies réactionnelles et génétiques connues ont été exclues. Nous avons appliqué une démarche méthodologique systématisée afin d’évaluer la pertinence des résultats, incluant notamment une évaluation de l’effet des variants mis en évidence sur les différents marqueurs du métabolisme martial en utilisant des approches fréquentiste et Bayésienne. Nous avons mis en évidence 11 variants génétiques potentiellement associés à la ferritinémie, dont un variant associé à un profil de surcharge martiale (MUC13). Nous avons pu évaluer nos résultats en lien avec le locus MUC13 en utilisant un modèle murin Muc13 knock-out. Les analyses menées sur le modèle animal Muc13 KO ont confirmé l’association du locus Muc13 avec le statut martial. Nos résultats tendent à montrer qu’il existe un lien entre le variant identifié sur le gène MUC13 et le phénotype biologique de surcharge martiale via un accroissement de l’activité de la voie mucine-mobilferrine-intégrine. Les résultats observés chez l’homme nécessitent d’être validés dans une cohorte indépendante.
Fichier principal
Vignette du fichier
MED_T_2022_1028_CALLET_JONAS.pdf (6.28 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04042648 , version 1 (23-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04042648 , version 1

Cite

Jonas Callet. Étude d’association par séquençage de l’exome clinique pour l’évaluation des variants génétiques rares et polymorphes potentiellement associés aux hyperferritinémies inexpliquées : analyse d’une cohorte d’un centre référent tertiaire. Médecine humaine et pathologie. 2022. ⟨hal-04042648⟩
24 View
34 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More