. Lacarrire and . Jacques, Jusqu'où peut-on changer sa vie ? Paris, Les éditions de l'atelier, les éditions ouvrières, 2006.

. Michel, Andrée Chédid et son oeuvre, une « quête de l'humanisme », Actes du colloque de l, 2001.

. André, Imparfaits, libres et heureux. Pratiques de l???estime de soi, Journal de Th??rapie Comportementale et Cognitive, vol.16, issue.3, 2006.
DOI : 10.1016/S1155-1704(06)78691-8

. Minois, Histoire de la solitude et des solitudes p. 2-Écrits généraux sur la spiritualité Ouvrages sur la spiritualité, p.575, 2013.

. Anthonioz, Qu'est-ce que la sagesse ? De l'Orient ancien à la Bible, 2011.

. Beler, Aude Gros de), 1998.

. Bouyer-(-père, L. Louis, . Vie, and . St, Antoine: Essai sur la spiritualité du monachisme primitif, Abbaye de Bellefontaine, 1950.

. Décobert, Itinéraire d'Égypte : mélanges offerts au père Maurice Martin s.j, Le Caire, Institut français d'archéologie orientale, 1992.

. Delacroix, Le Clergé diocésain face à son idéal, Les Éditions du Vitrail, 1949.

(. J. Derwas and . Chitty, Et le désert devint une cité? Une introduction à l'étude du monachisme égyp tien et palestinien dans l'Empire chrétien, Traduit de l'anglais par les moines de Quévy, 1980.

. Et-palestine, . Obs, and . Veniere, Initiation au monachisme des premiers siècles chrétiens, DUPONT (Véronique), p.71, 1994.

. Ferry, Le Religieux après la religion, Luc) et Gauchet (Marcel), 2004.

. Guyon-(-jeanne-marie, Moyen court et autres écrits spiritualité, une simplicité subversive, 1995.

. Hausherr, Solitude et vie contemplative, d'après l'hésychasme, Maine et Loire, Bellefontaine, vol.87, 1975.

. Jakab, Ecclésia alexandrina, Evolution sociale et institutionnelle du christianisme alexandrin (II e et III e siècles), 2001.

J. Nesmy, Saint Benoit et la vie monastique, 1959.

L. Moines-d, Orient III/1: Les moines de Palestine Cyrille de Scythopolis; Vie de Saint Euthyme, traduit par André-Jean Festugière, 1962.

L. Moines-d, Orient III/2: Les moines de Palestine Cyrille de Scythopolis; Vie de Saint SABAS, traduit par André-Jean Festugière, 1962.

L. Moines-d, Orient III/3: Les moines de Palestine Cyrille de Scythopolis; Vie des Saints Jean L'hesychase? Kiriakos, Theodose, Theognios, Abraamios? Thedore De Petra, Vie de Saint Theodosios, traduit par André-Jean Festugière, 1962.

L. Moines-d, Orient IV/1: Enquête sur les moines d'Egypte (Historia monachorum in Aegypto), traduit par André-Jean Festugière, 1964.

L. Moines-d-'orient and I. , La première vie grecque de Saint Pachôme, traduit par André-Jean Festugière, 1965.

. Manet, La Vie commune et le clergé séculier, hier et aujourd'hui, Abbé Léon), vol.75, 1932.

. Masure, Eugène Chanoine), L'Humanisme chrétien, 1954.

. Mayer, Jean-François) et Kranenborg (Reender) (éd, La Naissance des nouvelles religions, 2004.

. Mazelin-salvi, Faire une retraite spirituelle chez soi, www.psychologies.com Molinier (Nicolas)

. Monod, Et si l'aventure humaine devait échouer, 1992.

H. Palladius and . Lausiaque, Vies d'Ascètes et des Pères du désert), texte grec, introduction et traduction française par A. Lucot aumônier des Chartreux à Dijon, 1912.

L. Palladius and . Moines-du-désert, Histoire Lausiaque, introduit par Louis Leloir, traduit par les soeurs carmélite de Mazille, Les pères dans la foi, p.81

. Sévère, Gallus, dialogue sur les « vertus » de Saint Martin, 2006.

. Vernette, L. Jean, and . Sectes, « Que sais-je ?, 1990.

. Hier and . Aujourd-'hui, Catholicisme, Jacquemet, 1912.

. Hier and . Aujourd-'hui, Catholicisme, Mathon, vol.1270, 1978.

. Hier and . Aujourd-'hui, Catholicisme, Mathon, 1996.

. Adam, Jean-Michel) et Ravez (Françoise), L'Analyse des récits, 1996.

. Bach, Le Travail de réécriture dans la littérature allemande au xx e siècle, Germanica, Université Charles-de-Gaulle-Lille 3, 2002.

. Delroy-momberger, Biographie et Éducation, figures de l'individu projet, 2003.

. Freud, Le Malaise dans la culture, OEuvres complètes, 1994.

. Freud, Le Malaise dans la culture, Présentation par Pierre Pellegrin, Traduction par Dorian Astor, 2010.

. Foucault and . Michel, Théorie d'ensemble, 1968.

. Genette and . Gérard, Initiation à l'intertextualité, Littérature et réalité Gignoux (Anne Claire), 1982.

. Heidegger, Lettre sur l'humanisme, Traduit et présenté par Meunier (Roger), 1966.

M. Huglo and . Et-rocheville, Raconter ? Les enjeux de la voix narrative dans le récit contemporain, 2004.

. Kaempfer, Florey (Sonya) et Meizoz (Jérôme), Formes de l'engagement littéraire (XV e - XXI e siècle), 2006.

. Piegay-gros, Introduction à l'intertextualité, 1996.

. Sloterdijk and . Peter, Règle sur le parc humain, suivi de, La Domestication de l'Être, et une nuit, 2000.

. Suleiman, Le Roman à thèse ou l'autorité fictive, 1984.

. Wittmann, Barrès romancier, Une nosographie de la décadence, 2000.

. Balzac, Le Père Goriot, Livre de poche, Introduction, Notes et Dossier de Stéphane Vachon, 2004.

L. Lexis and L. Dictionnaire-Érudit-de-la-langue-française, temps, je ne ressens pas l'Antiquité comme « antique », il y a une façon vivante de parler des morts comme il y a une façon, 2009.

J. Trouvé-que-le-fabuleux-et-le-merveilleux, Ce qu'on m'enseignait en France, que dans la vie il faut obéir, se contraindre, se coucher, a entraîné chez moi un rejet total de l'éducation familiale Et je me suis toujours dit qu'il n'y avait aucune raison pour que les désirs les plus profonds ne soient pas réalisables. Ce désir n'était pas tellement d'aller en Grèce que d'écrire et de vivre comme je l'entendais. Le surréalisme ne m'a pas intéressé pour ses querelles internes ni pour ses références ? encore que les filiations que cite Breton dans Les pas perdus soient les miennes, de Héraclite à Swift en passant par Empédocle, Sade ou Nerval, mais j'ai eu le sentiment que nous pouvions faire de notre vie quelque chose de beaucoup plus fort qu'une simple succession d'affaires ratées ou réussies, J'ai toujours pensé qu'on pourrait vivre en écrivant, sans écraser personne. Et j'y ai réfléchi trop tard pour savoir si j'étais doué ou non : cela faisait vingt ans que je vivais ainsi

?. Cette-religiosité and L. Dans, Hommes ivres de Dieu, se manifeste d'une façon tout à fait marginale, presque monstrueuse. Ces anachorètes qui partent vivre au désert, qui se font stylites

?. Dès-le-lycée, Seuls m'intéressaient les auteurs qu'on n'étudiait pas, tous ces poètes du XVI e et du XVII e siècles que je lisais dans des bibliothèques insolites, chez des amis de mes parents. J'aime le côté marginal des choses, je déteste ce qui est établi. Je n'avais pas lu Balzac, mais je possédais Lautréamont ou Forneret. Ma voie est marginale. C'est ce que je veux dire quand je dis que je suis hérétique Je n'aime pas l'inclusion, l'insertion

?. Je-n-'aime-pas-me-situer and . Ni-Être-enferméai-milité-au-parti-communiste, J'en suis parti, sans drame d'ailleurs, parce que je ne m'y sentais pas à l'aise, pas plus que dans le catholicisme Et après tout, il y a mille façons d'être communiste, ou d'être croyant, en dehors des Eglises et en dehors des partis Ce qui ne veut pas dire qu'on soit démobilisé Je n'ai jamais milité publiquement, sauf quand la Grèce est tombée sous le coup du régime fasciste des colonels, mais je ne me considère pas pour autant comme politique ou agnostique. Je me suis intéressé aux Bogomiles, aux Cathares, à ces hommes ivres de Dieu que l'Eglise elle-même considérait comme des marginaux, puisqu'il 'est peut-être pas indispensable de se nourrir de feuilles de choux pourris pour mériter le paradis, parce qu'ils manifestaient pour moi une tentative de tester les limites de l'homme. A l'époque, un lecteur m'avait écrit une très longue lettre, il avait été très impressionné par ces anachorètes. Il s'appelle Michel Siffres, et il procède actuellement à des expériences de survie en spéléologie. Ce qui est fascinant, ce sont ces tentatives de dépassement, en dehors de toute institution

?. N-'était-elle-pas-un-peu-marginale, Je ne l'ai pas ressentie comme telle Je me suis toujours beaucoup promené à pied. Pendant l'Occupation ? Pétain avait remis en honneur le retour à la terre ?, nous nous promenions à pied en Sologne, je nageait dans la Loire et je la connaissais centimètre par centimètre sur des kilomètres, il suffisait qu'on ait trois jours pour partir camper dans des îlots perdus. Adolescent, je n'étais pas du genre à fréquenter les discothèques. Je fréquentais les aérodromes, parce que j'ai une grande passion pour les avions, et la nature

F. Il-est-vrai-que-marcher-À-pied, Je ne l'ai pas considéré comme une provocation. J'avais toujours été sevré de ne marcher que quelques jours, puis de devoir m'arrêter, parce que les amis qui m'accompagnaient étaient repris par leurs obligations. Un jour, j'ai décidé de trouver six mois où je n'aurais rien d'autre qui m'empêche, où je serais totalement libre, et partir sans m'arrêter. Je me suis arrêté aux Pyrénées parce que ma mère était très malade et j'ai dû revenir

?. Pas-partout, Pas dans le Midi, par exemple, où il y a davantage de chemineaux, de saisonniers, des gens qui se déplacent à pied, des cueilleurs de champignons. Autrefois, tout le monde était sur les routes. C'est finalement

?. C-'est-parce and . Qu, ils reflètent la pensée des maîtres Ils aboient contre tout ce qui est insolite. Donc ils n'aboient plus contre les voitures, ou les vélos, comme autrefois, mais contre les promeneurs. Autrefois, la Manufacture des Armes et Cycles de Saint-Etienne

?. Oui, mais cette solitude est nécessaire

J. Voulu-un-peu-témérairement-tester-l-'hospitalité-française, Elle n'existe pas Non qu'il y ait de l'hostilité, mais l'hospitalité n'existe pas Elle ne fait plus du tout partie de la tradition, si jamais elle en a fait partie, sauf dans des modes institutionnels comme le compagnonnage ou le pèlerinage. Qui avaient des relais, des gites bien précis, où il faillait se faire reconnaître. La France a très vite institutionnalisé les comportements

L. Compagnons-se-déplaçaient, Aucune errance dans leurs voyages, alors que c'est cette errance je pratiquais, décidant de mon itinéraire chaque matin, évitant les grandes routes où il est tout à fait désolant de marcher, évitant aussi les villes. C'était aussi un voyage poétique : en marchant on voit les choses avec le temps, le temps intérieur se modifie considérablement. Ce n'est as l'espace qui est un problème mais le temps

?. Si and . Sa-contrition-et-son-pardon, Rien dans sa vie ne montre qu'elle est croyante, sinon cette image de la vierge qu'elle a rencontrée Ce qu'elle veut, c'est expier. C'est tantôt une prostituée, tantôt une sorte de sainte (elle n'est béatifiée que dans la religion orthodoxe, mais dans les deux cas elle n'est intégrée à rien, elle est hors de tout