C. España and M. Consolación, Presencia de la mujer en las Reales Sociedades Económicas de Amigos del País (1755-1808), vol.12, p.194, 2010.

J. Sempere-y-guarinos, Ensayo de una bibliografía española de los mejores escritores bajo Carlos III, pp.215-217, 1969.

, Voir aussi, Calderón España, María Consolación, « Presencia de la mujer en las Reales Sociedades Económicas de Amigos del País (1755-1808) », article cité, p.194

, Promouvoir la bonne éducation, améliorer les coutumes avec des exemples et des productions écrites, introduire l'amour du travail, reprocher le luxe qui, alors qu'il détruit les fortunes individuelles, détruit plusieurs mariages à cause des préjugés de l'État, et remplacer les privilèges nationaux et étrangers?

. García-de-villanueva-hugalde-y-parra, . Manuel, . Orígenes, I. Madrid, . De-gabriel et al., « Elles n'ont pas manqué, au sein de notre Espagne, les poétesses qui ont voulu augmenter l'attrait de la poésie [?] Madame Esqui, qui a écrit à Madrid pour nos théâtres, nous avons vu des compositions données par Madame Gabriela, vol.1802, p.317

H. Navarro and J. , Catálogo de autores teatrales del siglo XVIII, op. cit, p.424

M. Bolufer, L. Vida-y-la-escritura-en-el-siglo, and X. , Inés Joyes: Apología de las mujeres, p.98

E. Palacios-fernández, La mujer y las letras en el siglo XVIII, op. cit, p.198

, Il existe une édition bilingue intitulée « OEuvres théâtrales », que nous pouvons trouver à la Bibliothèque municipale de Madrid (sous la cote : ms. 98-12), Dans cette édition, nous rencontrons les pièces Cénie et La Fille d'Aristide de la femme de lettres française et les traductions espagnoles correspondantes

P. Fernández and E. , La mujer y las letras en la España del siglo XVIII, op. cit, p.114

B. Grinstein and J. , « Panorama de la dramaturgia femenina española en la segunda mitad del siglo XVIII y principios del siglo XIX, Dieciocho, vol.25, 2002.

, Notre recherche permet de compléter la liste de traductions espagnoles amorcées par M.-E. Plagnol-Diéval, pp.52-53, 1996.

T. Adèle, , 1782.

, Annales de la vertu, 1781.

, Sainclair ou la Victime des arts et des sciences, 1808.

. Le-siège-de-la-rochelle, , 1807.

L. Saphir,

C. Mademoiselle-de, , 1802.

. Pamrose, , 1801.

, Les battuecas, 1816.

A. , , 1809.

M. Gaceta-de,

, que pour le reste des gens qui composent le peuple et la majorité de la société ; et concernent plutôt une éducation civile et politique, que celle de la perfection intérieure, Memorial literario de décembre 1785 :?« Pour l'éducation des personnes riches et de bonne famille, vol.18, p.160

, On sait que les principes qu'elle contient sont le fruit des réflexions du travail éducatif de Madame de Genlis. L'intérêt de l'oeuvre « consiste en l'association de deux éducations, l'une pour les filles et les garçons d'origine aristocratique, l'autre pour un prince dont le gouverneur met tout en oeuvre pour qu'il devienne un monarque des Lumières, Adèle et Théodore, Présentation de l'éditeur, introduction, édition, index et notes par Isabelle Brouard-Arends, 2006.

. Pour, A. Freire, . Un, and I. Del-reinado-de-carlos, , pp.145-154, 1993.

F. Genlis and . De, Adela y Teodoro o Cartas sobre la educación, Madrid, Impr, p.1785

, Adèle et Théodore, ou Lettres sur l'éducation, contenant tous les principes relatifs aux trois différents plans d'éducation des Princes, des jeunes Personnes et des Hommes, Genlis, Félicité de, Adèle et Théodore, 1782.

«. Les, Lettres sur l'éducation qui suivent contiennent des maximes si saines et véridiques, que j'estime qu'elles sont dignes d'être adoptées pour les pères de famille et les enseignants particulièrement chargés de l'éducation de la jeunesse, Genlis, Félicité de, p.3, 1785.

F. Genlis, A. Y. De, . Teodoro-o-cartas-sobre-la-educación, J. Madrid, and . Ibarra, Il est important aussi de noter que le Diario curioso, erudito, económico, définit l'oeuvre comme un « tratado completo de educación », 15 novembre 1786, p. 183. « L'importance d'une bonne éducation est si palpable, qu'il serait inutile de répéter ce que beaucoup ont dit et prouvé sur un sujet si intéressant, 1785.

, La nécessité de l'éducation générale (nécessité jamais pondérée suffisamment) a été mon unique stimulant dans la traduction de cette oeuvre

. Dans-la-réception, Adèle et Théodore, les qualités de l'oeuvre et le talent de Madame de Genlis sont mis en avant. On ne parle jamais de manière spécifique de la traduction de Calzada

, À la différence du texte original, il rajoute un prologue du traducteur, une table des matières

J. Andrés, . Origen, and S. Madrid, « Tout en lisant son oeuvre qui est très digne d'éloges, de temps à autre, je ressens une gêne et je survole les pages à la recherche de quelque chose de plus intéressant, pp.524-525, 1787.

, De 430 pages dans la version originale, on passe à 384 pages dans la version espagnole. Le traducteur continu à réduire les lettres, mais cette fois-ci, les coupures sont moins évidentes

F. Genlis and . De, Adèle et Théodore, présentation de l'éditeur, introduction, édition, index et notes par Isabelle Brouard-Arends, p.13, 2006.

T. I. Dans-le, V. Xi, and X. , Seule une citation de Rousseau échappe à la règle. Ainsi, dans la lettre III, du troisième tome, l'expression de l'original « dit Jean-Jacques Rousseau », devient dans la version espagnole « exclama un filósofo ». De cette manière, Les suppressions des citations de Rousseau sont nombreuses. À titre d'exemple

M. Defourneaux and L. &. , « Auteur hérétique, opposé à la religion, aux bonnes moeurs, au gouvernement civil et à la juste obéissance aux supérieurs. » 745 Ibid, Inquisition espagnole et les livres français au XVIII e siècle, p.157, 1963.

, Voir les citations du tome I de l'original : lettre IX, p.220

, Voir les citations du tome III de l'original : lettre XVI (p. 89) et lettre XLII, p.246

, « Pudo conmigo mas el anhelo del bien general, que el temor de la pública censura, pues siempre confié en que esta sería moderada, atendiendo a la sanidad de mi intención. » (« Dans mon travail, j'ai été dirigé davantage par le souci du bien général, que par la crainte de la censure publique, parce que j'ai toujours cru qu'elle serait modérée, en voyant la bonne intention de ma démarche, 1790.

F. Genlis and . De, , 1784.

. «-l'histoire-de-achmet-l, Empereur » va aussi disparaître dans la version de Guilleman, pp.321-324

. Ibid and . Iii, , pp.4-204

. Ibid and . Iii, , pp.205-258

, Une citation de Marmontel va être aussi supprimée. (Genlis, Félicité de, Les Veillées du château, p.371

. Ibid and . Ii, Les notes de bas de page de cette partie vont aussi disparaître dans la traduction de Guilleman, pp.125-126

F. Genlis, . De, . Veladas, I. Madrid, and . De-manuel-gonzález, , p.191, 1788.

. Id, Les Veillées du château, op. cit., t. II, pp.248-254

. Id, Las Veladas de la quinta, p.190

. Id, Les Veillées du château, op. cit., t. II, pp.431-466

, Concernant les difficultés du traducteur, voir Veladas de la quinta, 1788.

. Ibid, Il est également nécessaire que le traducteur connaisse suffisamment bien les coutumes de la nation de l'oeuvre originale ; car sans cela, il se heurtera mille fois à l'intelligence et le vrai sens de nombreuses phrases

F. Genlis and . De, Veladas de la quinta, p.94

. Ibid and . Iii, , pp.183-185

, « Il est certain qu'éxiste une méthode grâce à laquelle un enfant docile et appliquée apprend à lire couramment après quinze leçons , et le plus limité arrive aussi après trois ou quatre mois , alors qu'avec la méthode traditionnelle est nécessaire un ou deux ans, ce moment où les Espagnols semblent imiter tout ce qui est étranger, pp.183-184

, Il serait souhaitable que quelqu'un puisse entreprendre le travail d'incorporer dans notre langue la méthode précédente, qu'à mon avis serait plus facile en espagnol qu'en français

, « Les personnages sont bien définis, l'action est très propre, les épisodes bien amenés, la trame et le dénouement sont naturels.Il y a des passages très jolis et intéressants, et surtout la vertu et la bonté de la comtesse brillent, pp.224-225

M. Literario, n° IV, 10 février 1805, p.189

P. Andolfati, R. Teatrali-di, P. Andolfati, S. Firenze, . De-ant et al., On retrouve aussi une réédition de cette oeuvre en 1793, pp.1-82, 1791.

, Ariel, vol.15, p.71, 2000.

T. Gazzetta-di, , vol.41, pp.3-1791

, Relaciones culturales entre Italia y España, pp.173-188, 1995.

L. Id, . Heroína, . Madrid, . Impr, D. M. De et al., , p.4, 1818.

F. Genlis, L. De, L. Duchesse-de, and . Vallière, , p.31, 1814.

. Id, L. La-duchesse-de, and . Vallière, , p.34

F. Genlis, L. De, and . Heroína, , p.14

. Trad, . Par-antonio, and . Sarmiento, Amor y virtud, o, Cinco novelas, Valencia, Impr. de Esteban, 1819, pp.197-213

;. Ainsi, . El-sitio-de-la-rochela, . M. Ma, and J. Perpignan, Alzine, 1820; El sitio de la Rochela, o la desgracia y la conciencia, trad. par Felipe David y Otero, Barcelona, Imprenta de José Rubio, 1822; El sitio de la Rochela, o el triunfo de la conciencia y la desgracia, trad. par L. Cádiz, Imprenta de la Casa de Misericordia, 1823; El sitio de la Rochela, El talismán: cuento del tiempo de las Cruzadas, pp.223-362

. El-sitio-de-la-rochela, L. Le-siège-de, and . Rochelle, , p.1841

, « Le but de ce roman est de prouver la supériorité et la force qu'inspire une bonne conscience, fondée sur la religion, devant tous les maux de la vie

D. J. Trad and . Pagés, , p.1824

. Trad, . Par-pedro, and . Ferrer, , p.1825

. Trad, . Par-d***, and W. Paris, , p.1827

, et Los votos temerarios o el entusiasmo 868

C. Dans-le, Ainsi, dans son rapport, le censeur chargé de la tâche, tout en mettant en avant la qualité morale et religieuse de l'oeuvre, se montrait réticent quant à la qualité de la traduction, en estimant que « la traducción es tan baja, tan arrastrada, con tan poca inteligencia de la lengua francesa y del idioma español, que sería un deshonor su publicación » 869 . Mais, tant bien que mal, la censure fut favorable, mais avec une certaine réserve

, Il est important de noter que la période 1832-1836 a été l'une des plus foisonnantes en matière de traductions des oeuvres de l'écrivaine française. Elle est en effet illustrée par les traductions suivantes : Zuma o el descubrimiento de la quina

P. La-belle,

, El premio de una buena acción: novela escrita por Madama de Genlis 871

, La princesa de Clermont 872

N. Barmecidas and . Histórica, novela histórica sacada de la que con el título de Los caballeros del cisne, o La corte de Carlo-Magno 873

. Charlemagne, , vol.1795

, Zuma o el descubrimiento de la quina 874

. Quinquina, , vol.1817

, Consecuencias del ateísmo, o, Memorias del Comendador de Linanges 875

, Ceneyda o la perfección ideal 876

. Trad, . Manuel-de, . Vergara, I. Valencia, and . De-cabrerizo, La parution sera annoncée dans le Diario de avisos de Madrid du 1 er octobre 1836. Il faut souligner que Los votos temerarios étaient déjà annoncés par l'imprimeur Cabrerizo en 1818. Il existe aussi une traduction manuscrite de Los votos temerarios o el entusiasmo, 1836.

, cette traduction qui, de toute évidence, a été faite avant 1827, est mentionnée dans la Biblioteca valenciana de los escritores que florecieron hasta nuestros días, Valencia, Imprenta de José Ximeno, p.511, 1827.

. Ahn, « La traduction est si faible, si plate, avec si peu deconnaissances de la langue française et de la langue espagnole, que ce serait un déshonneur de la publier, p.5569

. Trad, Manuel Andrés Igual, p.1832

, Barcelona, Impr. de la Viuda e hijo de M. Texéro, p.1833

G. G. Trad, I. Barcelona, and . Oliva, Il existe aussi un exemplaire manuscrit intitulé La señorita de Clermont, novela histórica de la marquesa de Genlis, p.1833

G. G. Trad, . Barcelona, . Impr, J. F. De, and . Piferrer, , p.1834

T. Inconnu, La virtud y orgullo, pp.193-272

. Traducteur-inconnu, . Cádiz, . Impr, D. De, and . Feros, , p.1835

. Traducteur-inconnu and . Librería-de-jordán, , p.1836

L. Parra-lópez, Iglesia y grupos políticos en el reinado de Carlos IV, 2001.

, Pour plus d'informations, voir Peña Díaz, Manuel, « Identidad, discursos y prácticas de la censura inquisitorial (siglo XVII), Astrolabio, issue.11, 2013.

, « Son ancien pouvoir n'existait plus : l'horrible autorité que ce tribunal sanguinaire avait exercée en d'autres temps, a été réduite à d'étroites limites, car le Saint-Office n'était plus qu'une simple commission pour la censure des livres et pour conserver ce statut

L. D. Épinay, &. , L. Emilia, and O. , « Il n'était pas d'usage d'instruire les jeunes filles. On leur enseignait péniblement les devoirs de religion, p.329

A. Lambert and . De, dédicace de la traductrice : « La bienveillance de V.A., son talent et son instruction m'encouragent à lui présenter mon travail, en espérant que sa bonté l'accepte. Je voudrais pouvoir rendre à V.A. un présent digne de sa personne, vol.1781

. Ibid, Cela faisait longtemps que je désirais employer mes moments d'oisiveté à une chose utile et profitable

. Ibid, Je ne demande pas des éloges pour mon travail, puisque je ne l'écris pas en cherchant des louanges seulement, je me contenterai qu'il ne mérite pas de critique et qu'il puisse être utile pour le public

. Ibid, Une langue dans laquelle tant de bonnes choses ont été écrites

. Ibid, « Parce qu'elles traitaient de sujets trop compliqués pour moi et à cause de la complexité de ces oeuvres

. Ibid, « Finalement, sont arrivées entre mes mains les oeuvres de la marquise de Lambert (une dame très recommandable en tout) ; et ayant trouvé dans celles-ci quelques traités extrêmement moraux et instructifs, je me suis résolue à traduire ceux qui pourraient être de la plus grande utilité, en en omettant certains qui, bien que très bons

. Ahn, Exemplaire conservé à la Bibliothèque nationale espagnole, sous la cote : 3-2565/68. Nous connaissons aussi l'existence d'une deuxième édition à Paris, p.89, 1858.

A. Piñal, H. Francisco, X. Literaria-de-españa-en-el-siglo, and T. Madrid, , p.281, 1996.

C. Gaceta-de-madrid, ;. Histórica, and . Virginie, ou la vierge chrétienne : oeuvre traduite de la langue française par Madame Cayetana de Aguirre y Rosales et dédiée à notre Dame la Reine. Tout l'éloge qu'on peut faire d'elle, c'est qu'elle se destine à instruire et à régler la conduite des femmes au moment où elles sont le plus vulnérable et à l'âge le plus risqué, et pas de n'importe quelle façon, mais à les instruire selon les maximes solides de l'Évangile et conformément à leurs devoirs en société. L'oeuvre est destinée aux célibataires mais sa doctrine peut servir à tous les âges et à toutes les classes, et elle est recommandable, en même temps, pour toute sorte de personnes, vol.60, pp.20-1806

A. Piñal and F. , Historia literaria de España en el siglo XVIII, op. cit, p.272

C. Ahn, « L'état de célibat est le plus propice pour accomplir tous les devoirs d'une femme, qu'ils soient religieux ou sociaux, et aussi l'état le plus proche que nous donne la nature, puisque, grâce à lui, nous conservons cette liberté aimable du coeur, que l'on perd en se liant avec un homme et dont, malheureusement, pp.5234-5245

, Espagne entre 1788 et 1808. C'était une reine très impliquée dans le monde des lettres, grâce à la période des libertés instaurée par son mari, le monarque Charles IV. Elle vécut à une période où le Saint-Office perdit un certain pouvoir et où l'Espagne connut malgré ça

J. Antonio-melón, 1758-1843) était un religieux espagnol des Lumières qui devint un habitué de la cour royale de Charles IV et qui, durant le règne du monarque, fit partie du groupe nommé les « afrancesados », qualificatif donné à tous ces Espagnols qui, pendant l'occupation française

C. Ahn, , pp.5234-5245

, Virginia o la doncella cristiana, traduction réalisée par Cayetana de Aguirre y Rosales, Madrid, Impr. Royale, 1823, prologue de la traductrice, À toutes les demoiselles célibataires

M. Gaceta-de, « Virginie, ou la vierge chrétienne, oeuvre qui réunit avec une doctrine très solide et réglée les maximes de l'Évangile et la plus grande instruction pour toute sorte de personnes dans tous les domaines de la société, vol.1, p.170

O. Virginia, L. Doncella-cristiana, T. De-cayetana-de-aguirre-y-rosales, C. Madrid, and . Fernández, , 1936.

F. Wiesenhuetten, Lydie de Gersin ou Histoire d'une jeune Anglaise de huit ans, pour servir à l'instruction et à l'amusement des jeunes Françaises du même âge, p.1789

. L'oeuvre-de-frederike-henriette-wiesenhuetten, Lydie de Gersin, fut imprimée pour la première fois avec les Historiettes et Conversations à la portée des enfants et à l'usage de la jeunesse, en 1796. Depuis, ce petit ouvrage a été souvent réimprimé séparément en France, mais à tort sous le nom d'Arnaud Berquin. Voir le travail réalisé par Huguette Krief, Vivre libre ou mourir, Anthologie des romancières de la période révolutionnaire, pp.25-26, 2005.

, Flora ou l'enfant abandonné, trad. de l'anglais par Elisabeth Sommerville, pour l'instruction de la jeunesse, I.v.in-18, avec gravures, -des-Arcs, nº 44. Nous pouvons souligner quelques ressemblances entre les deux traductions réalisées par, p.216

, Juana Bérgnes y de las Casas. Les équivalences, portant surtout sur la mise en forme et le

T. Bertin, Flora ou l'enfant abandonné, traduite de l'anglais par Elisabeth Sommerville, p.1802

, Version originale écrite en langue anglaise : Sommerville, Elizabeth, Flora, or the deserted child, London, Printed for J. Harris and Longman, p.1774

, « Qui peut savoir si, en traduisant dans notre langue cette petite oeuvre traduite librement de l'anglais en français par M.T.P. Bertin, je donnerai l'amour de la lecture à des jeunes femmes de mon âge et leur procurerai de cette façon une instruction dont peut-être elles auraient manqué, p.1807

. Ibid, Une instruction dont peut-être elles auraient manqué [?] pour ainsi, mériter les éloges des hommes et le bonheur?

, Elles pourront tirer de la lecture de cette petite oeuvre une utilité pour l'instruction de leurs filles

. Ibid, Je me contenterai qu'ils soient prudents et tolérants face à mes erreurs et je ne doute pas qu'ils se montrent généreux en pensant à mon jeune âge et aux désirs qui me poussent à me perfectionner dans ce genre de travail

M. Puisieux and . De, Conseils à une amie, p.1751

E. C. Guizot and . Pauline, Éducation domestique ou lettres de Familles sur l'éducation

L. Aîné and C. Chantpie, Cette même année, la version espagnole réalisée par Federico Schwartz vit le jour, 1826.

C. É. Vergennes and . De, Essai sur l'éducation des femmes, Paris, Ladvocat, 1824. La version espagnole fut publiée quelques années plus tard, Comtesse de Rémusat)

, « Mme de Rémusat commence son oeuvre avec quelques observations aussi nouvelles que profondes sur le destin des femmes dans leur jeunesse, Bulletin Bibliographique du Repertorio Americano, 1826.

, Ceux qui liront son oeuvre (Pourvu que toutes les mères le fassent !) considéreront vivement que [?] c'est un noble monument érigé par une femme, à la gloire de son sexe et à sa propre personne, p.1009

A. Cuento, P. Leopoldo-de, . Xviii, and R. Madrid, « Nous ne devons pas considérer comme terminé le tableau historique de la poésie castillane du XVIII e siècle, sans rappeler que les dames, avec leur influence douce et civilisatrice, et rarement avec leur propre exemple, ont encouragé les arts et les lettres, p.1871

, En outre, il faudra attendre jusqu'au XX e siècle pour repérer les premiers ouvrages qui rendent compte du phénomène lyrique des poétesses des Lumières. Jiménez Faro, Luzmaría, Panorama antológico de poetisas españolas siglos XV al XX, 1975.

A. Piñal and F. , Índice de las poesías publicadas en los periódicos españoles del siglo XVIII, 1981.

. Serrano-y-sanz, A. Manuel, . De-poetisas-líricas, and R. Madrid, « Madame Rosa a trop d'humilité pour être une femme qui fait d'excellents vers : en vérité, nous, les hommes, ne montrons aucun atome crochu avec cet art, bien Las pocas poesías que se han conservado de esta mujer singular, p.45, 1975.

, Sa réputation lyrique s'accentua grâce à la publication de certains de ses poèmes profanes dans quelques-uns des journaux les plus influents de l'époque. Le Diario et le Correo de Madrid publièrent, le 11 mai 1795, quelques vers inédits de son ode : « Avis d'une jeune fille qui va rentrer dans le monde » 1012 . C'est une ode didactique où se trouve, comme Frédérique Morand le souligne 1013

, Cette pièce et la délicatesse du huitain me confirment qu'elle est réellement une femme accomplie et parfaite

M. Diario-de,

A. Cueto, «. Leopoldo-de, and . Bosquejo, « Les rares poésies préservées de cette femme singulière [...] méritent de tomber dans l'oubli ou seulement de devenir un témoignage honorable de la nature courtoise de cette écrivaine, Poetas líricos del siglo XVIII, p.235, 1952.

M. Hore and . Gertrudis, Aviso a una joven que va a salir al mundo, essai publié par el Correo de Madrid en 1795

F. Morand, . Entre-siècle, and . Clôture, affinités littéraires entre la poétesse gaditane María Gertrudis Hore, p.1742

, con consentimiento del dicho Don Esteban, me retire al expresado Convento, donde dando pruebas de mi verdadero impulso, Regards sur les Espagnoles créatrices : XVIII e -XX e siècles, 1014.

. Ibid,

F. Morand, D. María, and G. Hore, Vivencia de una poetisa gaditana entre el siglo y la clausura, p.88, 2004.

, De ce fait, María Gertrudis Hore, alias « H.D.S : la fille du soleil » ou « Fenisse » consciente du pouvoir des mots, trouva dans sa plume un excellent moyen pour instruire et pour influencer la vie de tous ses lectrices éventuelles, Comme plusieurs de ces collègues-auteures, María Gertrudis Hore utilisa différents pseudonymes pour publier ses premières productions lyriques

. Poesías-varias, B. Madrid, and . Nationale, , p.3751

F. Morand, , 2004.

, avec le consentement d'un certain Don Esteban, j'ai fait mon entrée dans le couvent, où en donnant des preuves de ma vraie motivation [?], j'ai servi au couvent dans toutes les tâches que l'on m'a attribuées et ainsi, ces raisons m'ont convaincue que, pour la sécurité de mon salut, le seul statut qui me convient est le statut de religieuse?, p.102

, Ses poésies resplendissantes de vie, comme sorties des profondeurs de l'âme et sans autre rhétorique que celle apprise dans les tromperies et dans les désillusions d'amours interdites, au début sucrées comme le miel, p.558

E. Palacios, La mujer y las letras en la España del siglo XVIII

F. Morand, D. María, and G. Hore, Vivencia de una poetisa gaditana entre el siglo y la clausura, p.90

. El, otros que exigencias de su esposo que sospechaba de su lealtad: otros y los más que no quería pasar por verse en el mundo que la adoró hermosa y joven, unos decían que la inesperada vuelta de un joven, p.1024

, Après ce parcours de présentation de la vie et des productions de la poétesse espagnole, nous pouvons nous demander si, comme ce fut le cas pour ses homologues françaises, sa célébrité traversa les frontières ou si elle connut seulement une popularité hispanique

, Malheureusement, après quelques recherches, nous ne pouvons pas affirmer que María

, Gertrudis Hore connut une reconnaissance immédiate hors des frontières espagnoles

. Cependant, Ya sabes que lo que escribo no son novelas de fantasía, sino una reunión de escenas de la vida real, de descripciones

, Peu après cette femme dévote, une autre auteure remarquable fit son entrée dans la République des lettres espagnoles

A. Castro, H. De, . De-cádiz-y-su-provincia, I. Cádiz, ;. De-la-revista-médica et al., Hija del sol", si réputée et belle, ait choisi une petite cellule et une vie austère [?] : certains disaient que l'arrivée inespérée d'un jeune homme [?] l'obligea à chercher refuge dans le cloître pour sauvegarder sa vertu ; les autres que ce fut à cause des exigences de son époux qui doutait de sa loyauté, pp.795-796, 1858.

F. Lewis and E. , Feminine Discourse and Subjectivity in the Works of, pp.96-99, 1993.

F. Morand, D. María, and G. Hore, « Vous savez déjà que ce que j'écris n'est pas des romans de fantaisie, mais un ensemble de scènes de la vie réelle, de descriptions, p.195

, Ces désaccords avec le Saint-Office ne furent pas les seules différences que nous avons trouvées avec sa compatriote Gertrudis Hore. Margarita Hickey décida, comme beaucoup d'intellectuelles de l'époque, de dédier ses moments d'oisiveté aux travaux de traduction de diverses oeuvres étrangères

A. Racine, Le censeur chargé de l'examen de cette version fut Nicolás Fernández de Moratín, qui donna un avis favorable à ces pages car il considérait que l'activité de traduction était moins prestigieuse que le reste des genres littéraires et permettait d'emprisonner l'imagination des femmes et leurs envies créatrices : Aunque no tuviera más que el poder de excitar con su ejemplo a desterrar la ociosidad de muchas damas, L'écrivaine reçut le feu vert inquisitorial pour cette publication en 1789, 1665.

, Margarita Hickey s'abrita derrière le consentement inquisitorial pour présenter à ses lecteurs quelques odes où ses idées morales et pédagogiques sont mises en évidence. Con la traducción de la Andrómaca, presento al público algunas Poesías líricas, en cuya composición he divertido a veces mi genio y ociosidad, a falta de ocupaciones y diversiones adaptadas a mi gusto, p.1028

, Cependant, les éloges inquisitoriaux ne furent pas éternels puisque, rapidement, « la ilustrada » vint grossir la liste tant redoutée de l'Index librorum prohibitorum avec une traduction d'un écrivain censuré

, Ce châtiment inquisitorial, malheureusement, ne fut pas le premier, puisque quelques années auparavant, l'auteure féministe avait déjà été condamnée à cause de sa Descripción geográfica e histórica de todo orbe conocido hasta ahora (1790)

. Serrano-y-sanz, A. Manuel, I. Madrid, and . De-sucesores-de-rivadeneira, Et dans l'AHN, leg. 5544, exp. 43 y 59, Madrid. « Même si son exemple servait juste à contenter l'oisiveté de beaucoup de dames, il me semble que dans ce cas et sachant qu'elles ne s'opposent à aucune loi digne de Sa Majesté, p.507, 1795.

M. Hickey, Con tres tragedias francesas traducidas al castellano, Madrid, Impr. Royale, 1789. « Avec la traduction d'Andromaque, je présente au public quelques poésies lyriques ; leurs compositions m'ont permis d'occuper mes moments d'oisiveté et mon esprit, faute d'occupation et de divertissement adaptés à mon goût : j'ai essayé de ne blesser personne avec celles, Poesías varias sagradas, morales y profanas o amorosas

E. Palacios, La mujer y las letras en la España del siglo XVIII, op. cit, p.148

M. Hickey, Poesías varias sagradas, morales y profanas o amorosas. Con dos poemas épicos en elogio del Capitán General D. Pedro Cevallos, Con tres tragedias francesas traducidas al castellano, p.1789

M. Serrano-y-sanz, « La raison pour laquelle ces huitains portent à la fin une identité supposée et non celle de la personne qui les a composés, est que, par naturelle modestie, son auteur désire les publier sous une identité qui n'est pas la sienne, p.507

, Amar y Borbón, Discurso sobre la educación física y moral de las mujeres, édition de María Victoria López-Cordón, 1994.

M. Bolufer, E. Palacios, and M. Victoria-lópez-cordón, Manuel Reyes Hurtado sont quelques-uns des spécialistes qui ont consacré une grande partie de leurs recherches à étudier la personnalité de cette savante des Lumières. Malgré cette traduction loin des thèmes féminins si caractéristiques de ses propres textes

E. Palacios, Bibliografía general de escritoras españolas del siglo XVIII, Madrid, 2011.

S. Lampillas, S. Apologético-della-letteratura, . Spagnuola, . Italiani, I. Genova et al., , pp.1778-1781

L. Torrijo, . Manuel, J. El-pensamiento-pedagógico-ilustrado-sobre-la-mujer-en, and . Amar-y-borbón, Educación e Ilustración en España, 1984.

X. Lampillas and E. Histórico, Puisque depuis l'Antiquité, le savoir des Espagnols porte principalement sur la défense des préjudices imputés aux sciences, la publication de ces nouvelles peut-être très utile à notre royaume, Apologético de la literatura española contra las opiniones preocupadas de algunos escritores modernos italianos, traduit de l'italien au castillan par Josefa Amar y Borbón, Zaragoza, Impr. Royale, 1782

, La Gaceta de Saragosse du 15 octobre 1782 et du 29 avril 1783 annonçait la vente de cette traduction chez J. Monge. Quelques mois plus tard, le 1 er août 1783, nous lisons dans la Gaceta de Madrid l'annonce de nouveaux points de vente

, cette fois-ci, il s'agit de la librairie de Francisco Fernández à Madrid, de Diego Mallen à Valence et des héritiers de Martí à Barcelone. Ces annonces se répètent dans le Diario de Madrid du 18 mai 1784

. Memorial, . De-la-corte-de-madrid, M. Madrid, and . 1785, « Doña Josefa Amar y Borbón, traductrice des dissertations sur la défense de la littérature espagnole de l'abbé Xavier Lampillas ; de nombreuses femmes illustres atteignent un mérite distingué dans les lettres, p.155

, Respuesta del señor Abate Don Xavier Lampillas a los cargos recopilados por el señor Abate Tiraboschi en su carta al Sr. Abate N.N. sobre el «Ensayo histórico-apologético de la literatura española ». Añadiendo un índice alfabético de los principales autores que comprende la obra del Abate Llampillas. Traduit de l'italien en langue castillane par Josefa Amar y Borbón, avec un index alphabétique des auteurs et des sujets principaux, introduit par la traductrice elle-même pour compléter ainsi les six tomes de l'oeuvre originale, Zaragoza, Blas Miedes, 1786, 1778.

N. Abate, sobre el Ensayo histórico apologético de la literatura española, traducida al castellano por Doña Josefa Amar: con un índice alfabético de los principales autores y materias de la obra del mismo Lampillas, formado por la misma traductora. Se hallará en la librería de Francisco Fernández frente a S

, Pendant que ses traductions devenaient très populaires parmi les lecteurs de l'époque, grâce aux thèmes d'actualité traités, Amar y Borbón initia la rédaction d'un mémoire sur

, Il en existe plusieurs traductions, la plus connue ayant été réalisée en langue italienne par Juan Franciso Masdeu : Difesa dell 'ingegno delle donne e della lora attitude pel Goberno e per le altre caniche pubbliche 1048 (1789), La célébrité de cet article fut telle que l'ouvrage traversa rapidement les frontières

, nous savons que la célébrité de l'intellectuelle espagnole dépassa les frontières de l'Italie, puisque les savantes des Lumières françaises étudièrent également la production littéraire d'Amar y Borbón. Cependant, nous considérons que c'est plutôt Amar y Borbón qui profita des vastes connaissances contenues dans les productions des auteures françaises pour écrire sous leur inspiration. De ce fait, l'influence d'auteures comme Marie Leprince de Beaumont, Grâce à plusieurs études contemporaines 1049 , notamment celles réalisées par Mónica Bolufer Peruga

L. Memorial and . La-gaceta-de-madrid, Traduit de l'italien en langue castillane par Josefa Amar y Borbón, avec un index alphabétique des auteurs et des sujets principaux, introduit par la traductrice elle-même pour compléter ainsi les six tomes de l'oeuvre originale, chez Blas Miedes en face de celle de Felipe Real

J. Amar-y-borbón, Discurso en defensa del talento de las mujeres y de su actitud para el gobierno y otros cargos en que se emplean los hombres, Memorial literario, p.1786

J. Masdeu and . Francisco, Difesa dell'ingegno delle donne e della lora attitude pel Goberno e per le altre caniche pubbliche, p.1789

S. Literatura-y-feminismo-en-españa, É. L. Xv-xxi, and . Wollendorf, nient, étant donné qu'il n'y a aucun établissement public destiné à l'éducation des femmes, 2005.

M. Hickey, Poesías varias sagradas, morales y profanas o amorosas: con dos poemas épicos, Madrid, Impr. Royale, 1789

P. Demerson, Une femme d'action au siècle des Lumières : Doña María Francisca de Sales Portocarrero y Zuñiga, p.175, 1970.

, Certaines des études consultées signalent Hernandez Pérez y Larrea (mentor de Madame Amar y Borbón) comme le responsable direct de cette prouesse, vol.21, 2003.

J. Amar-y-borbón, Discurso sobre la educación física y moral de las mujeres, p.1790

. Ibid, Elle surpassait tous les écrivains de son époque grâce à sa méthode, sa belle diction et son but

J. Amar-y-borbón, Discurso sobre la educación física y moral de las mujeres, p.265

G. Bono and M. José, « La educación religiosa de una mujer ilustrada », in Revue d'Histoire moderne, Iglesia y religiosidad, vol.21, p.37, 2003.

J. Amar-y-borbón, Discurso sobre la educación física y moral de las mujeres, op. cit. Prologue de l'auteure, Rares sont ceux qui partagent les idées du présent traité

, était digne de figurer dans sa liste, vu que « en esta obra se encuentra mucha instrucción y moralidad, uniéndose al mismo tiempo el entretenimiento de las niñas, 1073.

, L'absence d'auteurs espagnols parmi les différents pédagogues cités est très révélatrice

J. Apparemment, . Amar-y-borbón, and . Qu, aucune des productions didactiques espagnoles n'était à la hauteur des productions étrangères. Nous ne devons pas oublier que l'écrivaine elle-même qualifiait son oeuvre d'originale

, Cette originalité explique peut-être l'omission de références à des pédagogues de qualité de l'« Ilustración » espagnole

, Amar y Borbón considérait peut-être qu'avec une liste si vaste de productions pédagogiques, son oeuvre pourrait passer pour inutile aux yeux de certains savants. C'est la raison pour laquelle elle consacra les dernières pages de son célèbre Discours à justifier son travail. No niego que se hallarán algunos pensamientos que estén en otras obras, lo cual sucede muchas veces aún sin copiarse unos a otros, Es muy fácil convenir en las ideas distintos sujetos así antiguos como modernos sin habérselas comunicado de antemano

, Malgré l'originalité de sa production, défendue à tout moment par l'Espagnole, elle n'hésite pas à intercaler certaines phrases justificatives 1076 déjà rencontrées auparavant. En outre, nous ne devons pas oublier les véritables destinataires du Discours sur l'éducation physique et morale des femmes. Comme l'affirme le spécialiste Antonio Viñao, tous les textes ont deux sortes de destinataires : ceux pour lesquels l'auteur écrit et ceux dont il n'aurait pas imaginé qu'ils puissent lire ce genre de littérature 1077 . C'est-à-dire que dans la plupart des cas, Avec ces propos, Josefa Amar y Borbón excuse les éventuelles ressemblances entre son oeuvre et certains discours pédagogiques célèbres des Lumières européennes 1075

, « Dans cette oeuvre, on trouve une instruction et une moralité, qui deviennent en même temps une distraction idéale pour les jeunes filles, p.345

, « Je ne nie pas que certaines pensées présentes dans d'autres oeuvres puissent être retrouvées ici, fait qui arrive plusieurs fois, même sans se recopier les uns les autres. Il est très facile d'avoir certaines idées identiques sur différents sujets, autant sur les anciens que sur les modernes, p.347

, Nous avons repéré à plusieurs reprises, tout au long de nos recherches, l'influence de certaines auteures françaises comme Madame de Lambert

, L'auteure considérait son oeuvre comme « muy distante de la perfección que se requiere » : « très éloignée de la perfection requise

A. Viñao, J. La-educación-en-las-obras-de, and . Amar-y-borbón, , p.45, 2003.

E. Tocino, . Gloria, and . Europeas-y-españolas-contra-napoleón, HMIC, p.50, 2010.

E. Palacios, La mujer y las letras en la España del siglo XVIII, op. cit. Emilio Palacios se fait l'écho de certaines des hypothèses formulées sur la date précise du décès de l'écrivaine aragonaise. Celles-ci donnaient deux dates différentes

N. Malheureusement and M. Ne-pouvons-pas-préciser-la-date-exacte-de-sa, mais tous les indices relevés semblent indiquer que Josefa Amar y Borbón s'éteignit à tout jamais en 1813. La majorité des études contemporaines affirme que l'auteure vécut les dernières années de sa vie malade, seule et soutenue par la bienfaisance, Royo García, Juan Ramón, « Los orígenes familiares de Josefa Amar y Borbón, pp.385-397, 2010.

J. Flores and M. Miguel-de, Archivo Histórico Nacional [AHN], sous la cote : 5234-11, s. p. -Madrid, Archivo Histórico Nacional

J. Fresa, . De, A. Madrid, and . Histórico-nacional, , vol.30, pp.5544-5549

F. Garrido, . Luis, A. Madrid, [. Histórico-nacional, and . Ahn], , p.20

J. Girón, . Manuel, A. Madrid, [. Histórico-nacional, and . Ahn], , vol.49, pp.5556-5568

M. Guitet, A. Madrid, [. Histórico-nacional, and . Ahn], , p.10

M. Salazar, . Antonio, A. Madrid, [. Histórico-nacional, and . Ahn], , p.720

A. Parga, A. Madrid, and . Histórico-nacional,

D. Terreu, A. Madrid, and . Histórico-nacional,

M. Centeno, A. Madrid, and . Histórico-nacional, , pp.43-59

M. Cervera, . De, and . Madrid, Archivo Histórico Nacional [AHN], leg. 5550, exp.22, s. p. -Madrid

G. Jovellanos and M. Melchor-de, , p.147

G. Montoya, . De, and . Madrid, Archivo Histórico Nacional [AHN], leg. 4487, exp. 22, s. p. -Madrid

D. Terreu, A. Madrid, and . Histórico-nacional,

. Ii and . Corpus, Les éditions des oeuvres des femmes auteurs, pp.1613-1809

, Marie Leprince de Beaumont a

M. Leprince-de-beaumont, . Civan, . De-bungo-:-histoire-japonaise, J. Londres, and . Nourse, ou Dialogues d'une sage gouvernante avec ses élèves de la première distinction, Londres, J. Nourse, 1761. -Magasin des enfants, ou Dialogues entre une sage gouvernante et plusieurs de ses élèves de la première Distinction?, Le Magasin des pauvres, artisans, domestiques et gens de campagne, Lyon, P. Bruyset-Ponthus, 1768. -Les Américaines, ou la Preuve de la religion chrétienne par les lumières naturelles, 1754.

, Benito Cano, 1797. 1.2. Françoise de Graffigny. a. Éditions en français

F. Graffigny, . De, C. Mouhy, and . De, Lettres d'une Péruvienne, 1748.

F. Graffigny, C. De, and . De-madame-de-graffigny, Lettres d'une Péruvienne, Lyon, Bruyset Frères, 1787. -Lettres d'une Péruvienne, p.1752, 1985.

F. Graffigny and . De, Cartas de una peruana

. Cancelada, I. Valladolid, and . Viuda, de Santander e hijos, 1792. -Cartas peruanas, trad. anonyme, comedia nueva en cinco actos

. Madrid, Bibliothèque nationale espagnole, 1775. c. Éditions en anglais

F. Graffigny and . De, The Peruvian letters, with an additional original volume, p.1774, 2007.

, Stéphanie Félicité de Genlis a

F. Genlis and . De, Adèle et Theodore ou lettres sur l'éducation, Paris, Lambert et Baudouin, 1782. -Annales de la vertu ou cours d'histoire à l'usage des jeunes personnes

. Théâtre-d'éducation, M. Paris, F. J. Lambert, and . Baudouin-;-le-siège-de-la-rochelle, et Baudouin, 1784. -OEuvres Complètes : éducation et morale, Bruxelles, P.J. de Mat, 1783. -Théâtre à l'usage des jeunes personnes, 1781.

F. Genlis and . De, Adela y Teodoro o Cartas sobre la educación

, Barmecidas, novela histórica: novela histórica sacada de la que con el título de Los caballeros del cisne, o La corte de Carlo-Magno, 1785.

]. Charlemagne, G. G. Barcelona, . Impr, J. F. De, and . Piferrer, , 1834.

, Cádiz, Impr. de D. Feros, 1835. -Darman o el sordomudo [Darmance, le sourd-muet, in Souvenirs de Félicie, 1804], voir : Catalogue

, Le comte de Corke, surnommé le Grand ou la séduction sans artifice, 1804], trad. par Ramón Tamayo y Calvillo, Impr. d'Ecribano, 1814. -El Guardapiés verde: anécdota, Impr. de la Viuda e hijo de M. Texero, 1833. -El sitio de la Rochela, 1822.

M. A. Rochelle, J. Perpignan, and L. Alzine-;-darmance, Antonio Sarmiento, in Amor y virtud, o, Cinco novelas, Valencia, Impr. d'Estevan, 1819. -El Zafir portentoso, o, El talismán de la felicidad: cuento oriental [Le Saphir merveilleux, Impr. de Torras Hermanos, 1822. -Inés de Castro: novela portuguesa, p.1807, 1820.

, Impr. d'Oliva, 1833. -La saya verde

M. Arellano and I. De-gómez-fuentenebro-y-compañía, Lawalle le jeune, 1825. -La víctima de la Ciencias y des las artes, Las Madres rivales o La calumnia, 1805.

P. H. Barinaga, I. Valencia, and . De-cabrerizo, Las pastoras de Madian, o la juventud de Moisés: poema en prosa, vol.1832

O. Madian and L. Jeunesse-de-moïse, Bernardo María de la Calzada, Madrid, Impr. Royale, 1792. -Los votos temerarios o el entusiasmo, José March, Barcelona, Impr. de Miguel y Tomás Gaspar, 1829. -Las veladas de la quinta o novelas e historias sumamente útiles, 1788.

D. J. Pagés and P. , Wincop, 1824. -Manual de viajantes, 1808.

F. David-y-otero, I. Barcelona, and . De-manuel-texero, Plácido y Blanca o las Batuecas, Impr. d'Ildefonso Mompié, p.1826, 1824.

A. Lambert, A. De, P. , and F. Breton, OEuvres complètes de Madame la Marquise de Lambert, Réflexions nouvelles sur les femmes, par une Dame de la Cour, 1727.

A. Lambert, O. De, and L. De-madame-de, OEuvres complètes de Madame la Marquise de Lambert, 1727], trad. par María Cayetana de la Cerda

. Anonyme, Cartas selectas de una Señora una sobrina suya, trad. Par Rita Caveda

. Solares, I. Madrid, and . De-garcía-y-compañía, , p.1800

. Guizot, Éducation domestique où lettres de

, Familles sur l'éducation, 1826.

M. Hickey, Madrid, Impr. Royale, 1789. Puisieux, Madeleine de, Conseils à une amie, Francfort, François Varrentrapp, 1750, Cartas escogidas de Mme de Sévigné acompañadas de notas precedidas de observaciones literarias por M. de Sainte-Beuve, 1888.

. Vauxcelles, et accompagnées des Notes historiques de M. Grouvelle, p.1812

E. Sommerville, F. London, J. Harris, and L. , , p.1774

C. É. Vergennes and . De, Ensayo sobre la educación de las mujeres, Madrid, 1826. -Essaie sur l'éducation des femmes, Comtesse de Rémusat), p.1824

M. Zayas-y-sotomayor, . De, and B. A. Madrid, , 1948.

. Anonyme, Annales poétiques, ou almanach des muses, p.1783

F. Arouet, OEuvres complètes de Voltaire, 1939.

A. Berquin, Lydie de Gersin ou Histoire d'une jeune anglaise de huit ans, pour servir à l'instruction et à l'amusement des jeunes françaises du même âge

. Renouard, . Bertin, . Théodore-pierre, and . Flora, Enfant abandonné, p.1802

P. Laclos and . De, Les liaisons dangereuses, Amsterdam et se trouve à Paris chez Durand Neveu, p.1782

R. Fayolle, Sainte-Beuve et le XVIII e siècle ou comment les révolutions arrivent, 1973.

F. Fénelon, L. De-salignac-de, and . Mothe, De l'éducation des filles, p.1687

F. Grimm, . Melchior, and D. Diderot, Correspondance littéraire philosophique et critique adressée à un souverain d'Allemagne

, Lettres Péruviennes, p.1749

H. Mirabeau, C. Riqueti, and . De, Le rideau levé ou l'éducation de Laure, Cythère, 1796. Montesquieu, Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de, Lettres persanes, p.1748

. Poullain-de-la-barre and . François, égalité des deux sexes discours physique et moral où l'on voit l'importance de se défaire des Préjugés, Nicolas-Edme

, Moeurs actuelles propres à diriger les filles, les femmes, les épouses et les mères?, p.1786

J. Rousseau, Émile ou de l'Éducation, Londres, t. II, 1774. -Émile, oeuvres complètes, 1964.

L. Versini, Laclos et la tradition, 1968.

A. Piñal, L. Francisco, and . Sevilla-de-olavide, , pp.1767-1778, 1995.

B. Anonyme, . Entretenida-de, and . Damas, Colección de novelas y cuentos morales y ejemplares para honesto y útil recreo, p.1797

F. Arouet, Novelas escogidas, traduit du français par José Marchena, p.1897

B. Gaspar and A. , , p.1779

A. Berquin and L. De-gersin, Historia de una Señorita Inglesa?, traduit du français par Juana Bergnes y de las Casas

, Meditación sobre las revoluciones de los Imperios, traduit du français par José Marchena, p.1820

B. Feijoo and . Jerónimo, Teatro crítico universal, colección de los discursos más notables que en todo género de materias, para desengaño de errores comunes escribió el Rmo, Impr. de Izco Hermanos, 1852. Galino Garrillo, 1953.

J. Isla, C. Francisco-de, and . Familiares, , p.1789

S. Johnson and . El-príncipe-de-abisnia-novella, , p.1798

X. Lampillas and E. Histórico, Apologético de la literatura española contra las opiniones preocupadas de algunos escritores modernos italianos

J. Amar-y-borbón, . Madrid, . Impr, and . Royale, Respuesta del señor abate don Xavier Lampillas a los cargos recopilados por el señor abate Tiraboschi en su carta al señor abate N.N. sobre el ensayo histórico-apologético de la literatura española, p.1786, 1782.

. Legouvé, L. Gabriel-marie, . Muerte-de-abel, . Tragedia-en-tres-actos-y-en, and . Verso, , p.1613, 2000.

M. Marin and V. ,

. Aguirre-y-rosales, . Madrid, and . Impr, Martínez Colomer, Vicente, El impío por vanidad, p.1795, 1823.

V. Maturana-de-gutiérrez, , p.1829

C. Montesquieu, B. Secondat, L. De, . Brède, and . De, Cartas persas, traduit du français par José Marchena, p.1821

I. Obregón, E. Histórico-de-madama-maría-le-prince-de, and . Beaumont, , p.1784

P. Olavide and . De, Obras Dramáticas desconocidas, Lima, Bibliothèque digitale andine

, Bibliothèque Nationale du Pérou, 1971.

J. Poquelin, El Hipócrita

I. Madrid and . D'alban-y-delcasse, Soto y Marne, Francisco, Reflexiones crítico-apologéticas sobre la obra de Feijoo, Salamanca, Impr. d'Eugenio García de Honorato, pp.1748-1749, 1811.

G. Téllez, Vila y Camps, 2012.

S. ;. Johnson, J. Dodsley, and W. Johnston, The History of Rasselas, Prince of Abissinia, London, printed for R, p.1759

J. Millar, Observations concerning the Distinction of Ranks in Society

. Ewing,

X. Lampillas, Risposta del sig. abate Girolamo Tiraboschi nella sua lettera al sig

N. N. , intorno al saggio storico-apologetico della letteratura spagnuola , Genova, Impr. de Felipe Repetto in Canneto, 1780. -Saggio storico-apologetico della Letteratura Spagnola, Genova, Impr. de Felipe Repetto in Canneto, pp.1778-1781

, Références de revues scientifiques a. Réferences scientifiques en français

M. Defourneaux and . Les-lettres-péruviennes-en-espagne, Bulletin Hispanique, vol.64, pp.412-423, 1962.

. Kulessa-von, «. Rotraud, and . Françoise-de-graffigny, de la femme-lectrice à la femmeécrivain, Lectrices d'Ancien régime, (éd. Isabelle Brouard-Arends), pp.419-430, 2003.

E. Lamm and G. La-force-féminine-dans-lettres-d'une-péruvienne, L'érudit franco-espagnol, vol.4, pp.38-49, 2013.

J. Mallinson and «. Ne-vaud-pas-zaïde,

». Fayette, . Svec, V. Oxford, and . Foundation, Représentant les Lettres d'une Péruvienne en 1752 : illustration et illusion, vol.12, 2004.

F. Morand, . Entre-siècle, and . Clôture, affinités littéraires entre la poétesse gaditane María Gertrudis Hore (1742-1801) et quelques-unes de ses contemporaines, Regards sur les Espagnoles créatrices : XVII e -XIX e siècles, pp.37-46, 2006.

. Plagnol-diéval, «. Marie-emmanuelle, . Aimer, and . Haïr-mme-de-genlis, Études sur le XVIII e siècle, (sous la direction de Roland Mortier et Hervé Hasquin), Bruxelles, Groupe d'étude du XVIII e siècle de l'université de Bruxelles, pp.89-98, 2000.

-. De-madame-de-genlis,

. Huitième-siècle and . Le-matérialisme-des-lumières, , vol.24, pp.367-382, 1992.

S. Roth and . Zilia, Plaisir d'être ou de connaître ? » in Vierge du soleil, fille des Lumières : La Péruvienne de Mme de Grafigny et ses suites, pp.77-92, 1989.

J. Schneider and . Les, Lettres d'une Péruvienne : roman ouvert ou roman fermé? » in Vierge du Soleil, fille des Lumières : la « Péruvienne » de Mme de Grafigny et ses suites, pp.7-48, 1989.

C. Simonin and . Vie, Hommes et femmes de lettres à travers la correspondance de Françoise de Graffigny, Le pauvre diable : destins de l'homme de lettre au XVIII e siècle, pp.97-108, 2006.

J. Soubeyroux and . Rousseau-en-espagne-au-xviii-e-siècle, Cahiers du CELEC, 2010.

B. Vinken, «. L'espace-exotique, and J. ,

J. Rousseau, Littérature et exotisme, XVI e -XVIII e siècle, (éd., Dominique de Courcelles), pp.61-78, 1997.

G. Carnero and . Samuel-johnson, Historia de Rasselas príncipe de Abisinia, pp.664-669, 2009.

G. Calderón, . Ángeles, and . Un, relevante del modelo portugués en la epístola amorosa: las Lettres d'une Péruviénne de Madame de Graffigny, Çédille, pp.127-140, 2012.

G. Garrosa and M. Jesús, « Françoise de Graffigny vista por Valladares: Cénie y El marido de su hija, Cuadernos de traducción e interpretación, pp.237-257, 1989.

, Las novelas de Mme Riccoboni en España: nuevas traducciones, vol.20, pp.43-60, 1997.

G. Surralés and . Carmen, Católica infancia o Luisita de Cádiz" y algunos cuentecillos en el intercalados, pp.15-26, 1991.

C. Gómez and «. José, Jovellanos en la Real Academia de la Historia, Boletín de la Real Academia de la Historia, pp.5-22, 1911.

E. González, . Rita-caveda, ». Solares, and I. Cubera, Revista cultural de la Asociación de Amigos del Paisaje de Villaviciosa, vol.28, pp.2-5, 1996.

P. Rioja, J. Antonio, and . Feijoo,

H. Estudios-de, , pp.50-66, 1977.

D. Smith and . The, Popularity of M me de Graffigny's Lettres d'une Péruvienne. The Bibliographical Evidence », in Eighteenth-Century Fiction, vol.3, pp.1-20, 1990.

. Iv, Études sur la traduction/La traductologie a

F. Brunot and H. De-la-langue-française, les Français hors de France au XVIII e siècle

A. Piñal, L. Francisco, . Xviii, and C. S. Madrid, , 1981.

J. Aixelá and . Franco, Álvarez Barrientos, Joaquín, « Traducción y novela en la España del siglo XVIII, 2000.

, Congreso Internacional sobre Novela del siglo XVIII, pp.9-22, 1998.

M. Aragón and . Aurora, Traducciones de obras francesas en la Gaceta de Madrid en la década Revolucionaria, pp.1790-1799, 1992.

A. Capmany and . De, Arte de traducir el idioma francés al castellano, Madrid, Impr. d'Antonio de Sancha, p.1776

L. Carreter, Las ideas lingüísticas, 1985.

C. Aguilà and C. , Presencia del francés en el español peninsular contemporáneo, thèse de doctorat, 2004.

E. Pérez, . Helena, . Novela-anticlerical-y-traducción-en-el-trienio-liberal, . Diderot, and . Lewis-y-radcliffe-en-españa, Dicenda, Cuadernos de Filología Hispánica, vol.30, pp.67-92, 2012.

, Fidus interpres. Actas de las jornadas nacionales de historia de la traducción, pp.272-277, 1989.

F. Gómez, J. Fernando, and N. Fernández, Tendencias de la traducción de obras francesas en el siglo XVIII » in Instituto Feijoo de estudios del s. XVIII, Oviedo, pp.579-591, 1991.

A. Freire, . Un, and I. Del-reinado-de-carlos,

G. Garrosa, M. Jesús, and F. Lafarga, El discurso sobre la traducción en la

X. España-del-siglo and . Estudio-y-antología, , 2004.

G. Hurtado, M. Reyes, and . La-traducción-en-españa, La Traducción en España (1750-1830): lengua, literatura, cultura, pp.35-44, 1999.

G. García and M. Jesús, « Censura y traducciones teatrales en España en la primera mitad del siglo XVIII, Anagnórisis, issue.6, pp.92-115, 2012.

J. Gómez-de-enterría, Hervás y Panduro, Lorenzo, Catálogo de las lenguas de las naciones conocidas, y numeración, división, y clases de estas según la diversidad de sus idiomas y dialectos, p.1804, 1999.

F. Lafarga and X. La-difusión-de-voltaire-en-españa-en-el-siglo, Historia de la traducción en España, pp.132-138, 1978.

E. Llácer, Introducción a los estudios sobre traducción: historia, teoría y análisis descriptivos, Valencia, Universidad de Valencia, departamentos de filología inglesa y alemana, 1997.

E. Martinell, « Posturas adoptadas ante los galicismos introducidos en el castellano en el siglo XVIII » in Revista de Filología de la Universidad de La Laguna, pp.101-128, 1984.

, Relaciones culturales entre Italia y España, pp.364-380, 1994.

, Urzainqui Miqueleiz, Inmaculada, « Hacia una tipología de la traducción en el siglo XVIII: los horizontes del traductor, Traducción y adaptación cultural: España/Francia, pp.623-638, 1991.

J. Vargas-ponce and . De, Declamación sobre los abusos introducidos en el castellano, presentada y no premiada en la Academia Española, Madrid, Impr. de la Viuda de Ibarra, 1793. Vázquez Ayora, Gerardo, Introducción a la traductología, 1977.

V. Femme,

I. Brouard-arends and M. Plagnol-diéval, Femmes éducatrices au siècle des Lumières, 2007.

S. Carrell, Le soliloque de la passion féminine ou le dialogue illusoire : étude d'une formule monophonique de la littérature épistolaire (Études littéraires françaises, 1982.

P. Demerson, Une femme d'action au Siècle des Lumières : Doña María Francisca de Sales Portocarrero y Zuñiga, 1970.

B. Didier and P. U. Paris, , 1999.

A. Durnova and . Et,

. Rousseau, Fauchery, Pierre, La destinée féminine dans le roman féminin européen du dix-huitième siècle, Sens public, 1972.

M. Guillemet, De la représentation au mythe : l'ambigüité féminine dans le roman libertin du XVIII e siècle, Université Rennes, vol.2, 2009.

L. Harcour, Entre vice et vertu : la femme du XVIII e siècle dans le roman épistolaire, 2008.

P. Hoffmann and L. F. Dans-la-pensée-des-lumières,

L. Brun and A. Pourquoi, Juliette est-elle une femme?, On n'enchaîne pas les volcans, pp.127-157, 2006.

S. Miech and L. &. , Université Nancy 2, Morant Deusa, Isabel et Bolufer Peruga, Mónica, « Josefa Amar y Borbón. Une intellectuelle espagnole dans les débats des Lumières, vol.13, pp.69-97, 2001.

J. Olivier, Alphabet de l'imperfection et malice des femmes, p.1617

M. Ozouf, Les mots des femmes, Essai sur la singularité française, 1995.

É. Paquin, Écritures féminine ou spécifique générique ?, Le récit épistolaire féminin au tournant des Lumières et au début du XIX e siècle (1793-1837) : adaptation et renouvellement d'une forme narrative, pp.21-41, 1994.

C. Seth and . De,

. Lumières, La Fabrique de l'intime, pp.289-298, 2007.

M. Sonnet, , 1987.

R. Trousson, Romans de femmes du XVIII e siècle, 1996.

L. Vázquez, , 2014.

V. Woolf, Une chambre à soi, traduit de l'anglais par Clara Malraux, 1929.

, Éditions en espagnol

T. Albaladejo and . Mijail, Bajtín: Poética/política y novela/sociedad. El problema de la representación, La encrucijada de la Hermenéutica y las Ciencias Humanas, pp.191-211, 2003.

J. Amar-y-borbón and . Discurso, en defensa del talento de las mujeres, y su aptitud para el gobierno y otros cargos en que se emplean los hombres, Discurso sobre la educación física y moral de las mujeres, p.1790

A. López, . Ángela, and . De, Nuevas perspectivas sobre el mundo de las beatas en la España moderna, Historia social, Madrid, 2007. Bermúdez, Berta

A. Mancha, Bolufer Peruga, Mónica, « Enseñanza y vida académica en la España moderna, 2010.

, Revista de Historia Moderna, vol.20, pp.251-292, 2002.

, Espectadoras y lectoras: representaciones e influencia del público femenino en la prensa del siglo XVIII, pp.23-58, 1995.

. -«-lo-Íntimo and . Lo-doméstico-y-lo-público,

». España-ilustrada, Mujeres de letras escritoras y lectoras del siglo XVIII, Valencia, Biblioteca virtual, Mujeres Ilustración. La construcción de la feminidad en la España del Siglo XVIII, vol.19, pp.85-116, 1998.

M. Bono-guardiola and . José, « La educación religiosa de una mujer ilustrada

, Revista de historia moderna, vol.21, pp.365-382, 2003.

B. Grinstein and J. , « Panorama de la dramaturgia femenina española en la segunda mitad del siglo XVIII y principios del siglo XIX », in Dieciocho, vol.25, pp.195-218, 2002.

F. Cabarrús and . De, « Discurso sobre la admisión de señoras en las Sociedades Económicas de Madrid », in Memorial Literario, Madrid, n° 8, 1786. Calderón España, María Consolación, « Presencia de la mujer en las Reales Sociedades Económicas de Amigos del País (1755-1808) », in Foro de Educación, vol.12, pp.256-261, 2010.

C. Canterla, El problema de la autoría de la Pensadora gaditana

. Ilustración-y-romanticismo, , pp.29-54, 1999.

C. Martínez, R. Mª, and «. , Prensa y Escritura Femenina en la España Ilustrada, El Argonauta español, issue.7, 2010.

S. Dale, P. La-construcción-narrativa-e-ideológica-en-la, and . Gaditana,

U. Dieciocho and V. De, , vol.28, pp.159-173, 2005.

E. Tocino, . Gloria, and . Europeas-y-españolas-contra-napoleón, Un estudio comparado, HMIC, pp.75-91, 2010.

B. Feijoo and . Jerónimo, Defensa de las mujeres, Teatro crítico universal

L. F. Mojados, Fernández Quintanilla, Paloma, La mujer ilustrada en la España del siglo XVIII, Madrid, Subdirección general de la mujer, 1726.

F. Vargas and V. , El Madrid de las mujeres

B. O. Madrid, , 2004.

G. Abaroa and E. , La educación de las mujeres en los discursos Ilustrados

M. Económico, , pp.83-94, 2006.

G. Garrosa and M. Jesús, Mujeres novelistas españolas en el siglo XVIII

, Congreso Internacional sobre Novela del siglo XVIII, pp.163-176, 1998.

. Garriga, A. Espino, and . Defensa-de-las-mujeres,

E. Del-siglo, X. , and I. Tonos, , vol.22, pp.25-36, 2012.

P. Guerra and E. Feminismo-en-españa, dos siglos de historia, 1988.

N. Ibeas, . Et-millán, and L. María-Ángeles, Infantes, Víctor; López, François et Botrel, Jean-François, Nuevas propuestas a un público femenino, Historia de la edición y de la lectura en España, pp.1472-1914, 1997.

T. Madrid, Jovellanos, Gaspar Melchor de, Memoria leída en la Sociedad Económica de Madrid, sobre si deben o no admitir en ella a las señoras, Madrid, Biblioteca de Autores Españoles, p.1798, 1952.

L. Cordón and V. Et-carbonell-i-esteller, López Torrijo, Manuel, « El pensamiento pedagógico ilustrado sobre la mujer en Josefa, 1997.

. Amar-y-borbón, Educación e Ilustración en España, pp.114-129, 1984.

M. Marrades, . Isabel, and . Feminismo, Papers

U. Barcelona and . Autónoma, , pp.89-134, 1978.

. Marrero, . Marrero, and . Del-carmen, Mitos y modelos femeninos en la literatura francesa del siglo XVIII, thèse de doctorat, 2002.

S. F. Matthews-grieco, El cuerpo, apariencia y sexualidad, Historia de las mujeres en Occidente, 1993.

F. Morand and M. G. Hore, Vivencia de una poetisa gaditana entre el siglo y la clausura, Madrid, Ayuntamiento de Alcalá de Henares, Historia de las Mujeres en España y América latina, pp.117-142, 2003.

O. López, . Margarita, and . La-educación-de-la-mujer-en-la-ilustración-española,

, Simposium Internacional sobre Educación e Ilustración. Dos siglos de reformas en la enseñanza, pp.193-215, 1988.

M. Ortega, E. Serrano-de, and W. , Minerva entre práctica y metáfora, Regards sur les Espagnoles créatrices, pp.107-117, 2006.

. Ortego-agustín and . Ángeles, Familia y Matrimonio en la España del siglo XVIII: Ordenamiento jurídico y situación real de las mujeres a través de la documentación notarial, Bibliografía general de escritoras españolas del siglo XVIII, 1999.

U. Madrid, . Complutense-de, and . Madrid, La mujer y las letras en el siglo XVIII, 2002.

P. Canto, P. , M. Romero, and E. , Las mujeres en los espacios ilustrados, p.1621, 2000.

R. Madrid and S. L. , , 2012.

M. Serrano-y-sanz, Antología de poetisas líricas de escritoras españolas, 1975.

I. Madrid and . De-sucesores-de-rivadeneyra, Staff Wilson, Mariblanca, Mujeres que dejaron Huella, 1903.

C. Sulliva, . Las, and X. Del-siglo, Breve Historia feminista en la literatura española, pp.305-330, 1997.

F. Torras and M. , Tomando cartas en el asunto (las amistades peligrosas entre las mujeres y el género epistolar), Zaragoza, 2001.

, Catalin de Rita de Barrenechea y otras voces de mujeres en el siglo XVIII, educación en las obras de Josefa Amar y Borbón, pp.19-36, 2006.

. Sarmiento, , pp.35-60, 2003.

, Éditions en anglais

E. Eger, Bluestockings: Women of Reason from Enlightenment to Romanticism, 2012.

F. Lewis and E. , Feminine Discourse and Subjectivity in the Works of Josefa

M. Amar-y-borbón, G. Hore, M. Sullivan, and C. Josefa, Amar y Borbón and the Royal Aragonese Economic Society », in Dieciocho, vol.15, pp.95-148, 1992.

. Vi, Autres études consultées a. Éditions en français

. Albertan-coppola, A. Sylviane, M. Prévost, . Lescaut, and P. U. Paris, , 1995.

E. Baret, Histoire de la littérature espagnole : depuis ses origines les plus reculées, p.1866

L. Batiffol, Les grands salons littéraires (XVII e , XVIII e siècles, 1927.

C. Becker, . Boutet, . Dominique, . Dugast, . Francine et al., , 1981.

J. Bossange, Catalogue : Libraire et Commissaire pour l'étranger, 1845.

Y. Bottineau, Espagne sous les rois de la maison de Bourbon au XVIII e siècle (1700-1788) », in Clio, Boulad-Ayoud, 2008.

. Rousseau, L. Paris, and . 'harmattan, , 2000.

J. Bourgoing and . François-de, , p.1782

M. Defourneaux and L. &. , Inquisition espagnole et les livres français au XVIII e siècle, 1963.

O. Dekens and . Qu'est-ce-que-les-lumières, , 2001.

A. Dhifaoui and L. Roman-au-xviii-e-siècle, Institut Supérieur de l'Éducation et de la Formation Continue, 2006.

L. Domergue, La censure des livres en Espagne à la fin de l'Ancien Régime, 1996.

J. Dubost and «. Érotologie, érotographie, libertinage : d'Éléphantins à Madame de

. Choiseul-meuse, , pp.49-62, 2004.

D. Guiziou and M. , « Réception de l'oeuvre magistrale de Cervantès en Europe : points de vue descriptif et diachronique de la traduction et étude de la parémie dans deux versions françaises de Don Quichotte, Cédille, pp.341-346, 2011.

F. Étienvre and . Antonio, Capmany censeur à la Real Academia de la Historia (1776-1802) », in Pensée, Paris, Fondation Gabriel Péri, nº 19, pp.243-274, 1983.

G. Casanova, L. Giacomo, . Cour, X. V. Louis, and J. Casanova, , 1952.

M. Glotz and M. Maire, Salons du XVIII e siècle

É. Latines, Guinard, Paul-Jacques, La presse espagnole de 1737 à 1791, formation et signification d'un genre, 1949.

P. Hartmann, L. Forme, and . Le-sens, nouvelles études sur le roman des lumières, 2009.

J. Herman, N. Kremer, and B. Vanacker, Ibeas Altamira, Juan Manuel « Un afrancesado libéral entre lumières libératrices et résignation au pouvoir et à l'Histoire » in Expérimentation scientifique et manipulation littéraire au siècle des Lumières, 2009.

J. Kurtz, Nouveau recueil de citations et de pensées, Norderstedt, Books on Demand, 2013.

E. Larriba, Le public de la presse en Espagne à la fin du XVIII e siècle, 1781.

M. Marti, V. Et, and . Dans-l'espagne-des-lumières, , pp.1746-1808

. Étienne, Masson de Morvilliers, Nicolas, « Espagne », in Encyclopédie méthodique ou par ordre des matières. Géographie moderne, Paris, Pandoucke, 1782. May, Georges, « La littérature épistolaire date-t-elle du dix-huitième siècle ?, 1997.

. Oxford, The Voltaire Foundation, Le dilemme du roman au XVIII e siècle, Étude sur les rapports du roman et de la critique, vol.56, pp.1715-1761, 1963.

P. Mérimée and L. &. , Les belles lettres, 1936.

C. Serrano, J. Duviols, and A. Et-molinié, Les voies des Lumières : le monde ibérique au XVIII e siècle, 1520.

, Revue de littérature comparée, pp.158-171, 1961.

L. «. Vázquez, Censure de la littérature française dans l'Espagne éclairée

«. Littérales and . La, Bibliothèque est en feu, pp.29-42, 1991.

L. Versini, L. Roman, and P. U. Paris, , 1979.

A. Piñal, H. Francisco, X. Literaria-de-españa-en-el-siglo, . Madrid, ;. Trotta et al., al entrar en la Academia Memorias de la Academia española, Índice de las poesías publicadas en los periódicos españoles del siglo XVIII, vol.1870, 1974.

. Anonyme, Índice general de los libros prohibidos, p.1844

P. Araus and S. Económico, 1765): del 11 de abril al 26 de diciembre, Madrid, Impr. d'Andrés Ramírez, 1766. -Iriarte y su época, p.1897

J. Becerril, La Real Sociedad Económica Matritense de Amigos del País en su segundo centenario, Madrid, Instituto de estudios madrileños, 1981.

M. Bono-guardiola and . José, « Una sátira filosófica: « Les philosophes a l'encan » del P

J. Bautista-colomés and S. I. , Revista de Historia Moderna, vol.18, pp.411-430, 2000.

B. Calzada and . María-de, Desengaño de malos desengañadores

. Royale, , 1787.

C. López, Ceferino, « Los libros que nunca fueron leídos

, Castilla sobre la imprenta en el siglo XVIII, vol.213, pp.161-197, 2003.

A. Castro and . De, Historia de Cádiz y su provincia, Cádiz, Impr. de la Revista Médica, 1858. Cava López, María Gema, « La infancia en el siglo XVIII español: concepto, XXX Coloquios Históricos de Extremadura, pp.117-140, 2001.

C. Godoy, H. Antonio, . De-la-prensa-andaluza, F. Sevilla, and . Blas-infante, , 1991.

S. Madrid and . De-rivadeneyra, , p.1829

L. A. Cuento and . De, Poetas líricos del siglo XVIII, p.1871

D. Ortiz and A. , Sociedades y Estado en el siglo XVIII español, 1976.

G. Dufour, « ¿Cuándo fue abolida la Inquisición en España?

A. Elorza and . La, La ideología liberal en la Ilustración española, vol.16, pp.81-92, 1970.

E. Recio, L. Miguel, and L. Gaceta-de-madrid-y-el-mercurio-histórico-y-político, Prensa y opinión pública en la época de los primeros Borbones, pp.1756-1781, 1957.

F. Judith, N. Bittoun-debruyne, and R. Fernández, Década epistolar sobre el estado de las letras en Francia, Madrid, Impr. d'Antonio de Sancha, 1781, 2012.

J. Fuentes and «. Luces-y-sombras-de-la-ilustración-española, , pp.9-27, 1988.

J. Fuster and . Pastor, Biblioteca valenciana de los escritores que florecieron hasta nuestros días, Valencia, Impr, p.1827

E. Gacto, . El-arte, and . Vigilado, la censura estética de la Inquisición española en el siglo XVIII) », in Revista de la Inquisición, Madrid, Instituto de Historia de la Intolerancia, pp.7-68, 2000.

P. Gallareta and . Joseph, Orígenes, épocas y progresos del teatro español, Madrid, Impr. de Gabriel Sancha, 1802. García Ruipérez, Mariano, Nuevas aportaciones al estudio de las Sociedades Económicas de Amigos del País, Estudio histórico sobre la censura gubernativa en España, vol.23, pp.1800-1833, 1935.

N. Guasti, Rasgos del exilio italiano de los jesuitas españoles, pp.257-278, 2009.

H. Navarro and J. , Catálogo de autores teatrales del siglo XVIII, Madrid, Fondation Universitaire espagnole, Historia de la vida del hombre, Madrid, Impr. d'Aznar, p.1789, 1993.

T. Iriarte and . De, Los literatos en Cuaresma, 2005.

E. Juan, Recepción de autores franceses de la época clásica en los siglos XVIII y XIX en España y en el extranjero, 2002.

H. Kamen, La Inquisición española: una revisión histórica

. Crítica, , 2005.

L. Parra-lópez, Iglesia y grupos políticos en el reinado de Carlos IV

H. Nova, Ilustrados e Inquisición ante la Iglesia constitucional francesa, 2001.

. História-das-ideias, , vol.10, pp.359-374, 1998.

P. Labrador-carmen and . Ramírez, Juan Carlos de, La educación en los papeles periódicos de la ilustración española, 1989.

F. Lafarga, Territorios de lo exótico en las letras españolas del siglo XVIII, Anales de Literatura Española, pp.173-192, 1994.

, Un intermediario cultural en la España del siglo XVIII: el duque de Almodóvar y su

, Actas del simposio internacional de literatura comparada, P.P.U, pp.122-143, 1990.

S. Linguet, Annales politiques, Civiles et Littéraires du Dix-huitième siècle, p.1783

J. Llorente and . Antonio,

. Censor, J. López-de-sedano, . José, J. Fabregat, S. Joaquín et al., colección de poesías escogidas de los más célebres poetas, p.1770

M. Coe and A. Catálogo, Bibliográfico y crítico de las comedias anunciadas en los periódicos de Madrid desde 1661 hasta 1819, The Johns Hopkins studies in Romance Literatures and Languages, pp.12-270, 1935.

M. Pizarro and R. , La pedagogía del terror católico: la Santa Inquisición murciana y el adventismo alicantino, 2005.

J. Montesinos, Introducción a una historia de la novela en España en el siglo XIX, 1972.

J. Morell, . Andrés, . Origen, I. Madrid, A. De-la et al., La educación popular en la España de la segunda mitad del siglo XVIII: las actividades educativas de la Sociedad Económica Matritense de Amigos del País, Los españoles de la Ilustración, 1784.

P. Fernández, H. Emilio, and . Del-teatro-en-españa, , 1988.

P. Medina, E. María, . Viaje, and . Del-marqués-de-ureña, Cádiz, Unicaja, 1992. Peña Díaz, Manuel, « Identidad, discursos y prácticas de la censura inquisitorial (siglo XVII) », in Astrolabio, pp.61-75, 2013.

P. Ruiz and A. Anales-de-cinco-días-y-el-siglo-ilustrado,

E. Imposturas-literarias, , pp.79-180, 2011.

J. Quintana and . Manuel, Biblioteca de Autores españoles desde la Formación del lenguaje hasta nuestros días, p.1852

J. Rial, L. Antonio, . Destrucción-de-hispanoamérica, M. Venezuela, and . Ávila, Rodríguez de Campomanes, Pedro, Discurso sobre la educación popular de los artesanos, Historia del periodismo en España. Los orígenes: el siglo XVIII, 1975.

S. Lozano and M. José,

, Sánchez Zapatero, Javier, « Implicaciones Históricas, Literarias y Léxicas del exilio en España, p.15, 2005.

. Sánchez-blanco, L. I. Francisco, and . Goyesca, La cultura en España durante el reinado de Calo IV, p.1819, 2007.

J. Sempere-y-guarinos, E. De-una-bibliografía-española-de-los-mejores-escritores-bajo-carlos, I. Madrid, and G. , Solís y Rivadeneyra, Antonio de, Historia de la conquista de Méjico, población y progresos de la obra septentrional conocida con el nombre de nueva España, 1969.

. De-blas-román, Vázquez Marín, Juana, El costumbrismo español en el siglo XVIII, 1776.

. Complutense, , 1992.

L. Vázquez, E. De-la-seducción-y-del-libertinaje, A. , and R. , , 1996.

V. Frago, . Antonio, and . Alfabetización-e-ilustración, Difusión y usos de la cultura escrita »; in Revista de educación: Luces y Sombras de la Ilustración española, pp.275-302, 1988.

. Vii and . Journaux-xviii-e--xix-e-siècles,

, Boletín Bibliográfico del Repertorio Americano, p.1826

C. Histórica, . Madrid, . Impr, and . Royale, Bibliothèque nationale). -Madrid, Impr. Royale, 10 janvier 1788, vol.19

. -madrid, . Impr, and . Royale, , vol.10

. -madrid, . Impr, and . Royale, , vol.31

. -madrid, . Impr, and . Royale, , vol.25

. Beneficiencia, , p.1803

. Gaceta-de-madrid, . Madrid, . Impr, and . Royale, , p.1782

. -madrid, . Impr, and . Royale, , p.1783

. Gaceta-de-zaragoza, I. Zaragoza, and . De-luis-cueto, , vol.15

. Gaceta-extraordinaria-de-madrid, . Impr, and . Royale, , vol.2

. Gazzetta-di-toscana, . Florence, G. Impr.-d'anton, and . Pagani, , 1791.

, La Miscelánea instructiva curiosa y agradable o Anales de literatura

I. Madrid and A. Cruzado, Memorial histórico español; colección de documentos, opúsculos y antigüedades que publica la Real Academia de la Historia, Madrid, Impr. Royale, 1865. Memorial Literario o Biblioteca periódica de Ciencias y Artes, 1798.

. Compañía,

. Mercure-de-france, I. Paris, and . De-cailleau, , p.1733

I. Paris and . De-cailleau, , p.1726

. Mercurio-de-españa, . Madrid, . Impr, and . Royale, , p.1799

M. Histórico-y-político-de-españa, . Madrid, . Impr, and . Royale, , p.1789

. Viii and . Dictionnaires,

A. Espagnole, Dictionnaire de la langue espagnole, Version électronique, 2012.

A. Française, Dictionnaire de la langue française

. Coignard, , 1694.

A. Cioranescu,

. Paris, Centre national de la recherche scientifique, 1969.

P. M. Conlon, L. Siècle, and . Lumières, bibliographie chronologique, 1987.

C. Makward, . Perrin, and M. Cottenet-hage, Dictionnaire littéraire des femmes de langue française, 1996.

A. Madrid, , 1946.

, Demande du permis d'impression adressée au secrétaire du Consejo de Castilla (Conseil de Castille)

. Secretario-salazar-madrid,

E. Contreras, . Acedo, . Zerezo, and *. Villafane, Remítase a la Censura de la Academia de la Historia Señores del Gobierno: Herreros

D. José-de-la-fresa,

, Messieurs du gouvernement : Herreros

, señor Mío: El tomo tercero de la Biblioteca de las mujeres jóvenes que de orden del consejo, remitido por mi mano a la censura de la Academia Real de la Historia

, Nuestro Señor guarde a V.A. muchos años, Madrid Agosto 8 de 1780

J. Miguel-de-flores,

;. Señores-de-gobierno, . Herreros, . Contreras, . Hita, . Urries et al., Se concede licencia para la impresión en forma ordinaria. Con licencia en dicho día

, Que Dieu accorde à Votre Altesse de nombreuses années de vie

. Madrid, , vol.8

J. Miguel-de-flores,

. Messieurs, . Herreros, . Contreras, . Hita, . Urries et al., On accorde le permis d'impression sous la forme ordinaire

, Demande de permis d'impression de Matías Guitet adressée au secrétaire du Consejo de Castilla (Conseil de Castille)

, Demande de permis d'impression (premier et deuxième tome) de Matías Guitet, adressée au secrétaire du Consejo de Castilla (Conseil de Castille)

, Demande de permis d'impression de Matías Guitet adressée au secrétaire du Consejo de Castilla (Conseil de Castille)

C. , Dossier de censure de la traduction de l'oeuvre de Madame de Beaumont La devoción ilustrada o Conversaciones familiares entre una sabia directora y algunas personas de distinción (1782)

, Demande de permis d'impression adressée au secrétaire du Consejo de Castilla (Conseil de Castille)

. Corte, , p.1785

, Sobre Que se le conceda licencia para imprimir la traducción que ha hecho del francés don Bernardo María de Calzada, intitulada Cartas sobre la Educación, escritas por Madama de Genlis

. ***,

. Cour, , p.1785

D. Joaquín-d'ibarra, Imprimeur de la Chambre de Sa Majesté Demande Qu'on lui accorde le permis d'impression de la traduction faite du français par Don Bernardo María de Calzada, intitulée Lettres sur l'éducation, écrites par Madame de Genlis

, Pide licencia para imprimir la traducción que ha hecho del francés, Don Bernardo María de Calzada intitulada, Cartas sobre la educación, escritas por Madama de Genlis, y lo solicita en virtud de orden de dicho Don Bernardo. Señores de Gobierno: Valiente, p.1785

. ***,

D. Ibarra, imprimeur de la Chambre de Sa Majesté Demande le permis d'impression de la traduction faite du français par Don Bernardo María de Calzada, intitulée Lettres sur l'éducation écrites par Madame de Genlis

G. Messieurs-du,

. Madrid, 11 janvier 1785. À remettre à la censure de Don Gaspar de Montoya

, He reconocido la traducción intitulada Adela y Teodoro: o cartas sobre la educación, que ha traducido del idioma francés, don Bernardo Calzada Capitán de regimiento de caballería de la Reina, y que V.A. se sirvió remitir a mi censura. No he hallado en esta obra cosa que se oponga a la Religión, buenas costumbres ni regalías de S.M.: está bastante bien traducida y contiene instrucciones muy morales y útiles a la educación de los jóvenes

. Madrid, , vol.28

M. Gaspar-de,

G. Señores-de,

. Madrid, , p.1785

J. Lu-la-traduction-intitulée-adèle and . Théodore, ou Lettres sur l'éducation, traduit de l'idiome français par Don Bernardo Calzada

, Je n'ai rien trouvé de contraire aux dogmes de Notre Sainte Religion Catholique, aux bonnes moeurs et aux privilèges de Sa Majesté : elle est assez bien traduite et contient des instructions très morales et utiles à l'éducation de jeunes

. Madrid, , vol.28

M. Gaspar-de,

. Messieurs-du-gouvernement-;-campomanes, . Urries, . Villafañe, . Vallejo, M. Taranco et al., , p.1785

, On accorde le permis d'impression dans sa forme ordinaire

, Obtient le permis à ce jour

, Dice que por Don Bernardo María de Calzada se le ha encargado la impresión de la

. Velasco, . Villafane, . Vallejo, and M. Taranco,

N. Madrid and . De, , 1785.

. Genlis-et-intitulée-adèle and . Théodore, ou Lettres sur l'éducation ; dans le but de le donner au public il prie le Conseil de lui accorder le permis d'impression sous la forme ordinaire

. Madrid, 9 avril 1785. À remettre à la censure de Don Gaspar de Montoya

, Demande du permis d'impression concernant l'édition de 1792 de la traduction de Bernardo María de Calzada

, Demande du permis d'impression

, Don Bernardo María de Calzada, teniente general de los Reales ejércitos

. Bendicho, . Espinosa, . Vallejo, C. Marino, and . Manuel, Pide licencia para imprimir la traducción que ha hecho del francés al castellano de la obra titulada, Los anales de la virtud para uso y utilidad de los jóvenes de ambos sexos

, Madrid diez y seis de Diciembre de 1790

, Remítase a censura del vicario Eclesiástico de Madrid

. Messieurs, . Bendicho, . Espinosa, . Vallejo, C. Marino et al.,

. Madrid, , vol.16

. À-remettre-À-la-censure-du-vicaire-ecclésiastique-de-madrid,

. Corte, , pp.1788-1802

, Legajo 40

D. Fernando-gilleman, Sobre Que se le conceda licencia y privilegio para imprimir la obra titulada: Las Veladas de la

D. Fernando-gilleman-demande and . Qu,

, Demande de permis d'impression

D. Fernando-gilleman and V. De-esta-corte, Pide licencia para imprimir la traducción que ha hecho del francés al castellano del tomo 1° de la obra titulada Las veladas de la Quinta, Presenta el Original. Señores de Gobierno: Campomanes

O. Madrid, . De, and . De, , 1788.

. ***,

D. Fernando-gilleman,

. Messieurs, . Campomanes, . Bendicho, . Vallejo, C. Mendinueta et al.,

. Madrid, , vol.8

, He visto el tomo 2° de Las Veladas de la Quinta que de orden del consejo remitió V.A. a mi censura, y hayo que además de no contener cosa opuesta a la fe, buenas costumbres

, Junio 2 de 1788

B. L. De and V. M. Señores-de-gobierno,

, Se concede licencia para la impresión en la forma ordinaria

, Madrid cuatro de junio de 1788. Con licencia en dicho día

J. De-votre, . Majesté, and L. De, Veillées du château que le Conseil avait remis à ma censure, et je n'ai rien trouvé de contraire à la religion, aux bonnes moeurs et aux privilèges de Sa Majesté. La traduction est fidèle, comme le premier tome qui vient d'être publié, et je pense qu'elle est d'une grande utilité pour le public, et surtout pour les mères de famille

, Je baise la main de Votre Majesté

, Messieurs du gouvernement : Campomanes

. Madrid, On accorde le permis d'impression sous la forme ordinaire. Obtient la licence en ce jour, vol.4

, Université du Pays Basque (EHU/UPV) et Catriona Seth de l'Université de Lorraine. Lors de ces dernières années, elles m'ont accompagnée fidèlement, dans les bons comme dans les de l'éternelle patience qu'il m'a accordée ces dernières années, REMERCIEMENTS Mes remerciements vont à mes directrices de recherche Lydia Vazquez de l, 2016.