, Cas de Ia Jefara tunisoJybienne, pp.1837-1956

, Un coup de pioche occasionnant une blessure : dix brebis

, personne : cinq brebis Un coup de poignard : dix brebis Un coup de bâton : cinq brebis Un coup de pique ayant pénétré : dix brebis Un coup de pique ayant effleuré : cinq brebis Un coup de sape ay?:lt occasionné une blessure : cinq brebis et cinq chèvre

U. Coup-de-logahia, '(bâton recourbé) : deux brebis et deux chèwes Saisir quelqu'un par les parties : cinq brebis et cinq chèvres dJb$ r.l o'. oai.f, éL

. Voies-de-fait,

, dix brebis Si les voleurs sont nombreux, chacun d'eux donnera dix brebis Vol de moutons, juments ou autre animaux : I'auteur sera mis dans I'

, Femme fiancée qui se fait enlever en plein jour : soixante brebis et le ravisseur 200 piastres (cJt-,-r)

, Voleur surpris dans un domicile, à I'endroit où sont attachés les animaux, ou emportant les objets s'il est tué ou blessé, I'auteur de sa mort ne sera I'

, Celui qui est strpris faisant un trou dans le mur du ksar : cinq brebis et cinq chèvres

, endroit où sont réunis les animaux pour pâturer, ou en profitant de ce que la tribu est à la poursuite de razieurs : dix brebis Morsure aunez, à la lèvre, chute d'une dent, pour chacun des cas : dix brebis Menaces au miaâd : quatre brebis Celui qui barre la route aux juges chartia : quatre brebis Celui qui s'oppose à I'exécution de leur service ou de celui de leurs suivants : dix brebis Un coup de piene : trois brebis Celui qui ouvre une citeme sans I'autorisation du propriétaire : trois brebis, chameau : amende d'un animal de même valew et restitution du

, Celui qui trahit son compatriote à I'ennemi : dix brebis

, un homicide volontraire : soixante brebis, paiement d'une somme de 1600 piastre (Rials), exil soit aux Ouderna, soit àZarzis. L'étranger campant avec la tribu et auteur d'un vol : dix brebis rM Logahia : Bâton recourbé, avec une arme blanche (couteau)

, Les mutations socio-spatiales, culturelles et qspecls anthropotogiques en milieu aride : Les mutations socio,spatiales culturelles et aspects anthropologiques en milieu aride: Cas de la Jeffata tuniso-lyblenne, pp.1837-1956

, Nous allons analyser l'échiquier de cette géographie humaine de la Jeffara tunisotripolitaine , considérée par les instances internationales, comme -une république indépendante, ou zone, état tampon

D. , Martel les khezours sont les

, Jebalia 213) ouled Matrmoud (ouled Khelifa

M. Médenine,

, Ouled Slim (ouled Chihida

, Zenata

, Les mutations socio-spatiales, culturelles et aspects anthrcpologiqaes en milieu aride: 383 Cas de Ia Jeffora tunlso-lybienne, pp.1837-1956

R. Martel, Les confins saharo-tripolitains de la Tunisie 1881-1911 (tome I, 1è"partie), 1965.

M. -abdelmoula, , 1914.

A. Adler, Faiseurs de pluie, faiseurs d'ordre, 1977.

M. -albin, Pune Rabhi du Sahara aux cévennes où la reconquête du songe, Première édition de candide la ville dieu, 1983.

L. -andré, Nomades d'hier et d'aujourd'hui dans le sud tunisien. Edi- sud -André M Le commerce maritime du sud tunisien. Les cahiers de Tunisie 1964.3è" et 4è" trimestre, 1964.

M. -andré, Les confins saharo-tripolitains de la Tunisie, pp.88-97, 1965.

F. -aoirdidi, Le projet de mer intérieure en Tunisie, 1994.

-. Med, , 1993.

B. Auguste, Les observations sur Médenine, 1896.

C. -aymard, Tragédie française en Afrique du nord. Quatre fils Aymon, 1958.

P. Baduel, Modemité charge et ambiguité d'un concept, IREMAM, issue.2, 1994.

R. P. Baduel, , 1976.

P. -balta, Les cultures du Magbreb. L'Harmatta, 1996.

C. -batailion,

-. Sliman and S. , Souvenirs politiques, 1989.

S. -berque and C. Et, Les cultures locales et leurs modes de représentation de I'hogiographie et I'anthropologie politique

J. -berque, Qu'est ce qu'une identité collective

, Les mutatîons socio-spalia'î;fiÏii,i!î,Ïl"i:i;:;;;#';{:::f;iTes en milieu *t

V. Bisson, Douz la ville des Merazig, permanences lignagères et dynamiques urbaines au Sahara tunisien. Tour, 1994.

N. Borsali and . Kara, Quelques réflexions à propos de la théorie de la frontière et le son application en Afrique et Maghreb, 1987.

A. Bouhadiba, A la recherche des normes perdues. Maison tunisienne de I'edition, 1973.

A. Bouhadiba, Bedouisme et Beldisme dans la Tunisie actuelle 38p Maison Tunisien de l'édition, 1973.

A. Bouhadiba, Raison d'être. Tunis (STD) Bouhdiba A.(1978) : Culture et Société. Publications de I'Université de, Tunis Boulifa M, p.0, 1980.

M. Boulifa, Elevage et pastoralisme de la région de Tataouine (1860- 1936). Etude, 10 P Bounfour A, 1984.

R. Bourguia, M. Charrad, and N. Et-galagher, Femmes, cultures et société au Maghreb. Afrique Orient, 1996.

M. N. Boutaleb, Quelques aspects de la continuité de la propriété collective des terres et ses conséquences: le cas du sud-est tunisien, 1995.

R. Bouvier, , 1952.

F. Burgat and T. Et-monastiri, Le Nomade de I'oasis à la ville, Libye. chronique lybienne, 1983.

S. Caratini, Ismael Ouled Bardi Héros de la résistance saharienne, pp.4-42, 1986.

. Caratini-s, Les Rgaybat (1610-1934) France Dépôt Légal février, 1989.

S. Caratini and S. Et-rao, Mauresques. UrbamalJniv. de Tours, 1994.

M. Chandoul and H. Et-boubakri, Migrations clandestines et contrebande ?? la fronti??re tuniso-libyenne, Revue europ??enne des migrations internationales, vol.7, issue.2
DOI : 10.3406/remi.1991.1299

K. Chaouch, Passé et présent du fait frontalier sur les confins occidentaux de la Tunisie 1980Revue tunisienne des sciences sociales no83.89p charmes G. (1884) : La Tunisie et la tripolitaine, 1930.

C. Med and H. , Histoire de Tunisie, 1980.

, Les mutations socio-spatiales, culturelles et aspects anthrcpologiques en milieu aride, pp.385-1837

A. -chriki, Etude de développement de la fécondité de Pamouvchus ulni sur pommier Granny Smith soumis à un stress hydrique ou un traitement avec un régulateur de croissance. -étude de la résistance de 3 populations de Pamonychus ulni à deux acanicides en expérimentation, Le Maghreb hommes et espaces. 2è" édition mise à jour avec bibliographie augmentée. -Commendant Delval, 1907.

J. Dakhhia, L'oubli de la cité (la mémoire collective à l'épreuve du lignage dans le Djerid tunisien, 1990.

D. Premare and A. L. ,

, Annuaire de I'Afrique, 1978.

J. M. Deguignet, Mémoire d'un paysan, 2000.

. Dellannhol-x, Les nations du Prophète, manuel géographique de politique musulmane, 1993.

A. Demeersman, Tunisie sève nouvelle Où va la Tunisie ? Do-Young-song, Refondation de la cité. Bibliothèques M.s.H : 405 p (E.H.E.S.S. FRANCE), 1957.

, Introduction sur I'historicité et les effets de la migration saisonnière : un village d'extrême sud tunisien, 1990.

, Le fait migratoire d'extrême sud tunisien introduction sur I'histoire et les effets de la migration saisonnière, 1990.

J. Ellatifi, organisation sociale d'une tribu du Sud tunisien les Touazine la veille des protectorat 1850-1881, 1976.

F. Farrugia, , 1995.

M. Fendri, Voyage de Tunis à Tripolol des missionnaires Allemands, Evangelischen Christian et Ferdinand Ewaled Im Iahre 1935, Beit Al Hikma Carthage, p.6, 1935.

F. S. , La Tunisie et ses richesses

, Les murafions socio-spatiales, culturelles et aspects anthropologiques en milieu aride: Cas de la Jeffaru tuniso-tybienne 1837, 1956.

M. Filali, Les problèmes d'intégration posés paf la sédentarisation des populations nomades et tribales, 1966.

M. Flory, La Libye nouvelle rupture et continuité. centre national de la recherche scientifi que Paris, 1975.

. Fontaine-l, Futurité de I'Islam' Maison tunisienne de l'édition, 1972.

A. M. Frerot, Perception de I'espace en Adrar de Mauritanie' Université de Provence UFR des sciences géographiques et de I'aménagement, 1993.

A. M. Frerot, Espaces et sociétés en Mauritanie' Cahier i'URBAMA N"33 Tours, 1998.

N. Gallisot, Frontières et limites. centre, 1991.

E. F. Gautier, , 1923.

T. Payot and . Paris, , p.74

E. F. Gautier, Afrique blanche. Géographie pour tous' Librairie Anthème FaYard Paris, 1939.

S. Gildas, Espace commun des tunisiens du sud' Portier, 1978.

. Guellouz-8, A. Masmoudi, and M. Et-smida, Histoire de la Tunisie' les temps modernes, STD, 439 p' -Guillou B. et c.p La Mauritanie une société ensablée' Peuple du Monde N'270, 1983.

I. Hildebert, Le Maghreb . Edit. universitaire de France l97l, 1971.

L. Baeuf, Les confins de la Tunisie et de la Tripolitaine, Berger Levarault, vol.62, 1909.

L. -jean, S. Antoine, P. 8. Olivier, C. Jamil, and S. , ) : la Tumsie en mutation. Les cahiers de I'orient N' 43 -4ème trimestre, 1996.

R. H. -jean, Les frontaliers de I'espace franco-maghrébin 1991' Annuaire de l'Afrique duNord tome XXX 1991 Société pour mémoire, société pour I'oubli', à 3l l. -Jouili Med H. Sociétés pour mémoxres -sociétés pour oubli' Edit' CERES, p.300147, 1991.

-. Med, Société pouvoir et religion au Maroc à la fin du Moyen âge, 1986.

A. -kassar, Histoire de Ia Tunisie -S'T'D' 506 pages' -Kayser B. (19S6) : Les sociétés rurales de la Méditenanée : Edisud, 1969.

, Les mutations socio-spatiales, culturelles et aspects anthrcpologiques en milieu aride : Cas de la Jeffara tuniso'lybienne, pp.1837-1956

-. André, , 1991.

, PUF. 1991-Univ' De France

-. Med, , 1973.

-. Med, Du sang sur les frontières la revolution de, 1915.

-. Med, (19s3): Maa El Bedoui Fi Hilihim wa Tirhalihim

R. -montagne, La civilisation du désert. Librairie Hachette, 1836.

-. Med and H. , Patrie et résistance. Dar at Gharb Islami Beyrouth -Msabi H. (1993) : La Tunisie du sud-Est

N. -nasar, Système agraires et organisations spatiales en milieu aride cas d'El Ferch et du Dahar sud-est tunisien, Thèse de doc, 1993.

D. -nordman, Le Nomadisme ou le nomadisme d'un mot et d'un concept. Le monde, I'oasis et la ville Urbama, 1989.

D. Nordman, Colloque espaces-frontières et socioculturelles au Maghreb, 1995.

L. Rahmoune, Dynamique des systèmes agraires du sud-est tunisien, 1997.

D. Mémoire, , 1997.

, Résidence Générale de la République Française à Tunis (1931): Congres d'Agronomie du cinquantenaire tome I

G. -rist, La mondialisation des anti-sociétés espaces rêves et lieux communs

-. Caratini, Les enfants des nuages' Edit Seuil, 1992.

-. Caratini, Les rgybat (1610-1934)' Tenitoire et société' Edit' I'Harmattan, pp.434-289, 1989.

R. -sbillate, , 1996.

H. -sciardie and G. Mauger, Ethnographie économique, 1994.

P. -sebag, ( l95l) : la Tunisie : essai de monographie

T. -sfar, Là-bas àzarziset maintenant, 1969.

P. Signoles, L'espace tunisien Capitale et Etat région' Laboratoire Urbamalnstitut de Géographie parc de Grandmont France-Tours, 1985.

, Les mutations socio-spatiales, culturelles et aspects anthrcpologiques en miliea aride : 389 Cas de la Jelfara tunisoJybienne, pp.1837-1956

N. Sraieb, Images d'émigrés à travers trois poésies chantées de Abid Ghbenten, 1984.

N. -sraieb and P. R. Et-baduel, Les prédicateurs profanes au Maghreb (poésie populaire et résistances au Maghreb ). Edisud 1989. Colloque du 3l, 1988.

-. , B. Diahb, and A. , L'emprise du politique sur le culturel en Lybie révolutionnaire, 1985.

A. -temimi, Les affrnités culturelles entre la Tunisie, la Lybie et le centre et I'ouest de I'Afrique à l'époque moderne, 1981.

A. -temimi, Recherche et documents d'histoire maghrébine, la Tunisie, I'Algérie et la Tripolitaine, pp.1816-1871, 1985.

E. -terray and . P. Et-c, L'homme. Awil juin 1989 XXIX année Numéro I l0 -Tlitli B, Thèse pour le doctorat R.S-lettres.culture, idéologies et penseurs tunisiens dans la première partie moitié du XIX siècle, 1970.

J. F. -troin, S. Caratini, A. M. Fréro, M. F. Davie, and J. Bisson, , 1996.

. Espace-du-monde-arabe, Colloque scientifique du 09/1111996 Bulletin de I'Association des Géographes français

. Vinsonneur, Culture et comportement, 1997.

E. Weber, Maghreb arabe et occident français, jalous pour une reconnaissance interculturelle, 1985.

M. -yvan, , 1996.

A. -zaied, , 1992.

-. Ibn and A. A. , Secrétariat d'Etat aux Affaires culturelles et a I'Information, Tunis. . r{iJ sp.jJr.,tg I n J|.lÂ. l+ irt-.jJt drl d.-i! : (1963) dL+âttcJ Cr.t .--i .i,t--Il .luijts +,iUït Or3*ill i.t3St L.ts.1É: -El Kassab A. (1986) : Histoire contemporaine de la Tunisie, Ed. S.T.D. o .C+iSl! +, vol.sgf lsiff, 1963.

*. J. J#ittt-hechmi, B. Abdallah, and T. , Menhel : extrait d'études et approche en psychanalyse et sciences de I'education Im' Gabès' .gri! loltLlt LtJl âSJôl .1*-Éll J L-iill C,c Ôl "is,' cjc! : ç4^t'l'ell JEt'Ll' l -GhourabiT.(|g7g):Gabès (I9791,r'.1$ sil++'3lt -Aboutkacem A.I. (1959): Les immigrés libyens en Tunisie 19ll-19591959-1911 4*-i-Éll $L,lt O-+$l ùr-nt<+ll : Ë'llll r"tî gt.;r.1 JJis$l .Àl rp cl+ eét :+c ej-Ér jj -chouan A L'anthropologie. univ. Alexandrie, Egypte. {,i#InJl .}+-ll ..t' r++irl-,'Tr : (1919) o'i îl.fl ':ro Ù*"s -ré'tll .a+J$S-)l +r.ll ç,f.Hl lis Nos rompafs sont menacés de I'intérieur' Ed'Errissala' Beynrt. .drr-11+ eJl-jl i*3. .\Jilr Lr ôu&o tli-las : (1970) ildsâ' Lr' rlr ;siSrll -El Meruougui B.A. ( lggT): La poésie dans les zones rurales. Ed' soGEM' tr+r$ ..i$l .,/,=Jlél : (1997) ésilt LtuL!-I +e rtill -Plusieurs auteurs (1995) : La presqu'île de Zaruis à travers I'histoire' Ed' de I'Association de la sauvegarde du Patrimoine de la presqu'île de zarzis' f5lJt '+l i -,1ô .ë-lult -Êc L*.j+-* i;j+ ++* : (1995) ir$.t+ll o" iel'l+.r tilii .Uîi+J+ i;pj; arÀ Vers un changement social de I'histoire' .ç-rS, Les mutations socio-spatîales, calturelles et asPects anthropologiques en milieu arîde : Cas de la Jeffara tuniso-lybienne l837-19fr .ur*i15 JtiJl La poésie < El Jihed )), première partie' Mouvement < El Jihed > de la LYbie' eS;s, p.6, 1919.

E. Mehjoubi and A. , Le protectorat français en Tunisie, 1986.

U. Jôil and .. I+, tJtJt iJ-sll crÉi! : (19S6) gdJ+rtlt Cts -Meuougui M. (lg7g): Eddeghbagr.Ed.Librairie El Manar Tunis. .cr-jl Jldl a+S..çAt+è$t : (1979) ê;-*tt "^"' 1861 : I'orage de Gouta (iu;;y 1882 : Ia disette de Zoummit l:.j Lj 1890, Htaya (4JF) L+;in-.9o 1905 : Ia première année de neigecJslJt GIll etÈ 1907 : I'année de la fourgsfs a-bGJillptc l9l8 : la mort des camélidés cJ,)t .-,-+

<. La-première and . R>, Htaya (émigration vers le nord de la régence)

, I'orage de I'argile ùtlliJe la première invasion des sauterelles d3U rt.njt pLo 1936 : la deuxième << moughraba > : Htaya (émigration vers le nord de la régence) qf,irï LJJJ|rrc 1936 : Itannée du < ghebbari >> : vent,r, p.1924

, I+lr) rJ+cr êrÈ I'année du ravitaillement (par bon ou timbre) +-Flleb l'année du vent jaune:r.Jçjr ,'rdeuxième année de neige ç;tïlë^Bll etc 1955 : deuxième année d'invasion des sauterelles çlï, Itannée dtémigration vers les montagnes : 2ètt guerre mondiale {_1 rg, 1999.

J. and U. , -Bll :*',''f*Jl L+(n LiJlr- 4-+ tt

J. , -r-LiJJl- 4-+ '( ''" d+ir^-.ri-r--.;e-;SoJl ïr ç^Jt +c (JiélrJ'Fll et=Jl L * to -i::r'- cJ+$ 4+

, l-Ll!+5 ain: o-l P .L+ tC 'ï d++l ë^-"ll +-c ù+ 3* g.;s-.ll Lajrsiq-ls ++ 'e 3" gl4i.r--lr3rJl O:-r-l': :*' 6.,;SJl L4Ê-uLiJJs {-i JÉ

J. , JÀilÉ^ll La{-lj LiJJrr '{-+ t&

J. !. , R. I. , and J. *. \+, .!+ +-g, r^-l 3;S^n L+j-LiJJs 4-+ te ''" d+É '.--6t-Jl gr; r:-."1;S-ll L4-ei4 LiJJr- U1 :6-l J+$ -PtiJ 'r ù+ rar rJs--ll l'^-ej-sijJtr-{-+ t{

, J+S ;;L' ù+ $-à eJÉÂll 1-a ', -L;1JJs L{jr LiJJs rl

, Jl-l-.JU+ cJ-rt

, ll r3.c çJ 1875 -1292 çy# .i+it cjalÉsp Or+-el i-!f-S 4+tl 6r -Àu''tt > tJHàJr, ÊÀJli lTt .urt_i .rY3l3 4*.,;l.r;Tt3 i-.i.L,{t rl-rlill ,Jal cl" l!t. u n $s 6lu .tl-r sl ô.rrc l'" I J Jb-f,Tt r-r.-16rre .T r;..1r-à4ll +j-c' '',it o.gè ;$i r+i. +-+ çill iJt{ l}33i!J Â-a! eal.rr crït+l U.LLI dill cr.; çlj4 .14e-n Jl Èii .;,"h-' oiLS g! i ;-lù.-.J.ri ry ô,.à-Lll ..,-134 ç.rj-;,'.à-3 p-iilf I aj ç3ll .,l-c Yf lSTl r-r.1r& ir+-T-l:JLJ'Til rXlLr^l -,;'i+ll 6,..:-J CrTtrl i',r-i J+ill i,*ie"rJ Jt+-^itl t-''.; qLS-L JÉ i$Âll Jlitg, rlls rÂj=ltt 1 tl31 Jb.L$ ç1 .rl.,li l1 L"lJ o)[ i-*-.À ô]3tsJ 8)-àÂJ

J. , 1 il;r .l+l ilJi'tJt éI+ flllJ )+l-l Jl l$s il i*'-t rl.r"" aic r3,1*.,q ûi-ill JtJl , " r; çill3Tt-r; gl.-;.lr-e Js-a+ d-li+ çillJyt'+'l c-g.vl"e {.r.J frlll ' ', i ,,-. É.ti-{ll Jt-'-^il e-hi+ dillJ c,Jhl6J',i-e os*r-i+ Oli+ll dli+ ç3llJ c.rTt-.-l ôJ,i'-e ç.rJ3 Ll. r J, l+ çi'll3 galL-r..,; !-iÇ r ? t< 6J"à-rll '-.J.c. -fu*-çiJl3 ett-r-,; iiff3 off-, l*L ,:ls, ÈrÂll é*.., çL]ll crTt+l SJI;'-I #lÂJ t C t< {1111 ciJ*

, ryir-e3 i-r-Â e-l+J| Or.+ ç!ll3 lt-r..,; cÉ-JHi'-ca i

L. Jqjt and *. , 1-'ryi.e3 A-...oj i+.ro.ll c!.j*l drY!-r

J. , *. *. Jr, and L. J+ji, 11*.3 d1.li3 .r+-rll3 -;1iil3 ii13 i-11+-i,lJ li! ga.;.:'ca i-.'.j' 6*llt UJtt4 e-*. ,*"i+ o.pô 3l '.Lps J'àSr çiI3Jr-; a;-l-: Cr-r-lt ,jLil.Jr-.-ri-itr
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/in2p3-00021865

I. , J. *. Jr-o, . J. Pè-orf-cr-ryli, and . À+-o, ;+ê -e 3l iitilt lt J,.. +J J ét--ll dtr uôtr ,.. I , ora; 3l t't-rJl CL . u.â ÂeL+ll .,l, 6fsJ p;rS.-Jl3 .r.cr-r Gt=ll rf r-5c 6t-rJl tÉ-ll3 .r'as' od ra5-a o"'.x.e ê;ri'tt t;S-ll f#Sl fU+ p;É-Jls gl..;; cP U.ur-r plS^JlJ rl:c u+ r^i-ô U (# p.,f-'lll +li ÛÉ s& af .t -cJ1 dlt\-p;fuJlt db-e U LP u{ t4!{ p..;É-Jl3 fc*,.-rlt uJc p-f-'lll s'L,l'isJ ç;lu-rj tjn*u 6lrJl p..;É-Jlj J.-c .-11 elt 4 oi J".c p=;É-'Jl3 1l-aTl L.,.l3-l,.ll e*Él+ p5'lls ôi tq-à + uJe eJS.cJIJ sl-e U{ ù-r r

*. Uf, *. Drj-cl, *. Fts--fft-Ç#l, *. , and U. J. , plS-JlS r-r-jr-r r.c-r U{ .r.â.-. p-f^Jl3 4+JJl l-*bJ Jli.^Sr .;Si f4 ljÊi:l3lJ.àJ ê+^+ll ç.,rlu!l .;"-c ruÉaJlS Jjl4j-r iri J.,'Je pi-Jl.l o.;+è3 ijlJrrâll g,. ç,a..,fa.ii ol ;r,.a--tl iJisl

J. , e ul s-,1-, .4J-l-..r.3 d+ Àl LiLl c.bt't ^tl

, Le texte du pacte d'El Foudhoul (des vertueux) 1253 h = 1837

. Hilf, Maztoura (de Bengardene) et El Hararza (de Metameur) de Medenine, et El Houawa, El Jouamaâ et El iebah

, Ils sont mis d'accord tous les < miaâds > des Hamzates : les premiers sont les Touazine et ouled Ounallah, Maztoura,ElHararza, El Houawa, Ejouamaâ, Ejebaah sur "la demande de tout ce qui est vertueux et correcte et éviter tout acte incorrecte t3ifil i:^lt gc ç,er.ll3 -i3-r-ll+ -r.)l Jl-l4l-1ï

. Selon-ce-qui-a-dit-le-coran, au bien à la générosité et bien servir les parents, vous déconseille à I'obscénité et à I'incrédible c'est une exhortation po* on" prise de conscience. Ecrit par I'honorable cheikh Mohamed ben Mohamed ben Abdallah Ettouzni, et I'honorable Hcine ben Amor ben Messoud El Ounalli et I'honorable Moussa ben Mabrouk et M'barek ben Ali Ben Mabrouk, les deux Hrarza, et I'honorable Fraj ben Mabrouk El Meftahi El Hanazi, et I'honorable Mosbah ben Dhaou Houwiwi El Boughdiri, et I'honorable Mohamed ben Boubaker El Jemel, El I'honorable

, dans leurs affaires courantes, et coutumières et I'ensemble de leurs intérêts à l'égard de tout agresseur des tribus citées et fait un acte incorrect ou un péché il sera jugé par les cités ci-dessus, après avoir eu I'accord des cheikhs < chartia, >> comme suit : -Le voleur des camélidés, s'il est tué par le propriétaire son sang n'est pas payé par le tueur ou meurtrier. J\ À 4r.r J$-+ d1-! l5l JlJl ôJL* -Egalement le voleur de la ghorfa (pièce, cellule d'un ksar) s'il est tué par le propriétaire du ghorfa ou le gardien du ksar son sang n'est pas payé par le tueur ou meurtrier. -Egalement le voleur de la tente ou le Kib (hute) s'il est tué son sang n, Les cités ci-dessus personnelles et publiques, ils étaient tous d'accord responsable sur tout ce qui les concernant

. -egalement-ce-qui-vole, le werghemmi (membre des tribus de werghemma) s'il est tué par la victime son sang n'est pas payé par le meurhier. -Egalement si le voleur est tué dans la cour de la bergerie son sang n

J. Jtl and ?. , Jl ?l I (pl837 -tr253)

, Tto.l.a ir t+lelfJ O#s^l (-rdl tD ur iiJt.,l'JlJ (ôhJÂiJ.) cl. 6tr!i-s Àt Os-rT_rls rrJt"r.Lll . âr ^ , 'a-i lbj (,rLJ s&-é-.) {-ç# 1837-1253 e

, +-113 6jJlJrllJ i*u-i-,1 Àuso ry3î3 4!rji-.rt rel:l Étji^-rJ rr

J. O. R{jjj-djj4ii-_j{f and . Cr-jr, Lâ cy seu e-+.J| d+Tl eJs-llJlc rôj.l|;rs ilu-ryt l-r.r+.lt gi1.r-lc cx ul.lt+s élJllÂll cl+ c+s-cl+yl f..J,s-j3 ,c#.rll .t r-. p;É^Jls ,çlqÉ3;Jl çJi:$rll J.à iri Ct+.^. fls.ll3 ,çj.;l-rrJf q.rl1 t. ll dlJJÉÂll iJ+ AJI Cq'E-u+ J:.-e fi.Jl .çS.r.gsJl cfCJ'elll cl,j-y rf dl*,O+ 4-+..1p;É*Jl3 .d;+Jl .É+*,cr CJ-.S.J.,riiJiJ gt+-,a-.t rout 1 ll tl.li++ pJLr p...lÉ.rJlr ,otj I tl il1 dt*, r.rt Jl3 .ç31r4-Jt fÀ..'-*-l # È.S-+eJ ÈC l3-1g-jJ rr_ulill .,& tllijl ptrJt3 gpr e ! o)t-el g+,sùr .'";^ l -.g tJr+r ilJJJSi^Jl cÊl*ll ().l d r.'ir i,-dt s& È+slr I 61^.J tÉ+"lfg llb-Jt - ;-.-Ur-1 6it '" r N..'+r ô+-iÂiill o>t-l +rlsU.l ql_e lJ.t -t t_rJsÂ., Ll.lLJl ç-,r aX'! l3t i-.àJÀJt éJt* dLtS: .1-o 4-nrâ jll r-r.,141i! tl! d+Jt ciJl*,cr& dlrjs Étr lil .,J( tlJ (Jl.ill ,i,lù ,',; itl .!r* çiJt cLlrSl ,;,ut 4-.u J.aill g*_lLr, çl tç*.,lf_.31 ,Ll.rSt r.;.t-è 4rrô 4x! 13! *+.1,*: tlijt .,..t , rt ti! .rl.lils t..tJ-À 4-rr-i,lLJi fuJ,* sl-e 1jJlCl- o-l g-,[*J crt-lil dllrst e;J-À 4-c!i ï+l*4ll +li1l;t.-) c;.1+5il1 eil*iJl .1.:-Cui-il+ o.>l-ê 61..;-c! d-.-l +_r-l f ii+tt-s, r_;l-À 4-r.t_i Élis.rll JJ-â,lê#.- Ér.s pr.4; çUt Alill Ot+l Âit-jl ;_ltiS ol; .i ô.,tr-i-gu i-:.-i È{+le O r. I rll Lr&' lJÂill ,lLlSl 6jÉ-. ii-J 6tr I l-:* ùCJ_Ér-ll ej, tiS) (LiJ..F^ll) + -r.l+ Àt O!u sJtÉ ilJil Jsj4lt i1all t'l. Ê+!Llt cl& lJLijl ps ôst-i.;,r ij--Ltl éLlils 6r,i ô*Trc qt-C++ rl+J Lr.-,)..:+ çr.-èJ!t n+s, pp.3-4

, d+le lJ.ar+ ç.rJt3 6t-r-.i i.,ic N+l-.hl,*j dJrilt ,rJLl+À l' î I Li+-il 4*{i+ ç.tJt ,l+i-lt (.) s& lJii4 cLlisl 6r-1l.J.Jl ô_rrl < t' 4-j;1;J aJ-b.,F.l'll ,& , c , çuts or, p.1

#. Jls-disl-ej-r.-s-Ê+jj, r-i ç:pa-uill3 û+j4{,jr.g-r-is Â-f[j n$'Ai*,lLr q!.i131 ê-lu-+ l-ot-: r++ ÂlJ,r*llJ iJ. d+J t4 4.att é+ 4l'-9 gls.fi-r çJJLj^ll CL

, Ottomane ben Bouajila Ech-hidi et dix adjoints qui sont les suivants, Messieurs ci-dessus cités ont élu comme cheikh

. Ainsi-que-les-cinquante-hamidias-cités-ci-après-ali-ben-ahmed, . Naceur-ben-saâd, . .. Ahmed-ben-m-'barek, . Said-ben-aoun, A. Kalifa-ben-ahmed et al., Karroim, ouled Debbab Mansour et salem, Naceur ben said

O. El-ardhaoui-mohamed-ennabi, E. Ardhaoui-ben-karim, E. Montaha-ben-zemzem, . .. Salem-bellafi-et-abd, B. Moustapha et al.,

L. Ajarda-abdallah-cheikh-abdallah-elwanissi, . Ammar-ben-ali-er-les-cents-cavaliers...., and . .. Représentant-ies, Ies autres sont des Daghaghas, des Magablas, des Krachouas et leurs dependants qui sont

B. El-aboug, . Ahmed-ben-jedianes, . Abdallah-ben-said, A. Satem-et-yahya-ben-mabrouk, K. Dalloul-belgacem-dhoukar et al., Mohamed ben Attia ii-i1lr9-Jlrl* =r o 1p1889s -1884 -113051 1300 ixl t^l Èj*: J ff*, r-r-r-,a3 all cr.IeJ .r-te-" tjsl* rJo Àl '/-âJ À .u--ft OL!Jg(çr+.sll) +^sll s,c.rY3i3çL+U6,:{ ,ï.r)313 fJ-, rl3l û+:+:.;t.r3Jl '""rr! .rlr eL;r'; i---r.t,i Êll-r,Tl i\trJjJ, Abd el Jelil ben Ahmed, Ibrahim et el Hamroun et Ahmed ben Aoun

&. J. Js-'j4ll, .s f,i*ll b-r* rl"g a-lr-31 6.r.n-+ 4j-ûLs l-o +: Ê4+,r .}-F i-dlJ i+ll+ + l1*.i, **is irUi y ,i; rt ,J-qy 4+l l-1-;J*t-e ii" 3 ',;r-è 4j+'EJJ 4-ll-i 'r!l

J. and J. Jr-,......., i-:l-.itj +-i-e sÈ3-J ?* çulr.ir-Éi, ti i+-LJlll ,.. i ., Ll tll4-; l-ir-. e+jl ÂJ. >,:..t1 dqJ Liu rrj 4+l-eJ i+-LJ,i'll ê# 1 rl': I ç 3Jl3 js o,*è ê-Jt {-"i+ l++jÂll / rle '''rti i

Ï. .. and -. , .j*.l 1+LeJ CÉ+jll'rjJl 4+le Éiijt' i rt r&-l Fi-elt-# e+-qr o*l-te+tt*J r,.u.{lL-y.l o.u!+ll ,J. ,LJi e.^F g**tt ç 16 r tl dt*,-tl1t**'itls+c 11 fl*tt prl fgii:fs 4À. é'r,.,-,àL-r r-rl3 iJs d:r4ll r-lpàl ÈÀlr-e J3d+ JÉl, p.3

, ;ti-s ir o'lli-r ê+a'l ++ eS

, *lll 'Èt-'sJ O+i!13- .'i!É c.r ùJl.r., ! r? .rl a ir3lu.-Jl3 ilJ"L"*i e]r '-' O-i lUç:^.ylj ,'$*ll ile .,.tjllJ or gt j-e &-tll .llli sl-e lJjJ-j,J LtriÀl3 tÉ e#t Cx fu;{+ ys c#{ Ê{-'s5

. .. , Jl ii-j-e ù+ û.ls.l 4.,t"-r-Jt Àttp Cr JJ'4i-tJ sËliJt d"+J P U ùJtJ ;t-lr;lf 6*'af 4l

, JL * s;,rrj-,*ri -*f,{rr#;,:i:j: .Ëï'ff

.. , 1!-l ga .to--13 JLl.r i1,r .Xa-j3 ln-rl r.r+.p-j-oi J.4jill il+,rJeJ ,.li4rJo., l3r-^rr (',ltJ )'aiJ J-rà Cp -,f i'a'j3 'tj:ir oi ûJiJ ù|LJ4J r--câ-. 4 g

L. , J. , R. Ùjj-c}, and L. J. Fu-g, 13 .r^.-.T gg +r-^ru ù-s' iJ{ Lôr-T3 6..ÀFe u{ .'-'a-!J çtsJ+ll 'llsys e+h ùL'J "ù; ,:rf, pÉ..... d+Llll.r,ç iJi #L* u.lLi..;ilt 6.,11r-e rr sis r's-c c* e*"liJ+s r.o-.ri +. Ë, ;rr.; À.t  Cti L---iJ f.*"li+ ù sJi., r5*. u+ J"â-jJ gJt

. Fj-l-r and . U. Ol-f, *J Ut l+r-'r'J 'nrrr tl g4 ii-l-i, 3 ù4{ Ûi r', p.13

, .i cJÉ .r.r. gt3;rl il

Ç. .. Qtrt{jl-Àttps, c-rn3 )a-e, U I'i+UJ oJ-c gl va rPJ 4fU ft*,r ei-i ol s.S.ûj-lJt3 ;ô . gb., &rJr iJ{ CJo., Àttp CX .,trÂ-c tr-!' iX *f-! 6.j-n-e i,i Êllr, qJ+.c CJi Ul,ll+.r ç;t.r,Jt o+ -Âi.Li3 J'ra-j ûÉ J.s, J cÉ

U. Lt-g,-*-!-i and +. , Â-3r-.-1 grl gL.-3.-e3 r.-ri cJ Jl Àt.rp ê+,l,.lt Àt.rp 6.r.1gr-llj J-à i,{ g!...a-{ ir.r . ,U J+a CJ+ sbS Àl11c ËrllÉS it4ti-3 6.;èLir i+-!t+lls ,ylLi iiL-ll 4-r-1tj3 o!c, dl*s +flrl u4 Àtrps iJt+Ll,'i='-ll u-JJ .r-r--;3r.;J éFJl .r.r U é.;}Jt ÊÂ J Ér-rtit{ gç s.ru3 fuSt i!Li3 rj3:.i dt-t,f ,lLlt5 ËtiJ+ f*, J..cJ L!t, vol.1, issue.1

J. Rrl-r,-r-i1-'r-jij-ii+tj, J. Ûj-tâ-l.-s-s, . .. }ai-rf-É+t, !. .. Llj-'lll, *. Êjt et al., Jr,aj-l çy fÉl+S iÀri ë L.-.13,.1f.X-rll3 f;ilflS u-^l gr.J+l+llqre3 rl-r O,J Jt*.1rla-ri, J i1f gçJtJ olljg èJ-Lll Êg-r$ oj oX-l I.pl3 Ul ô+-i+iJls3Jl l-c,t

*. Rt-oll-4rjt-l-':-cr-i+j and *. Jjsâ-ii-3u, Il li+3+lt oi-l a 1305s 1300 i,Ji L t++jj Ci.r rrr+.llL|j-s Êt.ctÀtr 4c . ., l t: \ t' \ 'at tC: P lr

#. ,

}. , , p.47

M. El-harart-',,

, Louange à Dieux que notre prophète Mohamed soit loué

, les Hararzas s'engagent à rétablir le bien et bannir le mal et pour cela ils ont établi le règlement suivant : -Le meurtre d'une femme est condamné du dédommagement (les parents de la victime) de la somme de seize cents rials et d'une amende de soixante têtes d'ovins (trente chèvres et trente moutons). -Le coup de fusil qui blesse est condamné d'une amende de soixante têtes d'ovins avec I'obligation de soigner la victime comme il se doit

, une amende de cinq têtes d'ovins. -Le coup d'une épée est pénalisé d'une amende de dix têtes d'ovins. -L'évasion d'une femme mariée de son domicile est pénalisé d'une amende de soixante ovins (trente tête de chèvres et trente têtes de moutons)' -L'intrusion dans un domicile signalé par la femme de foyer elle même (la mariée A+:-rlt) est pénalisé d'une amende de vingt cinq têtes d'ovins. -Pour le vol dont la preuve est établie par deux témoins le voleur doit rendre les objets volés et doit payer une amende de cent rials et sept rials aux cheikhs de la < chartia >

, Ainsi nous a énoncé ce règlement le cheikh cité au début de cette écrit et nous a pris pour témoins Rédigé à la date des premiers jours du moi Muharrem Alharam de l'année 1291 (de I'Hégire) pae I'humble devant, pp.311-87

C. Rr, !. U+-*, and J. Àt, 1ùu-ft t4-;i r.ri-c .:Uy i:f-.- 61119 6lte .L çil.;s-tt ui,*lt ,--. iJ+ ùs-. êJ.ill d,aTl fJs-ll r3-ii re ill) 6j.j.;rJl '+àL s.I.g t, 9É 4+&' 4J J+-l,Tll 4j.Ê' dilill

J. I. , t-tjli*tt ,-1, s.lt é-il:t ù1 I -'(jll gt (j4illJ dty-nll+ ÉÂJti (.rÉUl .r.tt+ll Lljs rirt-à r-i,a.iJl3 iet-. d.,4jll il-.i,60 (i_lt.;-J; 6;tt1!lj dt+.1 1600 (dt+,1) e-',t- tit3 (u+il) i+illl tÉ

L. J. Llàt-ij-b, rdfJ ui-ri3 Pt-. d.â.j ôt;J 10 UL^É t.rr &..* d,4j ôL-i 60 6.ltil ii,as-+Xi ôi;ri uÉj,+ u g.i:,o$ 10' i;'" ll L.l;s ot ;'ï' 5 |'tll lf.X+.1 .t.,tr*, l3l 6t r-ll3 ôt-.i 2S 4+$.ll 4+le ÉJ+Â tlt f.;.Jt ùÂlS rgli ui'a.j3 j-el--r dt,.l $lp ti'*-,J 1JUU tOO 6.1ti < tl 4+ltJ dÂj t-{ ç! i*r-r ut*, (cJuLJ) \r3 '" i$ a'+c e+

D. Metz, U. Sciences, and . Et, ARTS Perspectives i nterculturel les Ecrits, médias, espaces, sociétés lle du

. Présenté-par,

A. Abdelkebir-décerné-Ùm-'etz-professeur-encadreur,

, Tu prends pour ennemis les arabes paysans et citadins

, Ce comportement te cause des ennuis, tu ne peux le cacher, tu es en train d'enjamber du fer chauffé à blanc et la chaletn monte avec toi et te brûle El Houch répond

S. Ahmed, ta petite parole est pourrie Puisque vous connaissez Youssef Legro et Rangina DeBanjusqu'à la limite de Catha Bouajila Personne n'a accepté mes explications et ma plainte

, Je suis parti de Zouata contraint

J. Qu-'espères-tu-voir-chez-un-Étranger-porteur-de-képi, aime bien être libre et avoir des chameaux chargés de vivres et j'aime avoir beaucoup d'ovins donneurs de lait Vous êtes célèbres pour vos méfaits J'ai suivi votre comportement, je I'ai trouvé sans objectif

, On est bien parti de chez vous sans entendre un au revoir

, Aucun de vous ne m'a pas accompagné pour le dernier salut Sauf la pauvre Mabrouka qui m'a suivi en pleurant me disant que ma mère sainte Dzéia vous accompagne

, Votre exécration est approuvée, persorure ne me prend pour ami

, Maudite soit la compagnie sans amitié et sans sincérité

, Tous les jours, je pense à celle qui a dit que mon cher est mort

, Aucune des deux tribus n'est venue voir Mansour El Houch mourir Ni Ouderni, ni Khzour

, Sauf Dieu, son serviteur sans lui, il est malheureux, exilé, avec ses étrangers' Mansour El Houch, pp.1881-1890