D'une nature l'autre. De la promenade en forêt aux lignes d'erre de l'urgence climatique - HAL UNIV-PARIS8 - open access Access content directly
Conference Papers Year : 2024

D'une nature l'autre. De la promenade en forêt aux lignes d'erre de l'urgence climatique

Abstract

The text takes as its guiding thread a love of the forest and trees, the capacity of which is shown by numerous examples to be dormant in everyone and to awaken in any "universal proletarian" (G. Sand) a desire to be one with it, to which a long history bears constant witness, which, through impeded forms of this love, has intersected with a history of conflict over freedoms, rights and powers over the entire natural domain of human activities. Two topical examples - that of environmental activists mobilised to protect trees from the construction of a new motorway (A 69), and that of artistic activism targeting museum representations of nature that have become powerless to show the devastation wrought by the relentless exploitation of resources - point to the need for a new political approach to the compromises invented in the nineteenth century between foresters, landscape painters and nascent tourism when protected natural areas were created (Fontainebleau Forest, 1853), and to urgently question the repressive excesses of a state power such as the current French government, which is sinking day by day into the senseless criminalisation of all democratic practices.
Le texte prend pour fil directeur un amour de la forêt et des arbres dont de nombreux exemples montrent la capacité à sommeiller en tous et à éveiller en n’importe quel « prolétaire universel » (G. Sand) un désir de faire corps avec, dont n’a cessé de témoigner une histoire longue, laquelle, à travers des formes contrariées de cet amour, a recoupé une histoire conflictuelle des libertés, droits et pouvoirs sur tout le domaine naturel des activités humaines. Deux exemples tirés de l’actualité, celui de militants écologiques mobilisés pour protéger des arbres contre la construction d’une nouvelle voie autoroutière (A 69), et celui d’un activisme artistique prenant pour cibles des représentations muséales de la nature devenues impuissantes à montrer les ravages produits par l’exploitation forcenée des ressources, mènent vers la nécessité d’un réexamen des compromis inventés au XIXe siècle entre forestiers, peintres paysagistes et tourisme naissant lors de la création de zones naturelles protégées (forêt de fontainebleau, 1853), et d’une urgente interrogation politique sur les dérives répressives d’un pouvoir d’État tel que le pouvoir français actuel s’enfonçant jour après jour dans une criminalisation insensée de toutes les pratiques démocratiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
S. Douailler_D'une nature l'autre..pdf (4.33 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-04559725 , version 1 (25-04-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-04559725 , version 1

Cite

Stéphane Douailler. D'une nature l'autre. De la promenade en forêt aux lignes d'erre de l'urgence climatique. Esthétique et écologie : Arts, Design et enjeux du développement durable, Association tunisienne d'esthétique et de poïétique, Apr 2024, Gabès-Sfax, Tunisie. ⟨hal-04559725⟩
23 View
8 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More