Développement et validation d'un nouveau modèle de propagation de feux de végétation par réseaux de « petits mondes »

Résumé : Chaque année des millions d'hectares de végétation sont détruits par les feux dits « naturels ». Ces incendies ont un impact environnemental, économique et humain important qui nécessite de prévoir leur comportement dans le temps et dans l'espace via un propagateur de feux. De nombreux modèles ont été établis depuis les années 1940 pour tenter de reproduire la dynamique réelle de la propagation d'un feu de végétation. Différentes familles de modèles coexistent : • les modèles physiques sont basés sur des équations bilans. Ils ne permettent pas actuellement une utilisation directe lors d'un sinistre à cause du temps de calcul trop important ; • les modèles empiriques utilisent des données expérimentales de feux de végétation connus pour prédire la dynamique d'un incendie réel ; • les semi-physiques associent à la fois des données expérimentales et des modèles issus de la physique. Cependant, ces modèles sont incapables de reproduire le comportement de certains phénomènes d'incendie comme le processus de digitation par exemple ; • les modèles stochastiques basés sur le développement d'automates cellulaires ou de réseaux de petits mondes tentent de définir des lois de probabilité de transition d'un site (une parcelle) en feu à un autre. L'objet de nos travaux est de proposer un nouveau modèle de propagation des feux dits « naturels » basé sur un réseau de petits mondes. L'originalité de ces travaux réside dans l'association d'un modèle stochastique simple et d'un modèle de rayonnement quasi-analytique, ce qui permet de réduire considérablement le temps de simulation. Les résultats produits par ce nouveau modèle, comparés à ceux de feux réels, présentent de très bons accords. La contribution finale présentera le nouveau modèle de propagation mis en place. La communication détaillera ensuite la partie associée à la calibration et à la validation du propagateur à partir d'expériences de feux de végétation réalisées à l'échelle du laboratoire au sein de la plateforme PROMETHEI du LEMTA. Enfin, en guise d'applications, ce papier étudiera l'influence de la largeur du lit de combustible sur la dynamique de la propagation d'un incendie ce qui justifiera le rôle important du phénomène de digitation sur des feux réels.
Type de document :
Communication dans un congrès
Société Française Thermique. Congrès Français de Thermique SFT 2015, Apr 2015, La Rochelle, France. en libre accès sur le site de la Société Française Thermique http://www.sft.asso.fr, 2015
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [13 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01449385
Contributeur : Lemta Ul <>
Soumis le : lundi 30 janvier 2017 - 14:01:20
Dernière modification le : jeudi 26 avril 2018 - 21:10:03

Fichier

41702-fichier4.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-01449385, version 1

Collections

Citation

Alexis Marchand, Nicolas Trevisan, Anthony Collin, Pascal Boulet. Développement et validation d'un nouveau modèle de propagation de feux de végétation par réseaux de « petits mondes ». Société Française Thermique. Congrès Français de Thermique SFT 2015, Apr 2015, La Rochelle, France. en libre accès sur le site de la Société Française Thermique http://www.sft.asso.fr, 2015. 〈hal-01449385〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

48

Téléchargements de fichiers

48