Réflexions pour une élaboration d'une charte éthique des relations interdiscursives : le cas de la messagerie universitaire

Résumé : Lorsqu’elles traitent du courriel électronique, les sociologues Blanc et Peyrard (2013 : 64) évoquent la distanciation spatio-temporelle (Giddens : 1994). Elles montrent en quoi il « participe de cette dissociation en créant de nouvelles articulations entre présence et absence dans le temps et dans l’espace et de nouvelles connexions entre le proche et le lointain, le local et le global. » (2013 : 64). Quinze années après le début de leurs premiers travaux, elles soulignent combien l’évolution de l’utilisation de cet outil a « contribué à une forme de l’intensification du travail » (2013 : 83) et provoqué « une mise au travail fortement marquée par une assignation au poste de travail essentiellement circonscrit au face à face avec l’ordinateur. Se déplacer, aller vers un collègue est moins que jamais intégré à l’exercice de travail. » (2013 : 82). Elles posent alors la question : « Que produit la désincarnation des échanges sur le collectif ? ». Reprenant ce questionnement, nous l’avons étudié à travers différents corpus dans le cadre d’échanges entre collègues en milieu institutionnel universitaire, en particulier dans des situations de désaccords, sachant que chaque environnement institutionnel (milieu éducatif, milieu médical, milieu social) développe des configurations discursives propres (Claudel, 2013 : 85). A la suite de Goody (1979, 2007), cela nous a amené à questionner le lien entre écriture (ici, électronique), pouvoir et émancipation. Nous travaillons sur la forme écrite électronique de la langue et sur ses liens avec la montée en tension dans un milieu circonscrit. Nous nous intéressons aux interactions écrites numériques entre des personnes appartenant à une même institution (université), à travers les écrans et dans un contexte de tension. Nos travaux portant sur des échanges électroniques en milieu institutionnel nous ont permis de montrer que contrairement à sa forme orale (inscrite corporellement), l’échange électronique (courriel) est distant, désincarné et finalement déshumanisé (Fracchiolla et Romain, 2012, 2013ab). Nous avons ainsi pu établir que les échanges électroniques sont propices à exacerber les malentendus et tensions entre des individus ayant un passé interactionnel compliqué, cela, d'autant plus lorsqu'ils ont lieu sur un fond de mésentente, qui favorise l’implicite et le malentendu. Par ailleurs, et dans le prolongement des résultats d’Orlikowski (1996), les échanges de mails institutionnels en cc sont propices à la confusion des espaces et au renforcement des conflits statutaires par l’accent spécifique qui est mis sur l’objet du conflit. De même, nous avons pu observer que les procédés de politesse linguistique s’atténuent tout au long des tours d’écriture alors même que des études récentes montrent combien la politesse serait une « clé du lien social » (Guéguen 2008), mais aussi de l’humeur et des performances au travail (Park 2008). Nous avons pu montrer comment la question du franchissement territorial met en action le système de défense à une agression potentielle par rapport au non respect d'une séparation des espaces public/privé et temps (Fracchiolla 2013). Ainsi nos études nous ont-elles conduites à poser que le courriel, comme média écrit électronique, contribue à détériorer les relations interpersonnelles. A l’occasion de ce colloque, et suite aux analyses de corpus que nous avons déjà produites, nous souhaitons à la fois synthétiser et prolonger nos analyses, en proposant une réflexion en même temps qu’un début de charte pour des communications écrites numériques éthiques. Il s’agit ainsi de proposer les premières étapes d’une modélisation de notre objet de recherche : proposition d’une codification (des postures, des positionnements, des actes de langage, du type de montée en tension, etc.) à produire ou à ne pas produire dans le cadre de ce type d’échanges. Nous avons déjà pu constater que l’intégration quantitative de la multimodalité de la communication favorise la réussite de l’interaction, nous expliquerons pourquoi. Nous étudierons ici les pratiques interactionnelles par écrans interposés et les outils de la montée en tension en évaluant leurs effets positifs et négatifs afin d’établir des « règles » constitutives d’une charte de communication écrite et d’usage du mail en milieu professionnel. Notre objectif déclaré étant de chercher à améliorer la qualité des communications et relations électroniques entre les personnes, avec l’idée que nous sommes davantage des êtres humains sociaux que des êtres humains numériques.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Actes du colloque des interactions multimodales par écran, p. 123-133, 2014
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01492084
Contributeur : Beatrice Fracchiolla <>
Soumis le : vendredi 17 mars 2017 - 21:43:47
Dernière modification le : mardi 22 mai 2018 - 20:40:09
Document(s) archivé(s) le : dimanche 18 juin 2017 - 13:53:01

Fichier

Impec2014_Fracchiolla_Romain.p...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01492084, version 1

Citation

Béatrice Fracchiolla, Christina Schultz-Romain. Réflexions pour une élaboration d'une charte éthique des relations interdiscursives : le cas de la messagerie universitaire. Actes du colloque des interactions multimodales par écran, p. 123-133, 2014. 〈hal-01492084〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

112

Téléchargements de fichiers

792