Étude dimensionnelle de la structuration de l'environnement familial

Résumé : Décrire l’éducation familiale par des dimensions, plutôt que par des types, présente plusieurs avantages tant théoriques que psychométriques. On étudie ici la possibilité de substituer les dimensions « régularité » et « flexibilité » aux trois types de structuration de l’environnement familial (SEF), décrits par Lautrey (1980). La forme typologique et la forme dimensionnelle du questionnaire de SEF ont été données en ordre contrebalancé à 260 familles d’enfants de 8 ans. La validité structurale (modèle LISREL) convergente et prédictive de la forme dimensionnelle est étudiée. Cette forme apparaît nettement plus fidèle que la forme typologique. De plus, elle permet d’étudier, d’une manière plus analytique, les relations entre l’éducation familiale et des variables comme le milieu socioculturel ou les performances scolaires. Des voies d’optimisation du questionnaire dimensionnel sont présentées en conclusion.
Type de document :
Article dans une revue
Bulletin de psychologie, Groupe d etude de psychologie, 2014, pp.159 - 170. 〈10.3917/bupsy.530.0159〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01585369
Contributeur : Interpsy Ul <>
Soumis le : lundi 11 septembre 2017 - 15:23:15
Dernière modification le : mardi 28 novembre 2017 - 11:16:09

Identifiants

Collections

Citation

Youssef Tazouti, André Flieller, Cédric Sanlis. Étude dimensionnelle de la structuration de l'environnement familial. Bulletin de psychologie, Groupe d etude de psychologie, 2014, pp.159 - 170. 〈10.3917/bupsy.530.0159〉. 〈hal-01585369〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

42