Maladie d’Alzheimer et conduite automobile Quel éclairage apportent les guides destinés aux proches ?

Résumé : Est-il raisonnable de laisser une personne atteinte de maladie d’Alzheimer conduire sa voiture ? Les guides destinés aux aidants informels répondent à cette question par la négative et évoquent différents moyens pour amener le malade à cesser de conduire. En France, l’entière responsabilité de cette décision appartient aux proches du malade confrontés à un dilemme éthique puisqu’ils doivent choisir entre la sécurité et l’autonomie du malade.
Type de document :
Article dans une revue
Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement, John Libbey Eurotext, 2015, 13 (2), pp.179-186. 〈10.1684/pnv.2015.0556〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01586680
Contributeur : Interpsy Ul <>
Soumis le : mercredi 13 septembre 2017 - 10:15:35
Dernière modification le : mardi 28 novembre 2017 - 11:16:10

Identifiants

Collections

Citation

Marie-Claude Mietkiewicz, Madeleine Ostrowski. Maladie d’Alzheimer et conduite automobile Quel éclairage apportent les guides destinés aux proches ? . Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement, John Libbey Eurotext, 2015, 13 (2), pp.179-186. 〈10.1684/pnv.2015.0556〉. 〈hal-01586680〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

32