Des images pour faire surgir des mots : puissance sociologique de la photographie

Abstract : Élaborée pour résoudre de façon pratique des difficultés d’accès à une population, la technique d’enquête qui fait l’objet de cet article repose sur l’usage de photographies. Si l’épure de la technique se laisse assez bien résumer comme le passage d’un entretien libre à un entretien centré, via une étape qui utilise des mots qualificateurs, les résultats de l’enquête invitent à être attentif à plusieurs dimensions qui dépassent les technicités usuelles d’analyse de l’image et à les problématiser en termes de « prises » (ici, selon une sociologie pragmatique). Indicielles ou iconiques, les prises révèlent en fait un double ancrage dans la réalité photographiée, renforcé ou non par des mises en récit. De même, la capacité de thématiser et de valoriser signe une expertise capable de dire des situations qui se tiennent. Enfin, l’implication des enquêtés dans la réalisation de supports de communication à partir des photos va bien au-delà d’une contrainte d’engagement réussie et interroge la dissymétrie enquêteur/enquêté.
Type de document :
Article dans une revue
Année Sociologique, Presses Universitaires de France, 2015, 65 (1), pp.191 - 224. 〈10.3917/anso.151.0191〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01626752
Contributeur : 2l2s Ul <>
Soumis le : mardi 31 octobre 2017 - 11:40:13
Dernière modification le : mercredi 1 novembre 2017 - 01:12:21

Identifiants

Collections

Citation

Jean-Yves Trépos. Des images pour faire surgir des mots : puissance sociologique de la photographie. Année Sociologique, Presses Universitaires de France, 2015, 65 (1), pp.191 - 224. 〈10.3917/anso.151.0191〉. 〈hal-01626752〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

44