Les services à la personne : exemple de l’ambiguïté de la notion de service

Résumé : La seconde moitié du XXème siècle se caractérise par la transformation des activités de la sphère domestique, demeurée jusque-là surtout une activité féminine au sein des familles et hors de la sphère marchande. Jean Gadrey (2003) rappelle avec force et précision que la situation actuelle des services en France, mais aussi en Europe, avec 75% des emplois et près des deux-tiers de la valeur ajoutée, est une donnée centrale dans l'explication de cette mutation majeure, puisque son développement a été massif et convergent tout au long du siècle. Progressivement, un ensemble de tâches comme la restauration, la blanchisserie, la garde des enfants a été exécutée à domicile par des services marchands ou non marchands. Dans une logique identique, tout un autre ensemble d'activités, d'entretien, de repassage, de travaux ménagers, de soins auprès des personnes âgées (au sens de care en anglais, que l'on peut traduire par « travail centré sur autrui », selon Marie - Thérèse Letablier en 2001) a été exercé par des salariés au sein du logement des familles devenant des services aux personnes. Les services à la personne (SAP) sont finalement devenus un véritable secteur professionnel, dans le cadre des mesures du plan de cohésion social de 2005, appelé « plan Borloo » et de sa nouvelle « version », le « plan 2 » de 2009 ; et ses suites.
Type de document :
Article dans une revue
Les cahiers de la fonction publique, 2015, pp.63-69
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01627683
Contributeur : 2l2s Ul <>
Soumis le : jeudi 2 novembre 2017 - 11:34:02
Dernière modification le : vendredi 3 novembre 2017 - 01:11:40

Identifiants

  • HAL Id : hal-01627683, version 1

Collections

Citation

Bernard Balzani. Les services à la personne : exemple de l’ambiguïté de la notion de service. Les cahiers de la fonction publique, 2015, pp.63-69. 〈hal-01627683〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

50