Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

L'utilisation des cellules souches en thérapie cellulaire et en ingénierie tissulaire : Nouvelle approche thérapeutique ? Application à l'ingénierie du cartilage

Résumé : Aujourd'hui, les cellules souches humaines représentent, pour les scientifiques et les cliniciens, un espoir thérapeutique majeur. Leur capacité d'autorenouvellement et de prolifération in vitro permettraient de constituer des lots de cellules, de grade clinique, en quantité suffisante pour une utilisation thérapeutique. Par ailleurs, leur potentiel de différenciation permettrait d'utiliser ces cellules souches (CS) à des fins de réparation tissulaire et de médecine régénératrice suite à une lésion tissulaire accidentelle ou pathologique. Les différentes populations de CS humaines possèdent des caractéristiques propres permettant d'envisager leur utilisation thérapeutique à plus ou moins long terme.En 2011, la loi de bioéthique, qui encadre, entre autres, l'utilisation des CS, a fait l'objet d'une révision.Cette nouvelle loi maintient l'interdiction d'effectuer des recherches sur les cellules souches embryonnaires sauf dérogations spéciales. A présent, elle réglemente de façon précise l'utilisation des cellules souches hématopoïétiques provenant du sang placentaire.Face aux traitements actuels des lésions cartilagineuses, non satisfaisants à long terme, l'utilisation de CS, et notamment les cellules souches mésenchymateuses (CSM), en tant que produit de thérapie cellulaire, a montré des résultats très encourageants. De plus, ces CSM se sont trouvées êtres d'excellentes candidates àl'ingénierie tissulaire du cartilage. Cette dernière consiste, à partir de cellules ensemencées dans un biomatériau fonctionnalisé, à préparer in vitro, un néo-tissu cartilagineux qui sera réimplanté au niveau d'une lésion chondrale.L'objectif de notre travail expérimental est de développer un biomatériau stratifié, ensemencé en CSM et qui sera fonctionnalisé à l'aide de contraintes mécaniques (compression dynamique intermittente, CDI). Nous avons montré qu'il était possible de construire, par pulvérisation alternative, un biomatériau stratifié ensemencé en CSM et de guider leur différenciation par CDI. La réponse cellulaire aux CDI est apparue différente selon la composition de la matrice dans laquelle se trouvaient les cellules.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [147 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01731693
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:22:09 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:13 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 1:30:47 AM

File

SCDPHA_T_2011_REPPEL_LOIC.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731693, version 1

Citation

Loïc Reppel. L'utilisation des cellules souches en thérapie cellulaire et en ingénierie tissulaire : Nouvelle approche thérapeutique ? Application à l'ingénierie du cartilage. Sciences pharmaceutiques. 2011. ⟨hal-01731693⟩

Share

Metrics

Record views

235

Files downloads

3689