Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Traitements médicaux adjuvants dans le mélanome cutané de stade III. Etude rétrospective de 89 patients traités à Nancy de 1999 à 2009

Résumé : Introduction : Le mélanome cutané (MC) est le cancer de la peau le plus grave entraînant 1500 décès annuels par an en France. Au stade localisé, une prise en charge chirurgicale consensuelle s'applique. Lorsque l'évolution devient ganglionnaire (stade III), un traitement adjuvant par interféron « hautes doses » (HDI) peut être proposé aux patients comme une option thérapeutique. En effet, ce protocole connu depuis 1996 est le seul qui ait prouvé, lors d'un essai prospectif, un bénéfice en survie globale (SG) et en survie sans récidive (SSR) chez ces patients à haut risque de rechute. Néanmoins, ce traitement est toxique et son efficacité, non confirmée par les essais ultérieurs, est régulièrement controversée.Matériels et méthodes : Notre étude rétrospective évalue la faisabilité et l'efficacité de l'HDI comme traitement adjuvant dans la prise en charge des patients atteints d'un MC de stade III.Résultats : Quatre-vingt neufs patients ayant bénéficié d'un curage ganglionnaire ont été suivis au Centre Alexis Vautrin et dans le service de Dermatologie du Centre Hospitalo-Universitaire de Nancy entre 1999 et 2009. Cinquante sept d'entre eux ont été surveillés, 42 pour raison médicale contreindiquant l'interféron, 13 suite à un refus du patient et 2 pourraisonindéterminée.Vingt-neuf patients ont débuté l'HDI et 3 patients le régime « faibles doses ». Dans le groupe HDI, 10 patients ont suivi la totalité du traitement, 21 patients l'ont interrompu précocement pour toxicité (13 patients) ou pour rechute (6 patients). Des réductions de doses ont concerné 91% des patients lors de la phase d'induction et 100% des patients lors de la phase d'entretien. Les taux de SSR à 3 ans étaient de 53,9 mois (intervalle de confiance 95% (IC95%) : 38,7 - 74,9) dans le groupe traité et 16,3 mois dans le groupe surveillé (IC95% : 8,5 - 31,3). Les taux de SG à 3 ans étaient de 69,1% (IC95% : 54 - 88,3) dans le groupe traité et 44,2% (IC95% : 32,2 - 60,7).Discussion : Le traitement adjuvant par HDI devrait être proposé à l'ensemble des patients présentant un MC de stade III opérés. En réalité, en raison de contre-indications médicales parfois relatives, d'une réticence des médecins à utiliser un traitement toxique sans avoir la preuve d'une efficacité formelle et du refus de certains patients, une minorité de patients reçoit le protocole. Parmi eux, deux-tiers l'interrompt prématurément pour rechute ou toxicité. L'efficacité est difficile à évaluer dans une étude rétrospective où les biais de sélection sont si prononcés. Cependant, cette étude révèle la difficulté à appliquer un protocole dont l'autorisation de mise sur le marché repose sur une seule étude prospective.Conclusion : L'application du schéma d'HDI en situation adjuvante est difficile à mettre en place. Les regards sont tournés vers les nouvelles thérapies ciblées et immunothérapie ayant récemment fait leurs preuves en situation métastatique et dont l'efficacité en adjuvant est en cours d'évaluation
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [55 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01731728
Contributor : Colette Orange Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:24:03 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:15 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 2:04:16 AM

File

BUMED_T_2012_LEVARD_ALICE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731728, version 1

Citation

Alice Levard. Traitements médicaux adjuvants dans le mélanome cutané de stade III. Etude rétrospective de 89 patients traités à Nancy de 1999 à 2009. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01731728⟩

Share

Metrics

Record views

32

Files downloads

552