Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

La prise en charge du traumatisé crânien grave : de la littérature au centre d'éveil

Résumé : Le traumatisme crânien est une pathologie qui se définit par une atteinte cérébrale ou du tronc cérébral suite à un choc direct ou indirect.En France, la principale étiologie recensée est les accidents de la voie publique avec comme population cible des personnes jeunes appartenant à tranche d'âge des 15-25 ans. L'incidence des traumatismes crâniens est de 281 pour 100 000 habitants.Suite à ce traumatisme, le patient peut se trouver dans le coma. Généralement, cet état est transitoire dans le temps, la personne s'y trouve plongée de quelques jours à plusieurs semaines. En effet, une fois les yeux ouverts, le mot coma n'est plus adapté pour décrire l'état dans lequel elle se trouve. A partir de ce stade, on utilisera d'autres termes tels qu'état végétatif ou bien encore état de conscience minimale ou état pauci- relationnel.De ce fait, différentes échelles ont été développées pour essayer de définir ces différentes phases mais également pour tenter de prédire son évolution. Durant la phase aigüe, l'échelle de coma de Glasgow est celle qui s'est imposée mondialement, elle permettra de définir la sévérité du traumatisme crânien. On parlera de traumatisme crânien grave lorsque le score sera inférieur ou égale à huit.La Coma Recovery Scale Revised (CSR-R), la Wessex Head Injury Matrix (WHIM) seront quant à elles utilisées après la sortie du coma.La prise en charge est multidisciplinaire, elle commence par celle du service d'aide médicale d'urgence pour se poursuivre jusqu'au centre d'éveil voir jusqu'au centre de rééducation et de réadaptation. Elle fait également appel à l'imagerie médicale avec le développement de nouvelles techniques telles que la tomographiepar émission de positons et l'imagerie par résonnance magnétique fonctionnelle.Après stabilisation des fonctions vitales, le cérébro-lésé pourra être transféré dans une unité d'éveil, structure spécialisée, afin de le stimuler de façon adaptée. Cependant, le nombre de ce type de structure est encoreinsuffisant pour répondre aux besoins.Chez le traumatisé crânien dont l'éveil est retardé, des médicaments dits « d'éveil » pourront venir compléter les soins apportés afin de favoriser un retour à la conscience et améliorer la vigilance. Cependant, il n'existe actuellement aucun produit qui dispose d'une autorisation de mise sur le marché dans cette indication.L'utilisation de ces spécialités est basée sur le postulat que suite au traumatisme crânien, les taux en neurotransmetteurs sont modifiés, l'organisme se trouve comme en dormance. Les drogues tenteront alors de palier à ce déficit. Les molécules employées seront pour la plupart des agonistes dopaminergiques ou bien encore des dérivés amphétaminiques ou plus paradoxalement des benzodiazépines comme le Zolpidem.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [9 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01731756
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:25:35 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:47 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 2:27:14 AM

File

SCDPHA_T_2010_PHELIX_LAURY.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731756, version 1

Citation

Laury Phelix. La prise en charge du traumatisé crânien grave : de la littérature au centre d'éveil. Sciences pharmaceutiques. 2010. ⟨hal-01731756⟩

Share

Metrics

Record views

116

Files downloads

2879