Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Les risques psychosociaux et la pénibilité du travail chez les médecins urgentistes. Enquête réalisée chez les urgentistes du CHRU de Nancy

Résumé : Introduction : Les risques psychosociaux liés au travail sont un sujet encore tabou chez lesmédecins. L’objectif principal de cette étude est d’étudier la prévalence du burn out (BOS)chez les urgentistes, les IDE et AS du CHRU de Nancy. L’objectif secondaire est d’étudier les relations entre le burn out et les différents déterminants pouvant avoir un impact chez les urgentistes. De plus, nous avons évalué la pénibilité du travail selon les postes et les jours de la semaine, afin de proposer des pistes d’amélioration.Matériels et méthodes : Un questionnaire anonyme a été diffusé via internet aux médecins,IDE et AS du SAU-SAMU-SMUR du CHRU de Nancy. Le recueil des données était réaliséentre le 22 avril au 15 mai 2015 chez les médecins, et du 7 juillet au 15 septembre 2015 chez les IDE et AS. L’échelle de mesure du BOS utilisée était le Maslach Burnout Inventory.Résultats : 33 urgentistes ont répondu, dont 18 hommes (54,5%) et 15 femmes (45,5%), et 37 IDE et AS. 20 urgentistes étaient en burn out (60,6%) contre 21 IDE et AS (56,75%). Le burn out était significativement lié à l’impression de ne pas contrôler l’emploi du temps (p<0,05), et au risque d’endormissement au volant après une garde (p<0,05). Ce phénomène semble contraignant pour la vie familiale de 23 urgentistes (69,7%). Le temps de repos passé en famille, l’exercice partagé dans différents hôpitaux et l’entente avec le personnel paramédical sont des pistes pour diminuer le burn out. Le SAU la nuit et le samedi semblent être les postes les plus pénibles. La majorité des urgentistes (84,85%) restent satisfaits de leur travail, malgré les contraintes.Discussion : Le taux de burn out retrouvé semble cohérent avec celui retrouvé dans lalittérature. Ce travail constitue l’une des premières études complètes sur les risquespsychosociaux chez les urgentistes français. Les analyses multivariées n’ont pas pu êtreréalisées. Il est nécessaire d’élargir cette enquête au niveau régional puis national.Conclusion : Devant ce taux important de BOS chez les urgentistes du CHRU de Nancy, ilest essentiel de trouver des mesures susceptibles d’améliorer leurs conditions de travail, telles que la mise en place d’un médecin coordinateur et la participation à l’élaboration de l’emploi du temps. La souffrance des médecins au travail est un sujet qui ne peut plus être ignoré
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [78 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01731819
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:29:15 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:48 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 7:45:39 AM

File

BUMED_T_2015_JABBOUR_JULIEN.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731819, version 1

Citation

Julien Jabbour. Les risques psychosociaux et la pénibilité du travail chez les médecins urgentistes. Enquête réalisée chez les urgentistes du CHRU de Nancy. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01731819⟩

Share

Metrics

Record views

98

Files downloads

543